• Saint Bonnet, Evêque de Clermont († v. 710)

     
     

     

     

    Saint Bonnet († v. 710)

    Évêque de Clermont

     

     

    Autel de st-Bon en l'église de Villevenard

     

    Saint Bonnet évêque de Clermont, en latin Bonitus (c.623 – c.710), est le frère d’Avit, en latin Avitus, l'évêque de Clermont auquel il succède.

    Il avait été auparavant préfet de la Provence marseillaise.

    En France, Bonitus est honoré comme saint Bonet ou Bonnet et fêté le 15 janvier ; c’est le patron des potiers.

    Biographie

    Bonnet naît en Auvergne vers 623 d'une famille touchant au sénat romain, peut-être les Syagrii.

    Il fait des études de droit et est réputé excellent par les sophistes.

    Il devient nutritus puis référendaire de Sigebert III, roi d'Austrasie entre 639 et 656, et vers 680, préfet de la Provence marseillaise succédant à Hector assassiné à Autun en 675.

    Il exerce cette fonction plus comme prêtre que comme juge ; il rachète en particulier les esclaves.

    Une dizaine d’années plus tard, vers 691, il accède au siège épiscopal de Clermont succédant à son frère Avitus.

    Selon Georges de Manteyer, il introduit en Provence austrasienne le culte des saints auvergnats.

    Après un épiscopat plein de zèle, charge dont il démissionne en 701, il se retire dans un monastère.

    Il meurt à Lyon alors qu’il revenait d’un pèlerinage à Rome. Aujourd'hui, ses reliques se trouvent dans la cathédrale de Clermont.

    Bonnet a donné son nom à de nombreux villages français, principalement en Auvergne.

    Source

    L'apparition de la Vierge

    Il vit la Vierge Marie pendant qu'il priait seul dans une église dédiée à l'archange saint Michel.

     

    Apparition de Notre-Dame à saint Bonnet, évêque de Clermont en Auvergne, à qui elle commanda de dire la messe une nuit qu'il était resté en prières dans l'église.

    Le saint se pressant contre un pilier comme pour se cacher, la pierre devint molle, et lui fit la place qui s'y voit encore aujourd'hui.

    Mais la Sainte Vierge l'ayant obligé d'officier, la cérémonie étant faite, elle lui laissa la chasuble que les anges lui avaient apportée et dont il s'était servi pour officier.

    Ce céleste présent se voit sans doute encore à Clermont, où il a été précieusement conservé.

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)