• Sainte Sarah. Ancient Testament : Épouse du prophète Abraham (19ème s. av JC.)

     
     

    Sainte Sarah (19ème s. av JC.)

     Ancient Testament : Épouse du prophète Abraham

     

     

    Le départ d'Abraham et de Sarah pour Canaan

     

    Sarah (en hébreu : שָׂרָה - Princesse ; en arabe : Śāra - سارة) est un personnage de la Bible.

    Elle est la demi-sœur et épouse d’Abraham, ainsi que la mère d’Isaac, qu’elle aurait eu à 90 ans.

    Selon la Bible, elle décède à l’âge de 127 ans.

    Le récit qui la concerne est raconté dans le premier livre du Pentateuque, la Genèse.

    Récit biblique

    Sarah apparaît, au début du récit, sous le nom de Saraï (שָׂרַי / שָׂרָי « ma princesse »).

    Elle vit avec son mari Abram dans la ville de Harran.

    Quand Abram choisit de quitter le pays pour suivre l’ordre que le dieu YHWH lui aurait adressé, Saraï l’accompagne.

    Ils arrivent dans le pays de Canaan qui est frappé par la famine et doivent trouver refuge en Égypte.

    Craignant que la beauté de sa femme mette sa propre vie en danger, Abram demande à Saraï de se faire passer pour sa sœur.

    Quand le Pharaon prend Saraï, la maison royale est frappée de plaies.

    Le Pharaon comprend la vérité et demande à Abram de repartir avec son épouse.

    Saraï est désespérément stérile, malgré la promesse divine faite à Abram d’être le père de nombreuses nations.

    Saraï offre sa servante Hagar comme concubine pour son époux.

    Agar donne un enfant à Abram : Ismaël.

    Abram accepte l’Alliance offerte par Dieu. Abram devient alors Abraham et Saraï devient Sarah (« Princesse » au lieu de « ma princesse » selon une interprétation contestée par Thomas Römer qui n'y voit qu'une variante orthographique).

    Des années plus tard, Abraham voit passer trois étrangers. Il court auprès d’eux (alors qu’il est au troisième jour de convalescence suivant sa propre circoncision) et il les invite sous sa tente, ouverte aux quatre points cardinaux (signe d’hospitalité d’après Rachi).

    Les trois messagers viennent en fait informer Abraham de l’imminence de la destruction de Sodome et Gomorrhe.

    Le troisième messager annonce l’enfant à venir.

    Sarah, nonagénaire et qui ne partage plus la couche de son époux centenaire, rit d’entendre une telle nouvelle.

    L’enfant naîtra un an plus tard et s’appellera donc Isaac (« il/elle a ri »).

    Sarah doit à nouveau se faire passer pour la sœur d’Abraham quand ils s’installent dans la région où règne Abimelekh.

    Celui-ci, après avoir fait enlever Sarah, est averti dans un rêve.

    Le lendemain, Abraham lui explique qu’il n’a pas menti et que Sarah est aussi sa sœur puisqu’elle est la fille de son père (mais pas de sa mère).

    À la naissance d’Isaac, Sarah ne supporte plus les moqueries de et l’influence d'Agar et d’Ismaël sur son enfant.

    Elle demande à Abraham de les renvoyer. Abraham suit le conseil de sa femme et envoie Agar et son fils dans le désert après que Dieu l’ait assuré de la grande destinée qui attend Ismaël.

    Abraham est mis à l’épreuve par YHWH qui lui demande de lui sacrifier son fils.

    Selon certains commentateurs dont Rachi, Sarah aurait été informée de l’intention d’Abraham de sacrifier leur fils et en serait morte sur le coup.

    Sarah décède à Hébron à l’âge de 127 ans (« aussi belle à 100 ans qu’à 20 ans et qu’à 7 ans », d’après Rachi).

    Abraham achète alors un terrain dans la région de Hébron avec une grotte dans laquelle il enterre Sarah.

    Trois patriarches et trois de leurs épouses (appelées parfois matriarches) sont enterrés dans ce qui est désormais le Tombeau des Patriarchesqui est un lieu saint du judaïsme.

    Source

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)

    ← Les personnages de la bible