• Veilly : Notre-Dame de Consolation

     
     

    Veilly 

    Notre-Dame de Consolation

     

     

    Veilly : Notre-Dame de Consolation

     

    Une statue de la vierge au Manteau datant du XVe siècle se trouve sur l’autel de la chapelle Saint-Claude à Veilly. Elle est invoquée sous le nom de Notre-Dame de Consolation.

    Notre-Dame de Consolation est une vierge de miséricorde, c’est-à-dire qu'elle protège, sous son manteau grand ouvert, petits et grands, religieux et laïques.

    La statue aurait été trouvée par un paysan qui surveillait ses vaches en train de paître.

    Il remarqua qu'un carré d'herbe vert repoussait dès qu’il fut arraché et mangé par ses vaches. Sur ce point l’histoire à une variation différente : il s’agirait d’un carré d'herbe verte et fraiche à laquelle les bêtes n'avaient jamais touché qui attira l’attention du paysan.

    S’interrogeant sur cette mystérieuse circonstance, il creusa, pensant trouver une source ou du moins quelque chose sous ce carré de terre…et il trouva une statue de Marie.

    Il creusa et sortit cette statue de la terre. Puis, aidé par d’autres villageois, il tenta de transporter la statue à l'église de Bessey-la-Cour. Les chevaux ou les vaches chargés de transporter la statue refusèrent d’avancer et les paysans durent s’arrêter dans le village le plus proche qui était alors Veilly appelé à l’époque Veilly-sous-Antigny. De même, sur ce point la légende à une variante : la terre, sur laquelle le paysan avait trouvé la statue appartenait à un riche propriétaire d'un village voisin. Celui-ci ordonna que la statue soit ramenée dans son village mais les bœufs n'étant pas de cet avis cessèrent d'avancer. Las d'attendre, le riche propriétaire leur laissa prendre le chemin qu'ils souhaitèrent, alors les bœufs tirèrent leur charrette jusqu'au village de Veilly.

    Cette statue de la Vierge aurait des dons de protection. À la fin du XIXe siècle, les pèlerinages reprirent et en 1873, plus de 4000 personnes étaient présentes le 8 septembre (fête de la nativité de la vierge). 

    On dit que les mobilisés de la Première guerre mondiale sont venus avant de partir demander sa protection. Ils sont tous revenus sains et saufs à l'exception de l'un d'eux qui ne l'avait pas implorée.

     

     

    ← Retour (Les apparitions de la Vierge)