• Miracle Eucharistique Italie Sienne 1730

     
     

     

    Miracle Eucharistique

    Italie Sienne 1730

     

    Miracle Eucharistique Italie Sienne 1730

     

    Le miracle eucharistique permanent de Sienne consiste en ceci : la conservation miraculeuse, contraire à toute loi physique, chimique et biologique de 223 hosties, consacrées en 1730...

     

    Quatorze août 1730, en ce jour de fêle solennelle, la ville de Sienne est en fête.

    Après le chant des Vêpres, le Sénat de la ville porte à la Vierge un cierge votif à la cathédrale.

    Tous les hommes participent à la cérémonie, y compris les jeunes garçons à partir de 7 ans.

    Le reste de Sienne est désert.

    Profitant de ces circonstances, des voleurs s'introduisent dans l'église des Frères mineurs, forcent la porte du tabernacle et emportent le ciboire plein d'hosties consacrées le matin même.

    Le lendemain matin, lorsque le célébrant ouvre le tabernacle, il constate le vol sacrilège.

    Bientôt, la ville entière est informée.

    L'archevêque prescrit alors des prières publiques de réparation.

    On se met aussi à la recherche des hosties consacrées volées, mais en vain.

     

    Trois jours plus tard, un clerc d'une autre église de Sienne, agenouillé, au moment de l'élévation, près d'un tronc destiné à recevoir des offrandes, aperçoit "quelque chose de blanc", à travers la fente du trône.

    Aussitôt prévenu, l'archevêque accourt, accompagné de ses collaborateurs et de prêtres.

    La nouvelle se répand et très vite l'église est comble.

    Le sacristain ouvre le tronc où l'on retrouve des hosties, parmi les offrandes des fidèles : 351. chiffre correspondant exactement à celui des hosties consacrées dérobées.

    On compare aussi leur forme à celle des moules ayant servi à leur fabrication. Aucun doute n'est possible.

     

    Une fois nettoyées, les hosties sont portées au tabernacle de l'église, autour duquel on allume cierges et flambeaux : le Te Deum retentit.

    Puis l'archevêque invite clergé, religieux, autorités civiles et fidèles à une procession solennelle le lendemain au cours de laquelle les Saintes-Hosties seront rapportées de l'église de Provenzano à l'église saint François.

    Une foule immense répond à cette invitation et participe à la cérémonie.

     

    Les hosties volées ne furent pas consommées.

    Cinquante ans plus tard, le ministre général des Frères mineurs demande à les voir.

    On les trouve parfaitement conservées, sans la moindre altération !

    Elles sont mises dans un nouveau ciboire.

    On interdit leur consommation. Des examens réguliers sont également prescrits. Ils seront effectivement pratiqués.

    En 1914, avec l'autorisation du pape Pie X, l'évêque de Sienne fait procéder à un examen scientifique de ces hosties par un professeur de chimie assisté d'experts.

    Ils constatent qu'elles sont bien conservées, malgré l'air que laisse passer le couvercle de la pyxide.

    D'après leurs analyses, elles ont réellement été faites d'une pate contenant de l'amidon, c'est-à-dire du principal composant du pain azyme.

     

    Une nouvelle reconnaissance a lieu en 1922, à l'occasion du congrès eucharistique de Sienne et du transfert des "hosties miraculeuses" en un ostensoir neuf afin qu'elles soient exposées et honorées publiquement, puis en 1950, à l'occasion du transfert définitif des Hosties dans un nouvel ostensoir.

     

    Depuis, de très nombreux pèlerins sont venus à Sienne adorer le Seigneur dans ces Saintes Espèces, conservées contre toutes les lois de la nature.

    Parmi eux, Jean-Paul II qui déclara en 1980 : " c'est la Présence " et adora les Saintes Hosties.

    Source

    En savoir plus :

    http://www.therealpresence.org/eucharst/mir/french_pdf/MIRACLE-FR-sienne.pdf

     

    ← Les miracles eucharistiques