• Samson. Ancien Testament : Dernier grand juge d'Israël

     
     

    Samson

    Ancien Testament : Dernier grand juge d'Israël

     

    Samson. Ancien Testament : Dernier grand juge d'Israël

     

    Samson, nom hébreu original שמשון Shamshon, du nom du dieu babylonien du soleil, Shamash, et depuis la vocalisation de la Bible hébraïque au IXe siècle, Chimchon (en hébreu : שִׁמְשׁוֹן, de la racine Chemech qui signifie « soleil »), est l'un des Juges d'Israël.

    Le Livre des Juges (13.1 - 16.31) fait le récit de sa vie. Samson est un héros israélite d'une force herculéenne.

    Il est dit que sa force lui venait de sa longue chevelure.

     

    Présentation

    Samson est le fils de Manoach, de la tribu de Dan (du nom d'un des douze fils de Jacob).

    Son histoire comporte des aspects extraordinaires.

    Sa naissance même est un miracle : un ange annonce à sa mère qu'elle enfantera, alors qu'elle est stérile.

    Devenu adulte, il déploie une force extraordinaire.

    La Bible rapporte qu'elle est liée à la longueur de ses cheveux, c'est-à-dire le respect de son vœu de naziréat (les nazirs ne se coupaient ni les cheveux ni la barbe pour soigner leur aspect physique, en signe de préférence et de consécration pour Dieu).

     

    Époque du récit

    L'Encyclopédie Universalis et le Larousse situent tous deux Samson au XIIe siècle av. J.-C..

    Cependant, comme pour tous les autres personnages du livre des Juges, Samson est largement considéré comme étant le résultat d'une construction théologique, et non d'une réalité historique.

    Selon James D. Martin, l'histoire de Samson est largement inspirée de la mythologie solaire, et il considère donc qu'il est peu probable qu'il reste la moindre trace de faits réels dans le récit.

    Récit biblique

    À cette époque de l'histoire d'Israël, certaines tribus sont sous la domination des Philistins.

    Samson est le fils de Manoach, de la tribu de Dan.

    La naissance de Samson

    La femme de Manoach, jusqu'alors stérile, apprend de l'ange de Dieu qu'elle enfantera un fils qui délivrera Israël des Philistins.

    Cet enfant devra être consacré à Dieu, dès sa naissance, en tant que « Nazir ».

    Les lois relatives au nazir impliquent notamment que le rasoir ne passe jamais sur sa tête et qu'il ne consomme jamais d'alcool.

    L'homme « à l'apparence d'ange » reparaît pour confirmer à Manoach et à sa femme qu'ils auront un enfant qui devra suivre les lois du nazir.

    L'ange disparaît alors dans les flammes et ils reconnaissent que c'était un ange de Dieu. Samson naît et grandit.

    Premiers conflits avec les Philistins

     

    Samson, Franz von Stuck (1891)

     

    Le chapitre 14 du Livre des Juges commence avec la demande du jeune Samson à ses parents de prendre pour femme une jeune fille philistine.

    Leur réaction est : « N'y aurait-il pas assez de femmes dans notre peuple que tu ailles en chercher une parmi les Philistins incirconcis ? »

    Mais « parce qu'elle lui plaît », Samson et ses parents partent demander la main de la jeune fille.

    Sur le chemin, Samson tue un lion à mains nues.

    Lorsqu'il revient pour épouser la jeune fille, des abeilles ont commencé à fabriquer du miel dans le cadavre du lion.

    Lors de la cérémonie du mariage, inspiré par la vision de la ruche dans le corps du lion, il parie 30 parures à ses 30 convives qu'ils ne sauront pas résoudre l'énigme suivante : « De celui qui mange est issu ce qui se mange, et du fort est issu le doux. »

    Les convives persuadent la femme de Samson pour qu'elle obtienne la réponse et qu'elle la leur révèle.

    Après sept jours d'insistance, elle obtient la réponse et les 30 compagnons répondent correctement à l'énigme grâce à ses indications : « Quoi de plus doux que le miel et de plus fort que le lion ? »

    De fureur, Samson tue 30 hommes d'Ashkelon pour les dépouiller de leurs habits et retourne vivre auprès de ses parents.

    Quand il revient chercher sa femme, celle-ci a été donnée à un autre homme.

    Samson se venge en faisant brûler les champs des Philistins.

    Ceux-ci brûlent alors la jeune femme et Samson se venge à nouveau en les battant.

    Lorsque 1 000 Philistins viennent chercher Samson dans sa retraite, les Judéens le livrent (avec son accord).

    Samson défait ses liens et, armé d'une mâchoire d'âne, il défait les 1 000 Philistins.

    Après cette victoire, Samson devient juge d'Israël pendant vingt ans.

     

     

    Samson et le lion, de Francesco Hayez (1842)

     

     

    Samson et les renards, extrait d'un manuscrit du XIIIe siècle du monastère de Vatopedi

     

     

    Samson et la mâchoire d'âne de I.P. Chernov (1800)

     

    La chute de Samson

    L'épisode le plus célèbre est sa séduction par Dalila.

    Celle-ci est sollicitée par les Philistins, ennemis d'Israël, afin qu'elle les aide à découvrir le secret de la force de Samson.

    Elle séduit alors Samson et essaie par trois fois de lui soutirer son secret.

    À chaque fois, Samson lui répond par un mensonge.

    Lorsque Dalila lui demande pour la quatrième fois de partager avec elle son secret, Samson finit par lui révéler que sa force lui vient de sa chevelure de nazir, car il est consacré et dévoué à Dieu.

    Dalila le trahit. Après avoir fait couper ses sept tresses par une de ses suivantes, elle appela des Philistins pour crever les yeux de Samson, privé de sa force et du secours de Dieu.

    Enfermé par ses ennemis à Gaza, Samson est sorti du cachot pour les divertir. Lors d'un sacrifice à leur dieu Dagon, alors que ses cheveux ont commencé à repousser, il est placé entre deux colonnes et implore Dieu de le rendre assez fort.

    Il écarte alors les colonnes du palais à mains nues afin de le faire s'écrouler.

    Il tue ainsi plusieurs milliers de Philistins.

    Samson ayant été tué aussi dans l'effondrement, son corps est retrouvé dans les décombres et enterré auprès de sa famille.

     

     

    Dalila coupe les cheveux de Samson
    par Le Caravage, XVIIe siècle
     
     
     
    Samson et Dalila, 1618-1620
    par Antoine Van Dyck
    Dulwich Picture Gallery, Londres
     
     
     
    Samson aveugle, 1912
    par Lovis Corinth
     
     
     
    Samson prisonnier des Philistins tourne la meule de la prison, 1863
    par Carl Bloch
     
     
     
    La Mort de Samson, 1650
    Italie
     

    Le personnage dans les arts

     

    Jean Audran, Le corps de Samson porté par les siens à sa sépulture, d'après François Verdier

    Peinture

    • c. 1500 : Samson et Dalila, tableau de Andrea Mantegna.
    • 1609 ou 1610 : Samson et Dalila, tableau de Pierre Paul Rubens.
    • 1698 : Le corps de Sanson porté par les siens à sa sépulture, tableau de François Verdier interprété en gravure par Jean Audran.
    • 1842 : Samson et le lion, tableau de Francesco Hayez.

    Musique

    Interprétation de Samson au Théâtre du Capitole de Toulouse en 1971

     

    • 1877 : Samson et Dalila, opéra de Camille Saint-Saëns.
    • 1741 : Samson, oratorio de Georg Friedrich Haendel.
    • 1929 : If I Had My Way I'd Tear The Building Down, Blind Willie Johnson
    • 2002 : Samson, Regina Spektor.
    • 2013 : Samson, VV Brown (album "Samson & Delilah")

     Cinéma

    • 1902 : Samson et Dalila, film français de Ferdinand Zecca.
    • 1908 : Samson, film français de Henri Andréani et Ferdinand Zecca.
    • 1914 : Samson, film américain de J. Farrell MacDonald.
    • 1936 : Samson, film français de Maurice Tourneur.
    • 1949 : Samson et Dalila, film américain de Cecil B. DeMille.
    • 1961 : Samson, film polonais d'Andrzej Wajda.
    • 1996 : Samson et Dalila La Bible, téléfilm germano-italo-americain de Nicolas Roeg.

    Source

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)

    ← Les personnages de la bible