• Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

     

     

    Taizé

    L'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

     

    Taizé est un petit village perché sur une colline qui domine la Grosne. Les anciennes maisons se serrent autour de son église romane du XIIème siècle, qui est mentionnée en 1156 dans le Recueil des Chartes de Cluny. Elle a été classée en 1913.
     
    Elle est ouverte, comme l’église de la Réconciliation, au culte catholique et protestant.
     
    Marie-Madeleine, patronne de l’église, est la sainte femme, à qui le Christ est apparu après sa Résurrection. Mais elle a été confondue dès les premiers siècles avec la pécheresse convertie et il s’est formé toute une légende autour d’elle.
     
     
     
    Intérieur
     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

     
    L’église est à nef unique voûtée en berceau brisé, avec trois arcs de décharge soulageant les parois.
     
    Les quatre baies, hautes et étroites, en plein cintre, en meurtrière, sont ébrasées.
     
    La petite coupole octogonale est de plan barlong (rectangulaire).
     
    L’abside semi-circulaire est couverte d’un cul-de-four brisé : cet intérieur a été sobrement restauré par la communauté protestante en 1984.
     
    L’édifice est destiné à la prière communautaire, mais surtout personnelle et silencieuse.
     
      On a recouvert d’un enduit blanc, percé une fenêtre 
     supplémentaire en oculus dans le chevet et fait disparaître les   pierres apparentes du chœur.
     Elles marquent seulement les arcade de la nef.
     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     
     A remarquer 
     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     
     Le maître-autel, sobre, est une simple pierre
     d’autel. Crucifix, chandeliers, lutrin en fer forgé,
     vitraux (Saint François d’Assise) sont modernes.
     
     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     
     Extérieur 
     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine


     L’extérieur n’a pas changé depuis les temps de
     Cluny : petit appareil de calcaire ocre, finement
     appareillé, pignon de façade ajouré d’une baie et
     d’un portail en plein cintre, abside sans
     contreforts.
     
     Le mince clocher carré à la croisée est
     élevé : chaque face présente un panneau en creux,
     où sont ménagés les jours du soubassement et du
     beffroi. Celui-ci est percé de deux baies jumelles
     à colonnette médiane.
     
     Une petite pyramide de pierre coiffe la tour.
     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     
     Frère Roger est enterré dans le cimetière de cette église         romane. 
     
     Source :
     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

    Taizé, l'église Sainte Marie-Madeleine

     

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "Taizé"

     

    - La communauté de Taizé

    - Le frère Roger

    - L'église de la réconciliation

    - La crypte

    - La promenade Saint Étienne

    - L'église Sainte Marie-Madeleine