• Saint Arnoul de Soissons. Evêque de Soissons († 1087)

     
     

    Saint Arnoul de Soissons († 1087)

    Évêque de Soissons

     

     

    Saint Arnoul de Soissons. Evêque de Soissons († 1087)

     

    Arnoult de Soissons ou Arnoult d'Audenarde (aussi Arnulf), né en 1040 à Audenarde, en Flandres et mort en 1087, est un saint catholique.

    Il est souvent évoqué en tant que saint patron des meuniers et des brasseurs en Belgique.

    Biographie

     

    Saint Arnoul de Soissons. Evêque de Soissons († 1087)

     

    Arnoult fut d'abord soldat (Arnulph le Fort d'Audenarde), puis se retira au monastère bénédictin de Soissons.

    Il vécut les trois premières années en ermite, mais fut élevé ensuite à la dignité d'abbé du monastère.

    Son hagiographie rapporte qu'il s'enfuit pour éviter cette nomination (un trope répandu : voyez par ex. la vie de Jiménez de Cisneros) mais un loup le renvoya de nouveau vers le monastère.

    Il devint ensuite prêtre puis évêque, une nouvelle charge qu'il repoussa d'abord.

    Lorsqu'un autre évêque prit en charge son diocèse, il put se retirer dans la vie monastique, et fonda l'abbaye Saint-Pierre àOudenburg.

    À l'abbaye, il entreprit de brasser de la bière, boisson aussi importante que l'eau au Moyen Âge.

    Pour ses vertus sanitaires, il vantait aux paysans la consommation de la bière.

    Le fait que l'eau soit portée à ébullition au cours du brassage la débarrassait en effet d'un bon nombre de microbes.

    On rapporte la même anecdote à propos d'Arnoul de Metz, un autre saint patron de la bière.

    Il existe plusieurs effigies de saint Arnoult avec une pelle à brasser dans la main gauche, ce qui permet de l'identifier.

    Il est fêté à Bruxelles au mois de juillet par un défilé le « Jour de la Bière ».

    On fête saint Arnoult le 14 août.

    Bénédiction de la bière

    Latin : Bene dic, Domine, creaturam istam cerevisae, quam ex adipe frumenti producere dignatus es: ut sit remedium salutare humano generi: et praesta per invocationem nominis tui sancti, ut, quicumque ex ea biberint, sanitatem corporis, et animae tutelam percipiant. Per Christum Dominum nostrum. Amen.

    Français : Bénis, O Seigneur, cette bière nouvelle, qu'il t'a plu de tirer de la tendresse du grain: puisse-t-elle offrir au genre humain un remède salutaire: fais que, par l'invocation de Ton saint nom, quiconque en boive recouvre la santé du corps et la protection de son âme. Au nom du Christ notre Seigneur. Amen.

    - Rituale Romanum (no. 58)

    Source

    En savoir plus :

    http://www.hanscomfamily.com/2009/08/15/st-arnoul-or-arnulphus-confessor-and-bishop-of-soissons1087/

     

     

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)