• Charles Borromée

     
     

    Saint Charles Borromée

     

     

    Charles Borromée

     

    Charles Borromée, en italien Carlo Borromeo, (Arona, 2 octobre 1538 – Milan, 1er novembre 1584) était un prélat italien du XVIe siècle, dignitaire de l'Église, artisan de la Réforme catholique, qui fut canonisé dès 1610 par le pape Paul V.

    Charles Borromée naquit dans une famille aristocratique lombarde.

    Sa mère est la sœur de Giovanni Angelo de Médicis, qui fut élu pape sous le nom de Pie IV.

    À l'âge de 12 ans, il reçut la tonsure, et le bénéfice de l'abbaye bénédictine d'Arona, laissée vacante par son oncle.

    Il fit ses études à Milan puis à Pavie.

    Quand son père mourut en 1558, il dut prendre en main les affaires de sa famille.

    L'année suivante, son oncle maternel fut élu pape à la mort de Paul IV.

    En 1561, il fut promu cardinal secrétaire d'État, cardinal au titre de Santi Vito, Modesto e Crescenzia, puis légat apostolique à Bologne, en Romagne et dans les Marches.

    Il participa au concile de Trente, s'attachant à réformer les abus qui s'étaient introduits dans l'Église, et fit rédiger le célèbre catéchisme connu sous le nom de Catéchisme du Concile de Trente (1566).

    Nommé archevêque de Milan en 1564, il se démit de toutes ses autres charges pour aller résider dans son diocèse ; il y donna l'exemple de toutes les vertus et rétablit partout la discipline.

    Il s'employa à y appliquer les mesures de la Contre-Réforme prises au concile.

    Tout d'abord, il prit sa résidence à Milan et ouvrit un séminaire pour améliorer la formation du clergé.

    Il restaura l'observance de la règle dans les couvents et fit fixer des grilles aux parloirs.

    Bientôt, il étendit le théâtre de son action à toute l'Italie, puis à la Suisse.

    Charles Borromée s'illustra également dans l'intensification de la chasse aux sorcières, la lutte contre le protestantisme et la persécution des Juifs.

    Sa visite à Crémone 1575 le décida à tout mettre en œuvre pour mettre fin à l'harmonie qui régnait dans cette ville entre communautés juives et chrétiennes.

    De fait, il réussit à obtenir l'expulsion, en 1598, de tous les Juifs du Milanais.

    Un des ordres qu'il voulait réformer, l'ordre des Humiliés, tenta de le faire assassiner, mais il échappa aux coups de l'assassin.

    Lors de la peste qui désola Milan en 1576, il accourut dans cette ville du fond de son diocèse, et bravant la contagion, porta partout des secours et des consolations.

    Il fonda en 1581 une congrégation d'oblats, prêtres séculiers qui seront ensuite connus sous le nom d'« Oblats de saint Charles ».

    Il mourut en 1584, à 46 ans, épuisé par les fatigues et les austérités. Il s'opéra des guérisons miraculeuses sur son tombeau.

    Il a été canonisé dès le 1er novembre 1610 par Paul V. C'est l'un des seuls saints à avoir eu sa canonisation un an seulement après sa béatification.

    Il est fêté le 4 novembre.

    Une statue colossale lui a été érigée à Arona. Son cousin est Frédéric Borromée.

    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Borrom%C3%A9e

    Patron des catéchistes.

    Source

     

    ← Retour (Les corps incorrompus)