• Pluméliau, fontaines st Nicodème, St Gamaliel et St Adibon

     
     
    Pluméliau
    fontaines st Nicodème, St Gamaliel et St Adibon



    File:Pluméliau (56) Chapelle Saint-Nicodème Fontaines 12.JPG

    Chapelle Saint Nicodème, fontaine 12

    Source photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Plum%C3%A9liau_%2856%29_Chapelle_Saint-Nicod%C3%A8me_Fontaines_12.JPG

     

    File:Pluméliau (56) Chapelle Saint-Nicodème Fontaines 01.JPG

     Chapelle Saint Nicodème, fontaine 01

    Source photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Plum%C3%A9liau_%2856%29_Chapelle_Saint-Nicod%C3%A8me_Fontaines_01.JPG

     

    File:Pluméliau (56) Chapelle Saint-Nicodème Fontaines 03.JPG

    Chapelle Saint-Nicodème Fontaines 03

    Source photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Plum%C3%A9liau_%2856%29_Chapelle_Saint-Nicod%C3%A8me_Fontaines_03.JPG

     

    File:Pluméliau (56) Chapelle Saint-Nicodème Fontaines 14.JPG

     

    Chapelle Saint-Nicodème Fontaines 14

    Source photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Plum%C3%A9liau_%2856%29_Chapelle_Saint-Nicod%C3%A8me_Fontaines_14.JPG

     

    Trois sources y sont consacrées à st Nicodème, St Gamaliel et St Adibon.

    Chaque bassin est encadré de piédroits et voussures sculptées surmontées d’un arc en accolade amorti d’un haut fleuron.

     

    Une quatrième source consacrée à St Cornely se trouve à l'entrée de l'enclos.

    L’eau de ces fontaines était réputée pour guérir les fièvres masculines. Pour que leur pouvoir soit efficace il faut y venir avec une barbe de plusieurs jours et se raser avec cette eau.

    Quant aux femmes elle peuvent être guéries des maladies contagieuses si elles plongent la tête ou s’y lavent tout simplement le visage.

    Le jour du Pardon, le premier dimanche d'août, était l'occasion d'une curieuse coutume. Les hommes de Plumeliau qui s'étaient laissé la barbe en friche depuis plusieurs semaines venaient la raser à la fontaine, son eau devait alors les protéger des maladies de peau.

    Ceux qui offraient des veaux, vaches, bœufs arrivaient dès la veille du pardon. Le bétail amené ici faisait partie de la procession qui allait de la chapelle à la fontaine.

    La coutume voulait que l'on fasse ce rituel en remerciement d'un vœu exaucé ou d'une maladie guérie. Après le Pardon, ces bêtes étaient vendues aux enchères car l'on croyait qu'un animal ainsi dédié au Saint serait un porte-bonheur dans l'étable.

     

    File:Pluméliau (56) Chapelle Saint-Nicodème Fontaines 08.JPG

     Chapelle Saint-Nicodème Fontaines 08

    Source photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Plum%C3%A9liau_%2856%29_Chapelle_Saint-Nicod%C3%A8me_Fontaines_08.JPG

     

    File:Pluméliau (56) Chapelle Saint-Nicodème Fontaines 13.JPG

     Chapelle Saint-Nicodème Fontaines 13

    Source photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Plum%C3%A9liau_%2856%29_Chapelle_Saint-Nicod%C3%A8me_Fontaines_13.JPG

     
    ← Retour (Les sources miraculeuses)