• Rouen Basilique Notre-Dame de Bonsecours

     
     

    Rouen

    Basilique Notre-Dame de Bonsecours

     

     File:NDdeBonsecours.JPG

    La basilique

    http://commons.wikimedia.org/wiki/File:NDdeBonsecours.JPG

     

    La basilique Notre-Dame de Bonsecours est située à Bonsecours, près de Rouen sur le lieu d'un pèlerinage dédié à la Vierge et dominant toute l'agglomération rouennaise.

    Elle est due à l'architecte Jacques-Eugène Barthélémy.

    La basilique fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 24 août 20041.

    Situé en face de la façade occidentale, se trouve le monument dédié à Jeanne d'Arc avec, à son sommet, l'archange saint Michel.

    Ce monument, de l'architecte Juste Lisch et du sculpteur Louis-Ernest Barrias a été inauguré en 1892.

    Dans le cimetière tout proche se trouve la tombe de José-Maria de Heredia (1842-1905).

    Histoire

    Rouen Basilique Notre-Dame de Bonsecours

     

    Le pèlerinage marial de Notre-Dame de Bonsecours est le seul de Seine-Maritime.

    Il remonte au Moyen Âge et son historique est relaté sur une plaque de marbre accrochée au mur du porche.

    La basilique succède à deux autres édifices : la chapelle de Blosville (village devenu « Blosville-Bonsecours » puis « Bonsecours » en 1959), proche du château mentionné vers 750 existait dès 1034.

    Elle appartenait aux seigneurs de Pavilly qui la cédèrent aux religieux de Saint-Lô en 1186.

    Cette chapelle fut remplacée en 1332 par une église paroissiale détruite en 1473 par les troupes de Charles le Téméraire puis reconstruite avant d’être elle-même remplacée par l’actuelle basilique à l’initiative de l’abbé Godefroy, nommé à Blosville en 1838.

    On conserve cependant de l’ancienne église, ruinée par la Révolution française, la pièce la plus importante et la plus vénérée, la statue de Notre-Dame de Bonsecours, en bois polychrome du XVIe siècle ainsi que des stalles en bois du XIIIe siècle.

    La première pierre du nouvel édifice fut posée le 4 mars 1840. La basilique fut conçue par l’architecte Jacques Eugène Barthélemy dans le style néogothique – c'est d'ailleurs le premier exemple de ce style en France.

    Elle comporte une nef flanquée de bas-côtés, sans transept, et une tour surmontée d’une flèche au-dessus du portail occidental. La construction se termina en 1844, la bénédiction eut lieu en octobre de cette année.

    Le pape Pie IX honora le sanctuaire de Notre-Dame de Bonsecours du privilège du couronnement le 15 juillet 1870.

    Le cardinal-archevêque de Rouen Mgr de Bonnechose couronna la Vierge le 24 mai 1880.

    Le 18 mai 1980 eurent lieu les célébrations du centenaire de ce couronnement.


    File:Grille chapelle Vierge basilique Notre-Dame de Bonsecours.JPG 

    L’intérieur de la basilique présente la particularité d’être entièrement peint, selon l'exemple de la Sainte-Chapelle.
     

    Les orgues d’Aristide Cavaillé-Coll furent inaugurées par Lefébure-Wély le 20 novembre 1857. Elles comportent aujourd’hui 3 claviers, un pédalier, 32 jeux. Le buffet est de style néogothique.


    Le Maître-autel, de style néogothique, est dû au sculpteur Victor Fulconis.


    La grille en fer forgé de la chapelle de la Vierge a été réalisée vers 1850 par le ferronnier d'art Pierre Boulanger auteur des remarquables pentures du portail central de la cathédrale Notre-Dame de Paris.


    La basilique possède une collection complète de vitraux de la verrerie Gsell de Choisy-le-Roi (1844) parmi lesquels le vitrail proche des fonts baptismaux, que le Frère Philippe Bransiet, supérieur général des Frères des Écoles chrétiennes, offrit pour commémorer le passage à Bonsecours de Jean-Baptiste de La Salle.

    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Notre-Dame_de_Bonsecours

     

     

    Rouen Basilique Notre-Dame de Bonsecours

     

     ROUEN

     - Notre-Dame de Bonsecours

     - Basilique Notre-Dame de Bonsecours

     

     

    Rouen Basilique Notre-Dame de Bonsecours

     

    Rouen Basilique Notre-Dame de Bonsecours