• Saint Nicolas le Pèlerin († 1094)

     
     

    Saint Nicolas le Pèlerin († 1094)

     

     

    Saint Nicolas le Pèlerin († 1094)

     

    Saint Nicolas, dit ''le Pèlerin', ne doit pas être confondu avec le célèbre saint Nicolas de Bari.

    Il s'agit d'un jeune pèlerin, venu de Grèce à Trani dans les Pouilles au XIe siècle.

    Les Eglises d'Orient et d'Occident ne se considéraient alors pas comme séparées.

    Le jeune homme, répétait sans cesse ''Kyrie Eleison'' et tenait à la main une croix de bois, pendant son pèlerinage sur les lieux saints de Grèce, de Dalmatie et de la côte adriatique italienne.

    Il arriva à Trani en provenance de Tarante et réunit comme à son habitude la jeunesse locale à qui il faisait répéter son invocation et lui apprenait à mieux prier.

    Mais il mourut quelques semaines après son arrivée, en juin 1094.

    Des miracles, grâce à son intercession, furent attestés, si bien qu'en 1098, l'évêque de Trani l'inscrivit comme Vénérable à cause de sa vie de pénitence en Grèce, telle que la raconta son compagnon Bartholomée, et à cause de ses miracles post-mortem qui furent relatés et retranscris par des témoins oculaires.

    Urbain II autorisa la canonisation du jeune pèlerin et on édifia à Trani une basilique au bord de la mer qui abrita sa dépouille.

    Trani en fit son patron.

    Le Pape Benoît XIV confirma son culte en 1748 et l'inscrivit au martyrologe romain.

    La cathédrale Saint-Nicolas-le-Pèlerin de Trani (San Nicola Pellegrino),magnifique édifice de style roman, construit entre le XIe siècle et le XIIIe siècle.

    Source

    Fête locale le 2 juin.

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)