• Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

     

     

    L'ermitage Saint Antoine de Galamus

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus


    L'ermitage Saint-Antoine existe depuis le VII ème siècle, c'est une création de toute pièce d'un moine venu s'exiler dans cette grotte.

    D'abord réduit à une seule grotte où se trouvent les bassins, le lieu contient aujourd'hui une chapelle collée à la paroi des Gorges de Galamus.

    La chapelle fut construite à la suite du « miracle » de 1782 durant lequel de nombreux villageois de Saint-Paul-de-Fenouillet furent sauvés d'une épidémie de « suette » (sorte de gangrène où l'on sue beaucoup) grâce à la protection de Saint-Antoine. Depuis ce jour, au milieu des rochers pousse un platane quasiment sans eau.

    Les lieux ont été réaménagés au XVème siècle par les Franciscains. Ils sont alors devenus un lieu de pèlerinage traditionnel les lundis de Pâques pour les Occitans et les lundis de Pentecôte pour tout le sud de l'Occitanie et pour la Catalogne.

     

    L'ermitage de Galamus a été classé aux monuments historiques en 1927.

     

    Un petit sentier permet l'accès à l'Ermitage.
    Les visites se font du 2 avril au 30 octobre de 10h à 18h (visite gratuite).

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

    Le chemin qui mène à l'ermitage

     

    "ACCUEIL DES PELERINS

    VENUS DANS LA GROTTE DE SAINT-ANTOINE DE GALAMUS

    SUR LES PAS DES PELERINS DES LUNDIS DE PAQUES ET DE PENTECOTE

    Pélerins ! Chers Amis,

    Nous autres Saint-Paulais et Paroissiens de Saint-Paul-de-Fenouillet, avec notre Curé, l'Abbé Dominique RAZAFINDRABE et son Vicaire, l'Abbé Olivier NICQUE, nous avons le plaisir de vous accueillir dans cette grotte millénaire du "Désert de Galamus".

    C'est sûrement à cause de ce caractère désertique dû à l'immensité du roc, ici et alentour, que cette grotte fut dédiée à Saint Antoine le Grand (Saint Antoine du désert).

    Des générations de croyants y sont venus, avant nous, en pélerinage, pour implorer Saint Antoine de Galamus.

    Des ermites ont cherché l'isolement et la solitude dans les grottes et dans les habitations précaires, accrochées au rocher, pour y être plus près de Dieu.

    Parmi eux, le Bienheureux Père François PALAU y QUER, fondateur de l'ordre des carmélites Missionnaires, dont l'inscription sur la plaque à droite de la grotte-chapelle rapelle le passage en ces lieux, entre 1840 et 1842, et dont le portrait et le nom honorent notre Eglise Paroissiale et sa placette, à Saint-Paul.

    Mais ce site grandiose n'est pas seulement un lieu pour les Pélerins et les Ermites, puisque ces gorges déchiquetées où le regard se perd dans l'abîme et que l'Agly a creuséees, attirent aussi de nombreux touristes de toutes nationalités."

     

    Voici la tombe de Pierre Verdier, ermite mort pendant le rude hiver 1870. Ce religieux la creusa lui-même, choisissant de demeurer pour l'éternité dans ce lieu.

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

    La première grotte serait dédiée à Sainte Marie-Madeleine.

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

    Dans une vasque naturelle qui recueille les eaux de ruissellement, on peut voir des pièces jetées par les pèlerins qui souhaitent faire exaucer leurs vœux.

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

    La légende de la cloche de l'ermitage : elle exaucerait les vœux de celui qui la fait sonner, surtout ceux concernant les mariages.

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

    La grotte chapelle fut le premier refuge des ermites dès le haut moyen-âge. Des reliques de saints y furent entreposées à cette époque, comme dans tous lieux de procession ou de pèlerinage. Cette grotte fut aménagée en église en 1910 par le curé de Saint-Paul.

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

    On y trouve une sculpture de Saint-Antoine, réalisée dans du platane par un artiste Saint-Paulais. Le saint possède les traits d'un ermite de Galamus : le Père Joseph Chiron, appelé "Père Marie".

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

    Il y a également un carré Sator, trouvé sur des papyrus Egyptiens, en Asie Mineure, en Europe centrale, à Pompéi, dans le temple dédié à l´amour, bien avant que n´y soit implanté le christianisme.

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

     

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus

     

    Saint-Paul de Fenouillet : L'ermitage Saint-Antoine de Galamus