• Sainte Rosine

     
     

    Sainte Rosine d'Augsbourg

     

    Sainte Rosine

     

     

    Sainte Rosine d'Augsbourg est vénérée dans le pays Souabe comme une sainte martyre des premiers siècles.

    Sa fête est le 11 mars.

    On sait très peu de choses d'elle : elle est ermite et a été martyrisée. D'autres précisions sur sa vie relèvent plus de l'hagiographie légendaire.

    Elle est particulièrement vénérée dans le diocèse d'Augsbourg, à Wendlingen, où l'église lui est dédiée. Elle y fait l'objet d'un pèlerinage attesté depuis le XIVe siècle.

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rosine_d%27Augsbourg

     

    Elle est vénérée en Allemagne depuis le XIVème siècle, dans l'église de Wengligen, du diocèse d'Augsbourg.

    En Allemagne, elle fut une des saintes les plus populaires dans le diocèse d’Augsbourg.

    Les nombreuses prières populaires et images pieuses représentant sainte Rosine avec le glaive et la palme de son martyre en témoignent.

    Depuis le XIII° siècle, elle est la patronne principale de Wenglingen, près d’Apfeltrang où un tableau la représentant dans la gloire de son martyre domine le maître-autel de l’église principale. 

    Les traditions locales en font une vierge ermite martyre au IV° siècle.

    Une chronique ancienne rapporte que lors de la procession de la Fête-Dieu 1769 à Miesbach, la sainte était représentée en un tableau vivant, faveur réservée aux bienheureux les plus connus et vénérés.

    Elle est toujours fêtée le 11 mars à Wenglingen.

     

    La chapelle Sainte Rosine à Wengligen (Traduction google)

     

     

     

    La chapelle Rosina de Wenglingen est le seul endroit de tout le diocèse d'Augsbourg où sainte Rosine est vénérée.

     

    Sainte Rosine

    L'origine de Sainte Rosine a suscité beaucoup d'inquiétude, mais c'est clair d'un point de vue historique : Rosina a vécu avant le 14ème siècle. L'heure exacte est bien sûr dans le noir. Peut-être que la liste des saints en Germanie est exacte lorsqu'elle nomme 1000 comme l'année de la mort. Le palmier et l'épée dans l'image de Wenglingen sont les signes d'un martyre existant et indiquent une fin sanglante de la vie de Rosina. La fête de Sainte Rosine est célébrée à Wenglingen le 11 mars .

     

    l'histoire

    La chapelle Rosina est mentionnée pour la première fois dans un rapport de visite de 1679. Cependant, on peut supposer qu'une chapelle existait déjà avant la construction actuelle de 1700 à 1706, car les contours des fenêtres gothiques ont été révélés lors de la réparation du plâtre extérieur . Celles-ci avaient une hauteur de 1,20 m en forme d' arc brisé et un maximum de 0,40 m dans le dégagement. Selon les experts, cette partie de la chapelle date d'avant 1500.

    L'autel néo-roman à l'effigie de Sainte Rosine a été créé en 1876. Sainte Barbara est visible en bas à droite vers 1700 et Sainte Anne elle-même en bas à gauche , probablement du XVIIIe siècle sur un modèle gothique.

    Les figures supérieures, ajoutées plus tard, représentent la Mère de Dieu à droite et Sainte Apollonie à gauche Le retable a été peint par le pasteur Kögel d'Apfeltrang, d'après des documents traditionnels. En conséquence, le retable existait bien avant la construction de l'autel, car le pasteur Kögel a travaillé à Apfeltrang de 1720 à 1735.

    En 1896, le chemin de croix est révisé .

    En 1907, des reliques consacrées dans l'autel ont été insérées par l'évêque d'Augsbourg et recouvertes du texte latin. Le script d'autel traduit se lit comme suit :

    «En 1907, le 28 janvier, cet autel a été consacré par le très estimé et digne Maximilien , par la miséricorde de Dieu et la grâce du Siège apostolique, évêque d'Augsbourg , après que les reliques sacrées des martyrs aient été incluses et que autres cérémonies selon le rite de la Sainte Eglise Romaine. Dans cette croyance, les reliques actuelles ont été couvertes d'en haut.

    Augsbourg, la date mentionnée ci-dessus

    Le doyen le plus digne d'Augsbourg
    chanoine et détenteur du sceau épiscopal, le
    P. A. Kaufmann »

    L'autel en bois brut a été marbré en 1936, la coquille de la salle a été peinte en blanc et les bancs peints. Le toit en bardeaux simple a été remplacé en 1942 par un toit à double queue de castor. Après que la cloche se soit fissurée, elle a été remplacée en 1956 par une nouvelle cloche plus lourde.

    Le clocher étant incliné, il a été démoli en 1966 et reconstruit. En 1972, il y a eu un renouvellement de la peinture intérieure et extérieure.

    Lorsque la chapelle a éclaté en 1975, la croix de l'autel, deux chandeliers et une figurine ont été volés.

    Un renouvellement répété de la peinture intérieure et extérieure a eu lieu en 1980 avant qu'une rénovation intérieure et extérieure fondamentale s'ensuit entre 1990 et 1995.

    Source :

    https://de.wikipedia.org/wiki/Rosinakapelle

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

     

    ← Retour (Le calendrier des saints)