• Saint Frigdien de Lucques ou Frediano (6ème s.)

     
     

     

    Saint Frigdien ou Frediano (6ème s.)

    Confesseur - évêque de Lucques

     

     Predella pala barbadori, uffizi, 02.jpg

    Saint Fridianus changeant le cours du Serchio (prédelle de la Pala Barbadori - musée des Offices.

     

    Fridianus de Lucques ou Frigidanus, Frigidian, Frigianu (en italien, Frediano di Lucca) (né après 500 en Irlande et mort en 588 à Lucques) est un prince irlandais devenu ermite au VIe siècle sur le Monte Pisano puis évêque de Lucques, dans l'actuelle région Toscane, en Italie entre 560 et 588.

    Biographie

    Fridianus est connu en Italie comme saint (san Frediano ou Frediano di Lucca). La Basilique San Frediano, où la crypte contiendrait son corps, lui est consacrée.

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fridianus_de_Lucques

     

    Ce moine irlandais s'en fut en pèlerinage aux tombeaux des Apôtres et c'est au retour de Rome qu'il fut choisi comme évêque de Lucques en Toscane.

    Là il organisa le clergé de sa ville en une communauté de chanoines réguliers.

    L'une de ses œuvres principales fut de reconstruire la cathédrale que les Lombards avaient incendiée. 

    Il doit surtout sa renommée à un prodige qu'il accomplit lors d'une crue du Serchio où il aurait détourné le cours d'eau.

    En effet en 575 les magistrats ont confié à l'évêque la réalisation des travaux hydrauliques dont il avait appris les techniques à Rome.

    Patron des villes de Lucques et de Florence ainsi que de Casaglione en Corse où on le céèbre le 18 novembre, date de la translation de ses reliques au VIIIe siècle.

    (d'après 'Église de Corse en prière' - diocèse d'Ajaccio)


    À Lucques en Toscane, vers 588, saint Frigdien, évêque.

    Originaire d’Irlande, il se fixa dans cette ville et fut choisi pour gouverner l’Église locale.

    Il réunit son clergé dans un monastère ; pour le bien du peuple, il détourna le cours de l’Arno, gagnant ainsi un territoire fertile, et il convertit à la foi catholique les Lombards qui s’étaient introduits dans le pays.

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)