• Saint Népotien († 388)

     
     

    Saint Népotien († 388)

     

    Népotien succéda à S. Allyre sur le siège d'Auvergne, et se distingua par toutes les vertus qui font les vrais évêques.

    Le Seigneur manifesta la sainteté de ce prélat par une action éclatante.

    Artème, jeune seigneur de la cour de l'empereur Maxime qui résidait à Trêves, fut envoyé de cette ville en Espagne avec quelques autres députés.

    En passant par la ville d'Auvergne, il tomba malade d'une fièvre violente, et allait mourir, lorsque Népotien le visita et le guérit après l'avoir oint du saint chrême.

    Artème, reconnaissant d'un si grand bienfait, se rendit docile aux instructions du saint évêque, qui, non content de l'avoir rendu à la vie, le rendit aussi à la grâce en le détrompant des vanités du siècle.

    Artème renonça à ses grands biens, se fit inscrire parmi le clergé, sans que l'amour d'une femme à laquelle il était fiancé pût l'arrêter.

    Depuis ce moment il gagna tellement en science et en vertu, qu'il mérita de succéder à S. Népotien sur le siège d'Auvergne vers l'an 388.

    Népotien a toujours été honoré le 22 octobre.

    Source

    Évêque de Clermont dont saint Grégoire de Tours dit qu'il se signala par une grande sainteté. 

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)