• Saint Julien de Tolède († 690)

     

     

     

    Saint Julien de Tolède († 690)

    évêque, primat d'Espagne

     

    Saint Julien de Tolède, évêque, primat d'Espagne († 690)

     

     

    Julien II de Tolède (San Julián), né à Tolède en 642, est un archevêque de Tolède, capitale du royaume wisigothique d'Espagne, de sa consécration le 29 janvier 680 à sa mort en 690. 

    Fête le 6 mars.

    Biographie

    Né en 642, il étudia à l'école épiscopale de Tolède.

    Il devint diacre en 669-670.

    Le 29 janvier 680 il succéda à l’évêque Quiricus.

    Durant son mandat sont établis les XIIe, XIIIe et XIVe conciles du royaume wisigoth et l'arianisme est une nouvelle fois condamnée (ce qui peut montrer la difficulté de l'Église catholique romaine à faire disparaître complètement l'hérésie).

    Il travailla également à la conversion des Juifs du royaume, mais avec une certaine conciliation, lui-même étant le descendant d'une famille juive convertie. À sa mort, son successeur, Félix de Séville, lui consacra une hagiographie dont J. Hillgarth dit :

    « C'est le portrait d'un grand évêque de son temps, remarquable pour sa défense de l'Église, toujours attentif à son rôle de pasteur, dénué de crainte dans son attitude envers les grands, célébré avec raison pour sa bonté envers les pauvres, se faisant le serviteur de son peuple »

    Œuvres

    Il est l'auteur d'une Historia rebellionis Pauli adversus Wambam (« Histoire de la rébellion de Paul contre Wamba »), source d'informations sur le règne du roi Wamba (672-680) et de Llivia.

    Écrite vers 673-674, cette œuvre est destinée à exalter le patriotisme et la fidélité au roi Wamba. Ce dernier, qualifié le plus souvent de religiosus, incarne un idéal de sainteté et revêt des allures de prophète plus que d'homme de guerre. Le récit débute par la description de l'élection et du sacre de Wamba.

    Dans le même genre historique, on lui doit également l’ouvrage intitulé Prognosticorum, sive de origine mortis humanæ ; de futuro seculo.

    Source

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)