• Sainte Rolende de Gerpinnes († 774)

     
     

    Sainte Rolande de Gerpinnes († 774)

     

    Sainte Rolende de Gerpinnes († 774)

     

     

    Sainte Rolende, née au VIIIe siècle et décédée à Villers-Poterie (actuellement en Belgique) vers 774, est une fille du roi des Lombards exilé en Gaule.

    Refusant et fuyant un mariage imposé car souhaitant se consacrer à Dieu, elle meurt alors qu’elle est en route vers un monastère de Cologne où elle comptait se réfugier.

    Son culte et légende se développèrent dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, particulièrement à Gerpinnes où une « marche » est annuellement organisée en l'honneur de la sainte.

    Liturgiquement sainte Rolende est commémorée le 13 mai.

     

    Éléments de biographie

     

    Sainte Rolende (sur une bannière de la jeunesse de Gerpinnes)

     

    Battu par Charlemagne à Pavie (774), Didier, le roi des Lombards (en Gaule cisalpine), est condamné à vivre avec sa famille en exil, en Gaule septentrionale (Picardie?).

    L’endroit exact n’est pas connu. Sa fille Rolende, que l’on disait de grande beauté, y est promise en mariage à Oger, fils du roi des Écossais, un allié des Lombards. Cependant Rolende désire se consacrer à Dieu dans la virginité : elle refuse le mariage.

     

     

    La châsse de sainte Rolende (œuvre de Henri Libert)

     

    Fuyant la contrainte paternelle Rolende se met en route pour rejoindre le couvent de Sainte-Ursule à Cologne, dit également ‘des Onze Mille vierges’.

    Tombant malade elle fait halte au château-ferme de Villers-Poterie où elle meurt.

    L’année est probablement 774.

    Culte et folklore

    La considérant immédiatement comme ‘sainte’ le peuple transporta en procession son corps embaumé dans l’église paroissiale de Gerpinnes où elle fut inhumée. Des ’miracles’ sur sa tombe augmentent sa popularité. Les pèlerins affluent.

    En mai 1103 Otbert, le prince-évêque de Liège, visite personnellement Gerpinnes pour y vénérer la sainte. Il décide de faire exhumer le corps et de rassembler les os de sainte Rolende en une châsse qui est placée dans la crypte de l’église de Gerpinnes.

    Plus tard – l’année exacte n’est pas connue - les paroissiens de Gerpinnes décident d’organiser chaque année à la Pentecôte une procession religieuse portant la châsse contenant les reliques de la sainte à travers tout le domaine paroissial de Gerpinnes, d'église en chapelle. Ainsi la procession suivrait un itinéraire qui au fil des temps allait devenir immuable, retraçant les limites de l’ancien domaine paroissial, et visitant les villages et hameaux actuels d'Hymiée, Hanzinne, Tarcienne, Bertransart, Les Flaches, Joncret, Acoz, Villers-Poterie, Gougnies, Fromiée et Gerpinnes.

    Cette dévotion religieuse était destinée à demander protection contre malédictions ou maléfices pour tous ceux qui vivaient dans le périmètre parcouru. La procession renforçait l’unité des hameaux en une paroisse, et permettait de recevoir pour l’église paroissiale (de Gerpinnes) les oboles des églises filiales.

     

     

    Autel de fenêtre, préparé pour le jour de la 'Marche Sainte Rolende'

     

    La procession religieuse est devenue la « Marche Sainte-Rolende ». Toujours très populaire, elle rassemble tous les ans, le lundi de Pentecôte, plusieurs milliers de « marcheurs » en costume d’époque. Elle fait partie du folklore régional.

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rolende_de_Gerpinnes

     

    Fille de Didier, le roi des Lombards, elle avait toutes les qualités, y compris une grande beauté.

    Donnée en mariage par son père au roi d’Écosse, elle faussa compagnie aux seigneurs écossais qui la conduisaient vers son royal prétendant.

    Elle voulut se réfugier à Cologne au monastère de Sainte-Ursule, mais elle tomba malade à Villers-Poterie où elle mourut.

    Quelques années plus tard, l'évêque de Liège vint en personne lui dédier une église.

    Sainte Rolande décédée en 774 doit s’orthographier Rolende : il ne s’agit pas du féminin de Roland mais son nom dérive du forme latinisée d’un prénom germanique.

    Le procès de canonisation semble avoir été brulé lors de l'incendie de l'église de Gerpinnes (au XVIe siècle), mais il est avéré qu'en mai 1103, le prince-évêque de Liège, Otbert, est venu reconnaître officiellement la sainteté de Rolende à Gerpinnes où elle était vénérée et où elle était enterrée.

    Elle est encore très vénérée et une marche rassemblant 3000 marcheurs est organisée le lundi de Pentecôte, voir sur le site  syndicat d'initiatives de Gerpinnes Pentecôte & Ste Rolende.

     

     

    Ses reliques reposent dans l'église de Gerpinnes (Belgique).

    Lire :  Histoire et légende de sainte Rolende sur le site de l'Église catholique en Belgique.

    Fête locale le 13 mai.

    En savoir plus :

    http://www.900eme.be/chasse/chasse.htm

    http://www.gerpinnes.be/loisirs/Marches-folkloriques/les-marches-folkoriques/la-marche-sainte-rolende

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gerpinnes

     

     

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)