• Saint Barthélemy. Apôtre (1er s.)

     
     

    Saint Barthélemy

    Apôtre (1er s.)

     

    Saint Barthélemy. Apôtre (1er s.)

     

    Barthélemy est, selon la Bible, l'un des douze apôtres accompagnant Jésus-Christ, d'après les Évangiles synoptiques de Matthieu, de Marc et de Luc.

    C'est un saint chrétien fêté le 24 août en Occident et le 25 août ou le 11 juin (avec Barnabé) en Orient.

    Histoire et tradition

    La tradition l'identifie généralement au Nathanaël du chapitre 1 : 47 de l'Évangile selon Jean, pour son association étroite avec l'apôtrePhilippe ; en outre, le préfixe Bar signifiant « fils » en Araméen, on le retrouve dans l'Évangile dans Bartimée, fils de Timée, ou dans bar Tolmay un des apôtres (probablement Barthélemy) d'aprés les églises orientales.

    Il aurait évangélisé l’Arabie, la Perse et l'Inde (d'après Eusèbe de Césarée et Saint Jérôme).

    D'après les églises orientales, il a aussi évangélisé des territoires qui correspondait à l'époque au royaume d'Adiabène (à peu près le Kurdistan actuel) aidé en cela par Saint Thomas et surtout Juda Thaddée.

    Selon certains pères de l'Eglise et certaines traditions, il aurait laissé un exemplaire « en hébreu » (en fait en syriaque) appelé authentique évangile de Matthieu (par opposition avec l'évangile selon Matthieu en grec que nous connaissons).

    Cette relation anachronique (aucun évangile n'existent du vivant de Barthélemy et ceux que nous connaissons ont été écrits directement en grec) désigne simplement l'évangile utilisé ultérieurement par les communautés qu'il a contribué à créer.

    Cet authentique évangile de Matthieu est probablement le texte appelé parfois Évangile des Nazaréens ou Évangile des Ébionites.

    Attribut : la dépouille de sa propre peau.

    Bien que certaines traditions affirment qu’il fut crucifié, noyé ou décapité, Barthélemy porte la dépouille de sa propre peau parce qu’il fut aussi écorché vif.

     

    Saint Barthélemy. Apôtre (1er s.)

     

    Quelquefois, il tient en main le grand couteau qui servit à ce supplice. Jacques de Voragine dans La Légende dorée rapporte les trois hypothèses : « Sur le genre exact du martyre de saint Barthélémy les avis diffèrent : car saint Dorothée affirme expressément qu'il a été crucifié. Et il ajoute que son supplice eut lieu dans une ville d'Arménie nomméeAlbane, comme aussi qu'il fut crucifié la tête en bas. D'autre part, saint Théodore assure que l'apôtre a été écorché vif ; et il y a encore d'autres historiens qui prétendent qu'il a eu la tête tranchée. Mais, au fait, cette contradiction n'est qu'apparente : car rien n'empêche de penser que le saint a d'abord été mis en croix, puis, pour plus de souffrances, écorché vif, et enfin décapité. »

    D'après la tradition, il est à l'origine, avec Jude, de l'Église apostolique arménienne.

    Culte

    Des reliques de l'apôtre sont préservées sous l'autel principal de la basilique Saint-Barthélemy-en-l'Île, sur l'île tiberine, à Rome.

    Saint Barthélemy tenant le couteau de son martyre et sa peau écorchée (le visage pourrait être celui de Michel-Ange), détail de la fresque du Jugement Dernier de la Chapelle Sixtine, peinte parMichel-Ange.

    Saint Barthélemy, patron des bouchers, des tanneurs et des relieurs, est fêté le 24 août en Occident et le 25 août en Orient.

    Ces deux dates correspondent vraisemblablement au transfert de ses reliques dans l'île de Lipari en 580.

    L'anniversaire de son martyre serait le 11 juin, une commémoration qui a subsisté dans le calendrier de l'église orientale.

    Représentation dans les arts

    Attributs
    • le poignard
    • peau écorchée
    • le livre
     
    En savoir plus :
     
     
     

     

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

     

    ← Retour (Le calendrier des saints)

    ← Les personnages de la bible