• Saumur, chapelle Notre-Dame des Ardilliers

     
     

    Saumur

    Chapelle Notre-Dame des Ardilliers

     

     

    Saumur, chapelle Notre-Dame des Ardilliers

    Carte postale de la chapelle des Ardilliers à Saumur

     

    La Chapelle Notre-Dame-des-Ardilliers se trouve à Saumur, sur les quais de la Loire.

    Ce monument fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 6 mars 1906.

    Histoire

    En 1454 un agriculteur, en labourant son champ, découvre dans l'« ardille » (argile, mot qui donnera son nom, d'après la légende, à Notre-Dame-des-Ardilliers) une statuette en pierre d'une trentaine de centimètres de haut représentant une pietà. Le paysan l'emporte chez lui.

    À deux reprises il découvre la pietà revenue à son lieu de découverte, proche d'une fontaine déjà connue pour ses vertus bienfaisantes.

    Dès lors des dévotions vont commencer autour de cette statue placée dans une niche sous un arceau de pierre.

    La chapelle originelle (1534-1613)

    Jean Olivier, évêque d'Angers, jeta les fondations de la chapelle Notre-Dame-des-Ardilliers de Saumur le 1er août 1534 en présence de Jean de Castagnier maire de Saumur et de Guillaume Bourdeau, échevin.

    Mgr Gabriel Bouvery, évêque d'Angers, inaugura la nouvelle église le 30 juillet 1553.

    Cette chapelle contient à l'origine neuf travées, mais deux d'entre elles seront abattues lors de la construction de la rotonde.

    Il reste peu de traces de cette chapelle originelle, car son plafond a été rehaussé lors de l'installation du retable de l'abbé Choyer, et elle a été restaurée au XIXe siècle.

    Néanmoins il subsiste dans la sacristie un fragment de la voûte primitive.

    La Maison des Oratoriens et les nouvelles chapelles (1614-1659)

    En 1614,grâce à l'appui de Marie de Médicis, la gestion du sanctuaire est confiée à l'Ordre des Oratoriens.

    En 1619, ils s'installent aux Ardilliers et créent un collège royal en 1624.

    Louis XIII accorde le statut de chapelle royale et les Oratoriens construisent, de 1628 à 1643, à l'est de la chapelle les bâtiments qui abriteront leur communauté, les salles de cours et les dortoirs des élèves.

    A partir de 1634, Richelieu fait construire sur le mur nord de la chapelle, une chapelle à vocation votive et funéraire.

    Puis de 1652 à 1656, Abel Servien, surintendant des finances fait lui aussi construire une chapelle sur le flanc opposé. Il y fera inhumer son épouse.

    La nef et la rotonde (1655-1696)

    Avec l'aide financière d'Abel Servien, le père Louis Abel de Saint-Marthe, supérieur de la communauté fait construire, dès 1655, la rotonde en avant de la chapelle.

    À la suite de la mort de Servien en 1659, les travaux s'arrêteront à la base carrée de la rotonde.

    Elle sera finalement terminée en 1696. Le sculpteur Pierre Biardeau (1608-1671) travailla sur ce chantier qui lui valut quelques déboires et qui fut reprit après sa mort en 1671 par le sculpteur tourangeau Antoine Charpentier

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Chapelle_Notre-Dame-des-Ardilliers

     

     

    Saumur, chapelle Notre-Dame des Ardilliers

    Carte postale de Saumur, Notre-Dame des Ardilliers

    Autel du Sacré-Cœur

     

    Saumur, chapelle Notre-Dame des Ardilliers

    Carte postale de Saumur, Notre-Dame des Ardilliers

     

    Saumur, chapelle Notre-Dame des Ardilliers

    Carte postale de Saumur, Notre-Dame des Ardilliers

    Grotte Sainte Marie-Madeleine

     

     

    Saumur, Notre-Dame des Ardilliers

     

    SAUMUR

    - Notre-Dame des Ardilliers

    - Chapelle Notre-Dame des Ardilliers