• Sanctuaire de Fatima Église de la Sainte Trinité

     

     

     

    Sanctuaire de Fatima

    Église de la Sainte Trinité

     

     

    Source photo : http://es.wikipedia.org/wiki/Santuario_de_F%C3%A1tima

     

    L'origine d'un projet

    L'idée de construire une nouvelle église remonte à 1973.

    La Basilique de Notre-Dame du Rosaire de Fatima a été consacrée en 1953. Elle n'avait plus la capacité d'accueillir tous les pèlerins surtout les dimanches et les jours de moyenne affluence.

    En 1974, le Recteur Mgr Luciano Guerra a écrit un premier programme pastoral qui spécifiait déjà la construction d'un Grand Espace Couvert pour les Assemblées (GECA). Cette idée a mûri durant deux décennies et en 1996 le programme de sa construction a été élaboré.

    En 1997, le Sanctuaire a organisé un concours international. Le 19 décembre 1998, un jury international a choisi le projet de l'architecte grec Alexandros Tombazis qui prévoyait sa construction sur la place Pie XII.

    Après l'approbation de l'Évêque de Leiria-Fatima, Mgr Serafim de Sousa Ferreira e Silva, la construction a commencé en février 2004. La première pierre a été posée le 6 juin 2004, Solennité de la Sainte Trinité.

    L'origine du nom de l'église, dédiée à la Sainte Trinité, a été : les apparitions de l'Ange, qui invitait constamment à adorer Dieu, la Sainte Trinité ; les paroles proclamées par le Pape Jean-Paul II, à la Chapelle des Apparitions, en action de grâce à la Sainte Trinité, lors de sa première visite en mai 1982 ; le jubilé de l'an 2000, dédié à la Sainte Trinité.

    Le 12 octobre 2007, l'Église de la Sainte Trinité a été consacrée par le Cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire du Vatican et Légat du Pape Benoît XVI, pour la clôture du 90ème anniversaire des Apparitions de Notre-Dame à Fatima.

     

    L'édifice

    L'église de la Sainte Trinité, en forme circulaire, a un diamètre de 125 m et n'a aucun pilier intérieur ; son volume est de presque 130 000 m3.

    Toute la construction repose sur deux grandes poutres de 182,50 m de long avec un vide de 80 m et une hauteur maximale de 21,15 m. Les poutres sont en béton blanc. Leur construction correspond à une technique innovatrice. La hauteur de l'édifice est de 18 m, dépassant ainsi légèrement les colonnades de l'enceinte de prière. Le clocher de la Basilique domine le sanctuaire.

    Toute l'église est blanche : les poutres sont en béton blanc et les autres parties sont revêtues de pierres de la région "branco domar" - "blanc de la mer".

     

    Capacité

    L'église possède 8 633 places assises, dont 76 destinées aux handicapés. De chaque angle il y a une bonne visibilité sur l'autel grâce à l'inclination de la nef.

    L'intérieur peut se diviser en deux secteurs à l'aide d'une paroi mobile de 2 m de hauteur. Le secteur 1 a une capacité de 3 175 places assises avec agenouilloirs, dont 58 pour handicapés. Le secteur 2, 5 458 places assises dont 18 pour handicapés. Le chœur peut accueillir près de cent concélébrants.

     

    Aspects techniques

    Un système électronique permet le maintien d'une illumination constante ainsi que différents niveaux de lumière en fonction des célébrations. Le double-vitrage de la toiture possède des stores, qui permettent de régler l'intensité de la lumière intérieure en fonction de la luminosité extérieure conciliant ainsi la lumière naturelle et la lumière artificielle si nécessaire.

    La toiture est déjà équipée pour l'installation de panneaux photovoltaïques et a une superficie de 12 315 m3.

    A l'intérieur, la partie supérieure est revêtue d'une toile blanche et translucide, venant d'Allemagne. Afin de favoriser l'acoustique, tous les murs intérieurs ont subi un traitement spécial : la paroi du chœur est légèrement inclinée ; les murs des deux côtés sont revêtus d'un matériel appelé "acustoplan", le mur du fond de l'église est en béton blanc et possède des propriétés absorbantes ; la partie intérieure des douze portes des Apôtres est revêtue de conglomérats de bois.

    Un système de ventilation, de chauffage et de climatisation, renouvelle l'air et maintient une température ambiante. Les tuyaux se trouvent à la partie inférieure et aboutissent dans l'église par des grilles disposées un peu partout sur le sol.

    Des deux côtés, la presse dispose de plusieurs salles, afin de recueillir des images ou filmer des célébrations.

    Le bois utilisé sur les murs et les 580 portes intérieures est de cerisier ; les bancs de l'assemblée sont en hêtre.

    L'autel, l'ambon, les sièges de la présidence et le sol du chœur sont en pierre "blanc de la mer". Tout le reste du sol de l'église est en pierre "ataija" de couleur crème et de couleur azurin dans les autres espaces.

     

    Iconographie extérieure

    Le portique

    Une sculpture réalisée manuellement en fil d'acier est suspendue entre les deux poutres. Des Anges Musiciens, couleur or, et l'inscription Vénite adoremus Dominum (Venez, adorons le Seigneur) évoquent les Apparitions de l'Ange de la Paix et nous invitent à entrer dans le temple pour adorer la Sainte Trinité. Artiste : Maria Loisidou (Chypre).

     

    Porte principale

    Cette porte dédiée à Jésus-Christ, est en bronze et mesure 8 m de haut. Elle a une superficie de 64 m2 qui se divise en quatre parties, chacune pèse 3 200 kg. Elle s'inspire du livre de la Genèse : "Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide ; les ténèbres couvraient l'abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux". (Gn 1, 1-2) Artiste : Pedro Calapez (Portugal).

     

    Tableaux du Rosaire

    Ces tableaux, en bronze, se trouvent des deux côtés de la porte principale. Ils représentent les 20 mystères du Rosaire : à gauche les mystères joyeux et lumineux, à droit, les mystères douloureux et glorieux. Artiste : Pedro Calapez (Portugal).

     

    Mystères joyeux

    1. L'Annonciation : le visage de l'Ange, le doigt levé annonçant quelque chose, à droite, un morceau de l'auréole évoque Notre-Dame.

    2. La Visitation : Marie et Elisabeth.

    3. La Nativité : St Joseph avec Marie qui endort l'Enfant. Les traits à gauche symbolisent la grotte.

    4. La Présentation : Siméon se dirige vers Notre-Dame qui élève dans ses mains l'Enfant Jésus.

    5. Le Recouvrement de Jésus au Temple : Jésus, avec sa main droite levée, fait un discours. Une colonne au fond évoque le Temple.

     

    Mystères lumineux

    1. Le Baptême du Christ : la main de Jean-Baptiste verse de l'eau sur Jésus.

    2. Les Noces de Cana : les pots évoquent la transformation de l'eau en vin.

    3. La Proclamation du Royaume : les mains symbolisent le sermon.

    4. La Transfiguration : Jésus avec Moïse et Elie.

    5. L'institution de l'Eucharistie : le calice évoque la Dernière Cène.

     

    Mystères douloureux

    1. L'Agonie de Jésus : Jésus à genoux près du rocher ; le ciel étoilé.

    2. La Flagellation : Jésus en souffrance et à son côté un instrument de torture.

    3. Le Couronnement d'épines : la couronne d'épines.

    4. Le Chemin de Croix : Jésus porte la croix.

    5. La Crucifixion et Mort : les pieds de Jésus et à droite un des voleurs.

     

    Mystères glorieux

    1. La Résurrection : Christ s'élève du tombeau devant les soldats vaincus.

    2. L'Ascension : les cieux accueillent Jésus pendant qu'un apôtre élève ses mains.

    3. La Pentecôte : Dieu dirige ses mains vers la terre, d'où émane l'Esprit Saint.

    4. L'Assomption : Notre-Dame regarde vers les Cieux.

    5. Le Couronnement de la Vierge : une main pose la couronne sur Notre-Dame.

     

    Panneaux de verre

    De chaque côté de la porte principale, on aperçoit deux panneaux en verre avec quatre textes bibliques ; c'est un monument à la Parole de Dieu, à l'universalité des pèlerins de Fatima et à la Sainte Trinité. Ces textes sont écrits en 26 langues : allemand, arabe, coréen, slovaque, espagnol, philippin, français, grec, hébreu, hongrois, indonésien, anglais, irlandais, hindi, italien, japonais, latin, néerlandais, polonais, romain, russe, tamif, turc, ukrainien, vietnamien. Artiste : Kerry Joe Kelly (Canada).

     

    Textes

    Que la grâce de Notre-Seigneur Jésus-Christ, l'amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous ! (2Cor 13 , 13)

    Les cieux racontent la gloire de Dieu, et le firmament annonce l'œuvre de ses mains. (Ps 19, 2)

    Prenez garde de mépriser aucun de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est dans les cieux. (Mt 18. 10)

    Qu'est ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui, et le fils de l'homme, pour que tu en prennes soin ? (Ps 8, 5)

     

    Portes latérales

    Ces douze portes de 8 m de haut, sont en bronze et dédiées aux Apôtres. Sur chacune d'elles une inscription biblique en rapport avec le nom de l'Apôtre. Artiste : Francisco Providence (Portugal).

     

    Textes des portes

    Pierre : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église. (Mt 16, 18)

    Jean : Jésus dit à sa mère : Femme, voici ton fils. Ensuite, il dit au disciple : Voici ta mère. (J 19, 26-27)

    Philippe : Seigneur, montrez-nous le Père, et cela nous suffit. (J 14, 08)

    Matthieu : Jésus dit à Matthieu : Suis-moi. Il se leva et le suivit. (Mt 9, 9)

    Jacques le Mineur : Allez par le monde entier et prêchez l'Évangile à toute la création. (Mc 16, 15)

    Simon : Venez à ma suite, et je vous ferai devenir pécheurs d'hommes. (Mc 1, 17)

    Matthias : A la place de Judas, Matthias fut élu pour être avec les onze Apôtres. (Act 1, 26)

    Jude Taddée : Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole. (J 14, 23)

    Thomas : Parce que tu m'as vu, Thomas, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru. (J 20, 29)

    Barthélémy : Rabbi, vous êtes le fils de Dieu, vous êtes le Roi d'Israël. (J 1, 49)

    André : Il rencontra son frère Simon, et lui dit : Nous avons trouvé le Messie. Et il l'amena à Jésus. (J 1, 41)

    Jacques le Majeur : Eux, laissant à l'heure même leur barque et leur père, le suivirent. (Mt 4, 21-22)

     

    Iconographie intérieure

    L'autel

    Bloc de pierre de la région, "blanc de la mer" qui pèse 16 tonnes et mesure 3,50 m de long, 1,90 m de large et 0,94 m de haut.

     

    Pierre du tombeau de Saint Pierre

    Devant l'autel, un fragment marmoréen du tombeau de l'Apôtre Saint Pierre, sur lequel la Basilique du Vatican a été construite. On peut y trouver cette inscription : "Fragment de pierre retiré du tombeau de l'Apôtre Saint Pierre et béni par le Souverain Pontife le 9 mars 2004".

    Cette relique, offerte par Jean-Paul II au Sanctuaire de Fatima, doit être, selon lui, une motivation pour tous ceux qui visitent le nouveau temple, afin de cultiver le respect envers l'autorité suprême de l'Église Universelle et nous rappelle la dévotion des Petits Bergers de Fatima au Saint-Père.

     

    Crucifix

    Le crucifix placé au-dessus de l'autel et devant l'Agneau de la mosaïque, a une hauteur de 7,50 m et est en bronze. Il représente le Christ, qui s'est offert volontairement pour nous. Christ vivant, Christ glorieux, prêt à embrasser le monde et à se détacher de la croix. Artiste : Catherine Green (Irlande).

     

    Statue de Notre-Dame de Fatima

    Représentation de Notre-Dame, jeune, les bras ouverts, dévoilant son Cœur Immaculé et le Rosaire. Cette sculpture en marbre de Carrare a une hauteur de 3 m. Artiste : Benedetto Pietrogrande (Italie).

     

    Mosaïque du chœur

    La mosaïque de 500 m2 (10 m de haut et 50 m de long) est faite manuellement, en terre cuite dorée et recouvre la paroi courbe du chœur. La couleur or symbolise la sainteté et la fidélité de Dieu ; cette couleur est mise en valeur par trois lignes rouges qui favorisent la compréhension du mystère et de la sainteté.

    Le dynamisme, la tension de lumière et l'or, horizontalement et verticalement, désirent insuffler, dans les cœurs un état d'âme disponible à l'accueil de la beauté, la communion et l'amour.

    Des deux côtés du trône et de l'Agneau, la Jérusalem Céleste, avec sa multitude d'Anges et de Saints. L'Agneau est de couleur or avec des tonalités de blanc. Il est la Lumière et de Lui émanent des rayons de lumière.

    Les Saints enluminés se trouvent dans la lumière ; ils ont reçu la lumière, se sont laissé illuminer et transpercer par la lumière. Ils ont accueilli le dont de la vie divine.

    A notre gauche, à droite de l'Agneau, la Mère de Dieu en compagnie des Bienheureux François et Jacinthe ainsi que Sœur Lucie tenant un rosaire dans la main.

    Au premier plan, six Apôtres, trois Archanges et derrière eux une multitude de Saints, dont un groupe franciscain : St François d'Assise, Ste Claire et St Pio de Pietrelcina.

    A notre droite St Jean-Baptiste qui a présenté le Fils de Dieu comme l'Agneau de Dieu, six Apôtres et quatre Archanges. Derrière eux, une multitude d'anges et de Saints parmi lesquels Ste Elisabeth du Portugal et la Bienheureuse Thérèse de Calcutta. Sur la gauche le premier Archange, Gabriel avec le parchemin de la Parole de Dieu à l'Annonciation ; sur la droite le dernier Archange, Michel, l'Archange du Jugement, avec la balance.

    La représentation de Marie et de Jean-Baptiste qui côtoient l'Agneau de Dieu, constitue une des plus riches images de l'iconographie sacrée, connue comme Deisis (Interception).

    De la partie inférieure du trône jaillit l'eau "limpide comme du cristal" (Ap 22, 11), l'eau de la vie divine, le fleuve de la vie, l'Esprit-Saint, qui assume et traverse toute l'histoire, tous les hommes, tout l'univers, et qui se donne à boire à grands flots par la Liturgie et les Sacrements de l'Église.

    Dans la Liturgie se réalise la Résurrection du Christ et par Elle, le fleuve d'eau vive nous pénètre et nous envahit par le mystère qu'elle incarne, le mystère de la communion du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Des deux côtés du trône et des Saints, une grande quantité de branches de l'arbre, qui donne douze récoltes et produisant mensuellement des fruits et dont les feuilles aident à guérir les nations. (Ap. 22, 1-2)

    L'intimité avec le Ciel est un des éléments centraux des Apparitions de Fatima. Jacinthe et François voulaient ardemment y aller. Lucie était triste car elle ne pouvait y aller de suite. C'est également une dimension constante de la foi chrétienne : l'Eucharistie invite l'Église, à travers temps et lieux, à la Jérusalem Céleste où l'on chantera pour toujours le grand "Alleluia" devant le trône de l'Agneau, avec la Mère de Dieu, les Apôtres et tous les Saints.

    Dans cette Église, l'assemblée des fidèles est appelée à célébrer la Liturgie ; au centre se trouve l'autel, lieu du sacrifice et de la communion ; au fond on entrevoit le trône de l'Agneau, vainqueur du péché et de la mort et les Saints. Dans ce temple, se produit un face à face entre l'Église Terrestre et Céleste. Nous y admirons le Ciel comme François, Jacinthe et Lucie qui de la terre contemplaient le Ciel, tout en ayant la certitude que c'est par la croix que l'on chemine vers la lumière.

    L'auteur P. Marko Ivan Rupnik est de nationalité Slovène. L'œuvre a été réalisée par un groupe d'artistes spécialisés en art lithurgique à l'Institut Oriental de Rome et venant de huit pays différents et de quatre Églises Chrétiennes.

    Chapelle de la Réserve Eucharistique

    L'Église n'a pas de tabernacle, mais comme une grande affluence de visiteurs était prévue, elle possède une chapelle de Réserve Eucharistique qui se trouve derrière la mosaïque. Dans le grand complexe, il y a d'autres tabernacles.

     

    Espace Saint Augustin

    Espace polyvalent situé en dessous de l'entrée de l'Église de la Sainte Trinité. Il partage le même style architectural qui l'ensemble du complexe. De cet espace, on aperçoit les miroirs d'eau qui suggèrent le recueillement près de la zone de réconciliation.

     

    Espace de Réconciliation

    Espace souterrain situé entre l'Église de la Sainte Trinité et l'Esplanade du Sanctuaire. L'accès s'y fait par deux escaliers et deux rampes menant à un grand couloir de 150 m de long, appelé Galilée de Apôtres Saint Pierre et Saint Paul. Le mur est revêtu de mosaïques qui représentent des épisodes de la vie de Saint Pierre et de Saint Paul. Artiste : Alvaro Siza Vieira (Portugal).

     

    Description des mosaïques

    Dans la partie nord, une gravure sur pierre représentant Saint Paul avec le Livre de la Parole de Dieu suivi de ces scènes :

    1. Dénonciation des Chrétiens ;

    2. Persécutions des Chrétiens ;

    3. Chute ;

    4. Qui est-tu Seigneur ? ;

    5. La guérison de l'aveugle ;

    6. Baptême ;

    7. Rencontre de Pierre et Paul ;

    8. Les Chrétiens en prière ;

    9. Voyages apostoliques ;

    10. Martyre. Dans la partie sud, une gravure sur pierre représentant Saint Pierre avec les clefs et ensuite ces scènes : 1. La pêche miraculeuse ; 2. Tu es Pierre ; 3. Transfiguration ; 4. Le lavement des pieds ; 5. Reniement et regret ; 6. On pleure sur Pierre ; 7. Crucifixion.

     

    Chapelles

    Chapelle du Sacré-Cœur de Jésus, avec 16 confessionnaux.

    Chapelle du Cœur Immaculé de Marie, avec 12 confessionnaux.

    Chapelle de la Mort de Jésus, avec 600 places.

    Chapelle de la Résurrection de Jésus, avec 200 places et 16 confessionnaux.

    Chapelle du Saint Sacrement, destinée à l'Adoration du Saint Sacrement, avec 200 places. L'ostensoir est en argent et a été réalisé en 1986 par le sculpteur portugais Zulmiro de Carvalho.

     

    Miroirs d'eau

    Le premier miroir, du côté de Saint Pierre, fait allusion à la première création, la création de la vie, inspiré du livre de la Genèse. Une inscription nous invite à rendre gloire à Dieu ; Mers et fleuves, bénissez le Seigneur ! (Dn 3, 78)

    Le second miroir, du côté de Saint Paul, fait allusion à la seconde création, le Baptême, en participation à la vie nouvelle de Jésus-Christ. Une inscription établit un lien avec le dernier ordre de Jésus-Christ : Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit. (Mt 28, 19)

     

    Via Lucius

    Les quatorze stations ont été réalisées par l'artiste Vanni Rinaldi, né à Soverato en Italie. Elles se trouvent à l'entrée de la Chapelle de la Mort de Jésus et de la Chapelle du Saint Sacrement. Cette Via Lucius a été inaugurée le 2 juin 2008.

     

    Espace environnant

    Place Jean-Paul II

     

    Statue du Pape Jean-Paul II

    Située au nord-est de la nouvelle église, cette statue de bronze mesure 3, 50 m de haut. Le 13 mai 1982, Jean-Paul II a évoqué Dieu, Sainte Trinité lui rendant grâce pour Son amour pour nous, en prononçant un texte duquel on a repris les paroles inscrites sur la base de la statue : Ma pensée d'adoration s'adresse à la Sainte Trinité sur cette terre bénie de Fatima : Béni soit Dieu, riche en miséricorde, pour le grand amour avec lequel il nous a aimés. Artiste : Czeslaw Dzwigaj (Pologne).

     

    Statue du Pape Paul VI

    Située au nord-ouest de l'Église de la Sainte Trinité, cette statue représente le Pape à genoux, lors de son pèlerinage à Fatima, en 1967. Elle a été inaugurée en mai 1968. Artiste : Joaquim Correla (Portugal).

     

    Place Pie XII

    Statue du Pape Pie XII

    Située au sud-ouest de l'Église de la Sainte Trinité, cette statue est en marbre blanc et a été bénie le 12 octobre 1961. Le Pape Pie XII a beaucoup parlé aux pèlerins de Fatima. Artiste : Soares Branco (Portugal).

     

    Statue de Mgr José Correla Alves da Silva

    Située au sud-est de l'Église de la Sainte Trinité, cette statue représente le premier Évêque du diocèse restauré de Leiria. Elle a été inaugurée le 2 février 1973. Mgr José Correla Alves da Silva. Il a officiellement reconnu les Apparitions et a autorisé le culte de Notre-Dame de Fatima, le 13 novembre 1930. Artiste : Joaquim Correia (Portugal).

    Source : Brochure destinée aux pèlerins

     

     

     

    Le sanctuaire de Fatima

    Fatima

    - Les apparitions

    - Le sanctuaire de Fatima

    - L'église de la Sainte Trinité