• Saint Endée († 530)

     
     

     

    Saint Endée († 530)

    Fondateur de monastères en Irlande

     

    Enda d’Aran (ou Eanna, ou Einne, ou Endeus) est un missionnaire chrétien, mort en 530.

    Il est considéré comme le père du monachisme irlandais.

    Biographie

    Enda d’Aran était prince, fils de Conall Derg d’Oriel (Ergall en Ulster). Lorsqu’il était soldat, il fut converti par sa sœur, sainte Fanchéa de Killiane.

    Il aurait été formé au pays de Galles, « dans le monastère de Rosnat », non situé. Comme on ne connaît que deux monastères celtiques pour cette époque, on pense que ce fut à Ynis Byr, l’école monastique de saint Illtud.

    Revenu en Irlande, il fonde l’église de Drogheda et le monastère de la vallée de la Boyne.

    En 484, le roi Ængus du Munster aurait voulu lui céder des terres verdoyantes, mais Enda préfère l’archipel pierreux des Aran.

    Sur Inishmore, la plus grande des trois îles d'Aran, il fonde l’église de Killeanay appelée de son nom et dont la cloche réglait la vie des trois îles. Sous sa direction, la vie est très austère sur les îles d’Aran où sont formés de nombreux saints.

    Le monastère de Killeany est considéré comme la première fondation monastique irlandaise. Les missionnaires de Killeany rayonnent bientôt sur l’île d’Irlande.

    Enda meurt en 530.

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Enda_d'Aran

     

    Frère de Sainte Fanchéa qui l'aurait converti, il fut l'un des premiers à fonder des monastères en Irlande, dont celui d'Inishmore.

    Il eut pour disciples saint Kieran et saint Brendan

    En Irlande, vers 542, saint Endée, abbé, qui fonda dans l’île d’Aran un monastère si célèbre que l’île fut appelée l’Île des Saints.

    Fête locale le 21 mars.

    Prince irlandais, fils de Conall Derg d’Ergall.

    Il quitte sa carrière de soldat après s’être converti et souhaite se marier.

    Mais lorsque sa fiancée décède, il renonce à ses droits et devient moine.

    Il effectue un pèlerinage à Rome et est ordonné prêtre.

    Plus tard, il fonde le monastère de Killeany (dont il devient l’abbé) dans l’île d’Arran, sur des terres offertes par le roi Oengus, qui deviendra le premier d’une longue série.

    Il fonde également plusieurs églises à Drogheda et un autre monastère dans la vallée de Boyne.

    Toutes ces maisons vivaient sous une règle très sévère.

    Il devient enfin le directeur spirituel de plusieurs futurs saints († 530 ou 590)

    St-Endée est considéré comme le père du monachisme irlandais.

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)