• Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     
     

     

    Paray le Monial

    La chapelle Notre-Dame de Romay

     

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Le sanctuaire, antérieur au XIIe siècle, a reçu à son rond point une large fenêtre ogivale, et de chaque côté une petite fenêtre du XIVe siècle.

    Au côté droit de la nef et à l'entrée du sanctuaire, on a construit en 1723 un petit oratoire dédié à Sainte Anne.

    La façade et la porte d'entrée ont été refaites, il y a peu d'années, dans le style des XIVe et XVe siècles.

    Deux aiguilles à clochetons ornent la naissance du fronton que surmonte une belle croix gothique, en arrière de laquelle est la petite cloche qui appelle les fidèles au saint lieu.

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Au-dessus de la porte d'entrée, la Vierge aimable, placée dans une niche gothique, tend les bras à ses enfants, et leur ouvre son cœur.

     

    L'autel de Sainte Anne, comme celui de la Sainte Vierge, est neuf et de marbre blanc.

    L'objet principal de ce saint lieu est la madone placée au-dessus du tabernacle où ne se gardent jamais les saintes espèces. Elle se dessine, avec l'enfant Jésus dans les bras, sur un joli vitrail de couleur qui lui sert de fond. A droite et à gauche sont les tableaux de St Joseph et de St Pierre, l'un avec le lys, emblème de la pureté ; l'autre avec le chantre impitoyable de sa faute et de sa pénitence.

    A gauche, dans la nef, grande toile, médiocre peinture représentant le triomphe de la Religion, avec cette inscription :

    « Vouée par les Dames de Paray à Notre-Dame de Bon-Secours pour le salut de la France, en 1815. »

    Tout à fait à la clef de l'arc du sanctuaire, joli cadre doré, au milieu duquel, sur du velours-soie cramoisi, est placé un cœur en vermeil, hommage de la ville préservée du choléra en 1854.

    Le fond de la nef, au-dessus de la porte d'entrée, est occupé par une petite tribune qu'éclaire un œil de bœuf à vitraux de couleurs.

    Tel est le modeste sanctuaire auquel nous consacrons cette étude de piété filiale de reconnaissance et d'amour.

    Source : Livre "Romay & Sancenay, ou les Traditions & les monuments du culte de la Vierge dans le Charollais et le Brionnais" par François CUCHERAT

     

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial, la chapelle Notre-Dame de Romay

     

     

     

    Paray le Monial, Notre-Dame de Romay

     

    Paray le Monial

     

    - Notre-Dame de Romay

    - La chapelle ND de Romay

    - La fontaine ND de Romay