• Pleyben, fontaine de la Trinité

     
     
    Pleyben
    fontaine de la Trinité


    Ici, tout particulièrement, abondent les chapelles avec leurs saints, qui étaient autant de personnages tout puissants, capables d'aider nos ancêtres dans leur tâche quotidienne et de les secourir dans leur misère.
    Un enfant était atteint de rougeole: vite on se rendait à la chapelle pour prier saint André !

    Sainte Barbe sera là pour vous protéger les jours d'orage.

    Sainte Marie-Madeleine se chargera de ramener les jeunes gens et les jeunes filles, détournés du bon chemin.

    On pourra compter sur la Vierge pour guérir toutes les maladies. Dans la chapelle de Garsmaria, on l'invoquait contre la peste ou toute autre épidémie ...

    A Lannélec, les jeunes mamans la priaient pour protéger leurs bébés... tandis qu'à Guénily, c'étaient les jeunes conscrits qui se mettaient sous sa protection...

    Les fontaines ont eu une part importante dans cette dévotion.

    Pour soustraire le trésor de la chapelle aux républicains, les paroissiens l'auraient
    jeté, lors de la révolution, dans la fontaine de la Trinité qui, dit-on, n'a pas de fond.