• Notre-Dame d'Err

     

     

     

    Notre-Dame d'Err

     

     

     

    Notre-Dame d'Err est fort ancienne : une pierre monumentale, qui se voit dans l'église, porte qu'elle fut consacrée en 930 par l'évêque d'Urgell.

    Elle avait été bâtie pour recueillir une statue de la Vierge, trouvée miraculeusement, et le lieu de la construction avait été indiqué par le ciel même. Car, les habitants ayant prié la sainte Vierge de leur faire connaître l'endroit qui lui serait le plus agréable, une couche de neige survint le 25 mars, qui couvrit tout le pays, à l'exception de l'emplacement où est aujourd'hui la chapelle; on en conclut que c'était là le lieu choisi du ciel ; et l'on bâtit le saint édifice.

    Depuis lors, Notre-Dame d'Err a toujours été en grande vénération dans la contrée : on la réclame dans toutes les calamités publiques, et jamais en vain.

    Sur la prière qu'on lui adresse, on a vu les incendies cesser, les orages s'éloigner, la grêle, qui menace souvent ces contrées, se dissipera l'instant.

    En 1726, une maladie contagieuse ravageait tout le bétail ; les habitants d'Err font vœu de fêter à perpétuité le 2 juillet, si la peste cesse ; elle cesse en effet, et, depuis cette époque, l'on fête la Visitation, comme le dimanche.

    Dans les grandes sécheresses, Err et les paroisses voisines font une neuvaine de prières ; si après neuf jours on n'est pas exaucé, on continue trois jours encore : le matin du quatrième jour, on se rend, en procession de deuil, à Notre-Dame d'Err ; et il est inouï qu'on n'ait pas eu la pluie, ce jour-là même au plus tard. C'est là un fait qui est arrivé spécialement en 1847, en juin 1858 et en avril 1862.

    Source : Livre "Notre-Dame de France ou Histoire du culte de la Sainte Vierge, Volume 3par André Jean Marie Hamon

     

    La chapelle Notre-Dame d'Err

    La chapelle Notre-Dame d'Err, appelée localement chapelle de la Vierge, est une église en partie romane située à Err, dans le département français des Pyrénées-Orientales.

    Un pèlerinage y a lieu chaque 2 juillet.

    Architecture

    Elle est située à 30 m au sud de l'église paroissiale Saint-Génis et elle est inscrite au même titre monument historique depuis 1993.

    Elle possède le clocher de l'ensemble des deux églises.

    Mobilier

    Elle comprend une statue en bois doré de Vierge à l'Enfant assise datant du XIIIe siècle, laquelle fait l'objet d'un pélerinage annuel le 2 juillet. L'autel est protégée par une grille en fer forgé. La statue est classée monument historique au titre objet depuis 1908.

    L'église comporte aussi une plaque de consécration en marbre datant de 934, dont la transcription gravée en latin est :

    « + D NICE INCARNATIONIS ANNO DCCCCXXX INDICIONE IIII VENIENS VIR REVERENTISSIMUS DOMINUS RADULFUS S TE ENERRE PER INTERVENTU HAC SE IN GNO HISTORE F SB RO IBIQ SECRAVIL ECCL AS D C RE MARIAE S P VIRGINIS et OM IN S C OR S C I PETRI AP LI ER OM IN AP LOR V L I et MICHAELIS ARC G LT EPI ANNO OBIIT RAVULFUS ODDUNE K L S MADIR. »

    Cet objet est aussi classé monument historique depuis 1908.

    La chapelle et son clocher, à droite de l'église Saint-Génis

     

    La façade et le clocher

     

     

    L'autel

     

    Le camarill

     

    La statue de la Vierge

     

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Chapelle_Notre-Dame_d%27Err