• Sainte Remfroye († 805)

     
     

    Sainte Remfroye († 805)

    Fondatrice de l'abbaye de Denain

     

    Sainte Remfroye († 805)

     

    Son père, Aldebert (Audebert) était un noble franc qu’on qualifia plus tard de gouverneur et comte d’Ostrevant – prince de France, peut être d’origine saxonne. Il résidait à Bouchain.

    Sa mère s’appelle Reine et doit être la nièce de Pépin le Bref.   

    Remfroye, «élevée saintement par ses parents, leur a demandé de se consacrer entièrement à notre Seigneur Jésus Christ, en se faisant religieuse ».

    Les neuf autres sœurs ont suivi l’aînée dans la vocation religieuse. 

    Les parents, en se réjouissant de cette décision commune de leurs enfants, «fondèrent et édifièrent en 764 (754 ou 774) une église et cloître, dédiés à la Vierge Marie, en un lieu de leur comté nommé "Denaing" et aussi une autre église pour les habitants dédiée à Saint Martin.

    Certes le village existait avant le monastère (300 à 400 habitants) mais c’est grâce aux moniales que Denain est entré dans l’ Histoire.

    L’Eglise Saint Martin est toujours là. L’Eglise des religieuses Sainte Marie se situait en partie sur la place Wilson actuelle, les fondations en furent retrouvées en 1924, malheureusement elles ne furent pas préservées.

    Les pèlerinages de dévotion aux Lieux Saints étaient alors d’usage, il est dit que ce fut la maman Sainte Reine qui engagea ses filles à faire ce voyage, plein de dangers possibles.

    A Rome, cinq filles décidèrent d’aller en Terre Sainte, à Jérusalem, Bethléem et Nazareth, elles n’en revinrent pas.

    Les autres décédèrent aussi dans la ville sainte et Remfroye rentra seule à Denain.

    Elle trouva sa mère éplorée de savoir ses enfants au loin et elle avait entre-temps perdu son mari, le comte Aldebert, qui dit-on mourut de chagrin de la disparition de ses filles.

    Il semble que pendant l’absence de Remfroye, des jeunes filles soient venues au monastère. C’est Reine qui les accueille et c’est pour cela qu’elle est considérée comme la première abbesse et représentée avec la couronne royale et la crosse de l’abbesse.

    Remfroye, étant revenue à Denain, Reine se retire à l ‘écart dans une cellule qu’elle avait fait bâtir pour se consacrer à la contemplation et à la prière.

    Remfroye dirigea le monastère pendant 25 ans et elle mourut en 805 (ou 775 – 791 – 800 ). Elle fut inhumée dans son église entre père et mère. En 1793, les sépultures de Reine ,Aldebert, et Remfroye étaient encore visibles en l’église de Denain.

    Source :  http://www.ste-remfroye-denaisis.com/otd/page-1.htm

     

    Denain - Fontaine Sainte-Renfroye (2).JPG

     

     

    Renfroie de Denain est une religieuse française, première abbesse de l'abbaye de Denain au VIIIe siècle.

    Elle est vénérée par l'Église catholique sous le nom de sainte Renfoie.

    Biographie

    Sainte Renfoie est la fille aînée d’Adalbert II d'Ostrevent († 790), ou Adelbert, seigneur d’Ostrevent, époux de la comtesse Reine, nièce de Pépin le Bref.

    Aldabert et sainte Reine ont tous deux dix filles et ils sont fondateurs de l’abbaye de Denain en 764.

    Miracles

     

    Près de l’abbaye de Denain à la fontaine de Sainte-Renfroie

     

    Sainte Renfroie est réputée pour guérir les aveugles. Elle aurait guéri sainte Ave.

     Dérivés du nom

    Elle est également dénommée également sainte-Rainfroye, sainte Refroye ou Sainte-Ragenfréde ou Ragenfredis.

     

    Fête religieuse

    Sainte Renfroie est fêtée localement le 22 avril.

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Renfroie_de_Denain

     

    Fête le 8 octobre.

    En savoir plus :

    http://www.ste-remfroye-denaisis.com/otd/page-1.htm

    http://pormenaz.free.fr/Denain.php

    http://lalumierededieu.eklablog.com/denain-fontaine-saint-remfroye-p58612

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)