• Neuvaine à Notre-Dame de la Trinité

     
     

     

    Neuvaine à Notre-Dame de la Trinité

     

     

     

    I. - O Marie, VIERGE PUISSANTE, nous vous en supplions, aidez-nous dans nos difficultés présentes.

    "Pour vous le Seigneur a fait des merveilles".

    Venez à notre secours, ô Toute-Puissance suppliante :

    Vous êtes l'Avocate des causes les plus désespérées.

    Il nous semble que l'aide maternelle que nous attendons de vous pourra contribuer à la gloire de Dieu, à votre honneur et au bien de nos âmes.

    Dès lors, en nous soumettant par avance à la sainte et paternelle volonté de Dieu, nous vous demandons d'intercéder pour nous auprès de votre divin Fils qui ne peut rien vous refuser.

    Nous faisons confiance à la puissance sans borne que vous communique le Père céleste dont vous êtes la Fille bien-aimée. C'est pourquoi nous vous disons avec sainte Mechtilde, première messagère des Trois Ave Maria :

    JE VOUS SALUE, MARIE...

     

    II. - O Marie, appelée Trône de la Sagesse, puisque la Sagesse incréée, Jésus-Christ votre Fils, "a pris chair en vous", vous avez reçu de Lui la science la plus parfaite que puisse recevoir une créature...

    Vous connaissez donc notre misère et quel besoin nous avons de votre secours.

    Nous nous livrons entièrement entre vos mains.

    Disposez tout en nous pour la plus grande gloire de Dieu et le service généreux de l'Eglise comme pour le bien de nos âmes. Venez à notre aide par les moyens que vous savez être les meilleurs.

    O Marie, obtenez-nous les grâces que nous implorons. Nous faisons confiance à la sagesse incomparable dont le Sauveur du monde vous illumine, vous qui êtes sa Mère très aimée. C'est pourquoi nous vous disons, avec saint Léonard de Port Maurice, le plus zélé prédicateur des Trois Ave Maria :

    JE VOUS SALUE, MARIE...

     

    III. - O Marie, Secours des chrétiens, au cœur débordant de miséricorde et d'amour depuis que l'Esprit-Saint vous "a couverte de son ombre", nous implorons votre bonté. Plus notre misère est grande, plus vous voudrez vous pencher vers nous.

    Pauvres pécheurs, nous ne méritons pas les grâces que nous désirons recevoir par votre intercession.

    Mais nous demandons pardon à votre divin Fils et à vous même de tout le mal que nous avons fait et dans lequel nous ne voulons plus retomber.

    Implorez avec nous ce pardon près de Jésus, et obtenez-nous de Lui les grâces que nous désirons tant obtenir.

    O clémente, ô sainte, ô douce Vierge Marie, vous qu'on n'a jamais implorée en vain, venez à notre secours par la miséricordieuse bonté dont vous comble pour nous l'Esprit Saint qui vous a choisie comme son Epouse bien-aimée. C'est en toute confiance que nous vous disons, avec saint Alphonse de Liguori, l'apôtre de votre miséricorde et le docteur des Trois Ave Maria :

    JE VOUS SALUE, MARIE...

     

    Publié avec l'approbation de l'Ordinaire.

    Cette neuvaine a souvent été appelée Neuvaine efficace en raison des grâces sans nombre obtenues de ceux qui la récitent avec foi et piété.

    Elle est, en autre enrichie d'indulgences.

    Lorsqu'il s'agit de grâces importantes il est conseillé de réciter trois neuvaines consécutives et, dans la mesure du possible, d'y associer d'autres personnes : parents, voisins, amis.

    Les grâces demandées seront plus facilement obtenues en promettant deux choses à notre divine Mère :

    - être fidèle aux Trois "Ave Maria", le matin et le soir,

    - donner connaissance de la faveur obtenue pour servir à sa glorification.

    Ces communications seront adressées au Révérend Père Directeur de "Notre-Dame de la Trinité", lequel pourra en faire mention dans cette revue mensuelle.