• Saint Salvator d'Horta († 1567)

     
     

     

    Saint Salvator d'Horta († 1567)

     Frère mineur à Marcelon

     

    Image illustrative de l'article Salvador d'Horta

     José Juárez (es), Miracles du bienheureux Salvador d'Horta, XVIIe siècle

     

    Salvador Pladevall i Bien, plus connu sous le nom Salvador d'Horta, né en décembre 1520 à Santa Coloma de Farners (Gérone, Espagne) et mort le 18 mars 1567 à Cagliari (Sardaigne, Italie), est un religieux franciscain espagnol, réputé pour les nombreux miracles qui lui sont attribués dès son vivant.

    Béatifié le 15 février 1606 par le pape Paul V, il est finalement canonisé le 17 avril 1938 par le pape Pie XI.

    Vie de saint Salvador

    Entrée au couvent

    Salvador naît en décembre 1520 à l'hôpital de Santa Coloma de Farners, dans la province espagnole de Gérone, où ses parents sont serfs.

    En 1534, il devient orphelin et s'installe à Barcelone, où il exerce différents petits métiers afin de vivre et de faire vivre sa sœur.

    Puis, il la marie rapidement et peut ainsi réaliser son désir d'entrer dans les ordres.

    Après un séjour à l'abbaye de Montserrat, il entre comme frère convers, le 3 mai 1541, au couvent franciscain de Santa Maria de Jesus, près de Barcelone, et prend le nom de Frère Salvador.

    En 1542, il professe ses vœux et est envoyé au couvent de Tortosa, où il exerce les tâches les plus humbles et les plus pénibles.

    Il devient rapidement célèbre parmi les frères pour son ascétisme et son humilité.

    Miracles et transferts

    Le frère Salvador acquiert rapidement une réputation de guérisseur, et le couvent devient une destination pour les pèlerins malades.

    Le monastère reçoit environ 2 000 personnes par semaine. Cette réputation gêne cependant ses frères et ses supérieurs qui développent de nombreux soupçons à son égard.

    Il est alors transféré de couvents en couvents : il est d'abord envoyé à Bellpuig, puis à Lleida et au couvent Notre-Dame des Anges (en) d'Horta de Sant Joan, où il reste pendant douze ans, de 1547 à 1559.

    Il est ensuite transféré au couvent de Reus puis à Madrid, où il est visité par le roi Philippe II, et, enfin, au couvent de Barcelone.

    Fin de vie

      

    La mort de saint Salvador, XVIIIe siècle

     

    En 1560, il est dénoncé à l'Inquisition espagnole à cause des nombreux miracles attribués à son intercession. Après quelques recherches, celle-ci choisit cependant de ne prendre aucune mesure contre lui.

    Enfin, il finit par être envoyé, en novembre 1565, au couvent de Santa Maria de Jesus, à Cagliari (Sardaigne), où il travaille comme cuisinier et où il meurt en odeur de sainteté le 18 mars 1567.

    Vénération

    Représentation de la châsse contenant le corps de saint Salvador

     

    Le 15 février 1606, la demande du roi Philippe II, le pape Paul V autorise la vénération de Salvador en tant que bienheureux.

    Sa béatification est alors confirmée le 29 janvier 1711 par le pape Clément XI.

    Il est finalement canonisé le 17 avril 1938 par le pape Pie XI.

    Il est liturgiquement célébré le 18 mars, jour anniversaire de sa mort ; les frères mineurs le fêtent cependant le 17 avril, jour anniversaire de sa canonisation.

    Ses restes sont initialement enterrés en l'église Sainte-Marie de Jésus, attachée au couvent où il mourut.

    En 1606, on ouvre sa tombe afin d'offrir son cœur comme relique à la communauté franciscaine de Silke, près de Sassari. Lors de son exhumation, son corps est retrouvé intacte.

    Lorsque l'église est démolie en 1718, ses restes sont transférées vers une autre église de la ville desservie par les franciscains, puis est finalement, en 1758, enterré dans une châsse en verre sous l'autel principal de l'église Saint-Rosalie de Cagliari.

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Salvador_d'Horta

     

    Né en 1520 dans le diocèse de Gérona en Espagne, il était cordonnier.

    Il devint frère lai franciscain à Barcelone.

    Employé comme cuisinier à Horta, il mourut en Sardaigne en 1567.

    Il fut canonisé en 1938. 

    À Cagliari en Sardaigne, l’an 1567, saint Salvator de Horta, religieux de l’Ordre des Mineurs, qui devint un humble instrument du Christ pour le salut des corps et des âmes.

    Fête locale le 18 mars.

     

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)