• Saint Daniel de Moscou († 1303)

     

     

     

    Saint Daniel de Moscou († 1303)

    ou Daniel Moskovski

    Fondateur du monastère de Danilov

     

    Saint Daniel de Moscou ou Daniel Moskovski. Fondateur du monastère de Danilov († 1303)

     

     

    Daniel Moskovski (1261- 4 mars 1303), saint Daniel de Moscou pour l'Église orthodoxe, est le premier prince de Moscou.

    Biographie

    Origine

    Saint Daniel de Moscou

     

    Saint Daniel de Moscou

    Il est le quatrième et dernier fils d'Alexandre Nevski et de sa seconde épouse, la grande-duchesse Bassa.

    Il est né à Vladimir, alors capitale de la Principauté de Vladimir-Souzdal.

    À la mort de son père, il n'a que deux ans et hérite de la petite principauté de Moscou. Trop jeune pour régner, l'administration est gérée par des tiuns (députés) nommés par son oncle paternel, Iaroslav III de Vladimir.

    Luttes

    Il prend part à la lutte de pouvoir entre ses frères Dimitri Ier Vladimirski et André III de Vladimir, pour le contrôle de Vladimir et Novgorod. Après la mort de Dimitri en 1294, Daniel fait alliance avec Michel III de Vladimir et Ivan de Pereslavl (ru) contre André III.

    La participation de Daniel à cette lutte montre l'influence politique croissante de Moscou.

    Le souverain de Riazan tente de conquérir la principauté avec l'aide des Mongols. Le prince Daniel les bat près de Pereslavl-Zalesski. C'est une première victoire sur les tatars. En 1300, il fait emprisonner par la ruse (selon les chroniques) le souverain de la Principauté de Riazan. Pour obtenir sa libération, le prisonnier cède à Daniel sa forteresse de Kolomna. C'est une acquisition stratégique grâce à laquelle Daniel contrôle toute la rivière Moskova.

    En 1302, sans enfants, son neveu et allié Ivan de Pereslavl lui lègue toutes ses terres, y compris Pereslavl.

    Un prince pacifique

    Pendant l'occupation mongole et les luttes intestines entre les princes de la Rus', Daniel maintien la paix à Moscou, sans effusion de sang. Durant ses trente ans de règne, il ne participe qu'à une seule bataille. Il était populaire et respecté de ses sujets pour son humilité et son pacifisme.

    Constructions

    Il fonde le premier monastère de Moscou, le monastère de l'Épiphanie de Moscou qu'il place sous la protection de son saint patron, saint Daniel le Stylite (11 décembre).

    Plus tard, il fonde le monastère Danilov, aujourd'hui siège du patriarcat de Moscou.

    Mort

    Avant sa mort, le 4 mars 1303, il devient moine. Il est enterré, selon son souhait, dans le cimetière du monastère Danilov.

    Il s'est manifesté après sa mort, réclamant qu'on cesse de l'oublier, et il est crédité de plusieurs miracles.

    Il est canonisé par l'Église orthodoxe russe en 1652.

    Il se fête le 4 mars.

    Succession

    Avec le règne de ses successeurs, le titre de grand-duc passe de Vladimir à Moscou donnant naissance à la Grande-principauté de Moscou.

    Source

     

    Le Saint Prince Daniel, fils cadet du Grand Duc Saint Alexandre de la Néva (23 novembre) et de la Grande Duchesse Bassa, naquit en 1261 et resta orphelin à l'âge de deux ans. Dieu lui accorda en héritage la cité de Moscou qui, d'insignifiante qu'elle était, devint sous son règne une puissante principauté. Doux, humble et pacifique, le prince était plein de mansuétude envers ses ennemis et lorsque des troupes se présentaient menaçantes aux abords de la ville, il allait au-devant de ses adversaires, apaisait leur fougue guerrière par ses douces paroles et parvenait le plus souvent à les renvoyer en évitant l'effusion de sang. Lorsqu'en 1292 André, le prince de Kazan, qui briguait la suprématie, amena en Russie une horde de Tatars, le bienheureux prince Daniel l'accueillit comme un hôte dans Moscou et le laissa repartir en paix. Quatre ans plus tard, quand André devint Grand Prince de Vladimir, une guerre civile éclata entre les différents princes russes, mais là encore Saint Daniel se fit ange de la paix et parvint à réconcilier les ennemis. Il n'était pas assoiffé de gloire et de conquêtes, comme tant de grands de ce monde, mais son seul souci était de se tenir dans la crainte de Dieu et de travailler à la prospérité de la principauté qui lui avait été accordée par la divine Providence. C'est pourquoi son règne fut rempli de bénédictions et sans qu'il n'eût rien entrepris pour cela, le bienheureux Daniel annexa par héritage la principauté de Pereyaslav à celle de Moscou, laquelle acquit ainsi la primauté sur toutes les autres principautés russes, et son fils prit le titre de Grand Prince.

    Il fonda le premier monastère de Moscou, en l'honneur de son patron, Saint Daniel le Stylite, où il reçut la tonsure monastique vers la fin de ses jours.

    Par humilité, il demanda dans son testament d'être enterré dans le cimetière du monastère, avec les autres moines, et non dans l'église comme un prince, et il remit en paix son âme au Seigneur le 4 mars 1303.

    Le monastère fut par la suite transféré dans un autre endroit, sa tombe abandonnée et sa mémoire tomba dans l'oubli, jusqu'au jour où le Saint prince apparut à un jeune homme de la suite du Grand Duc Jean Vasiliévitch et lui dit de transmettre à ce dernier les paroles suivantes :

    « S'il m'oublie, mon Dieu, Lui, ne m'oublie pas. »

    Dès lors le Grand Duc commença à faire chanter des Offices de commémoration, distribua des aumônes et fit offrir des repas aux pauvres pour le repos de l'âme de ses ancêtres.

    A la suite de la guérison miraculeuse du fils d'un marchand de Kolomna, on commença à vénérer Saint Daniel.

     

    Saint Daniel de Moscou ou Daniel Moskovski. Fondateur du monastère de Danilov († 1303)

     

    Son culte fut officiellement proclamé par l'Eglise, en 1652, à la suite de l'invention de ses Reliques restées incorrompues.

    Source

    En savoir plus :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_Danilov

    http://www.egliserusse.eu/Le-monastere-Saint-Daniel-de-Moscou-fete-les-25-ans-de-sa-reouverture_a229.html

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)