• Sainte Cunégonde. Impératrice germanique († 1040)

     
     

     

    Sainte Cunégonde de Luxembourg († 1040)

    Impératrice germanique

     

    Sainte Cunégonde. Impératrice germanique († 1040)

     

    Sainte Cunégonde, née vers 975 et morte le 3 mars 1033 ou 1039 à Kaufungen, est impératrice germanique, épouse de l'empereur Henri II dit le Saint ou le Boiteux, avec lequel elle co-règne (ce que les chroniques de l’époque signalent).

     

    Biographie

    Statue de Cunégonde de Luxembourg à Bamberg.

     Statue de Cunégonde de Luxembourg à Bamberg.

     

    Elle est la fille du comte Sigefroid, comte de Luxembourg (922-15 août 998) et d'Hedwige (vers 935-992), fille d'Eberhard IV, comte du Nordgau.

    Profitant du statut de Cunégonde, ses frères et autres proches parents outrepassèrent souvent leurs droits en Haute-Lorraine : usurpation de l'évêché de Metz, accaparement de terres et même capture du duc Thierry Ier de Lorraine.

    Henri II mit difficilement fin à ces abus.

     

     Saint Henri et sainte Cunégonde couronnés par le Christ (en haut), miniature du livre des Péricopes d'Henri II

     

    En 1025, un an après la mort de son époux, elle se retira dans le monastère de bénédictines qu'elle avait fondée à Kaufungen en Allemagne (Hesse).

     

     Bas-relief sur la tombe de Sainte Cunégonde dans l'église de Bamberg, la représentant se soumettant au jugement de Dieu

     

    Elle mourut en 1033 (ou en 1039), et fut inhumée dans la cathédrale de Bamberg au côté de son époux, Henri II.

    Sa couronne, réalisée à Metz vers 1020, est conservée à la Résidence de Munich.

     

    Image illustrative de l'article Cunégonde de Luxembourg

     Sainte Cunégonde

     

    Selon une légende tardive, sans doute inspirée par les problèmes de stérilité du couple, elle n'aurait jamais consommé son mariage et se serait soumise avec succès au jugement de Dieu consistant à marcher les pieds nus sur douze socs de charrue chauffés à blanc.

    Depuis, elle est invoquée par les personnes qui souhaitent préserver leur chasteté.

    Elle a été canonisée le 29 mars 1200 par le pape Innocent III.

    Elle est avec Saint Willibrod et la Vierge Marie, patronne du Luxembourg.

    Source

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)