• Miracle Eucharistique Hollande Boxtel-Hoogstraten 1380

     
     

     

    Miracle Eucharistique

    Hollande Boxtel-Hoogstraten 1380

     

    Miracle Eucharistique Hollande Boxtel-Hoogstraten 1380

     

    A Boxtel, petite ville hollandaise, une église très ancienne est dédiée à saint Pierre Apôtre.

    Elle abrite la relique d'un miracle eucharistique qui eut lieu à une date imprécise, entre 1370 et 1380.

    Tandis qu'il célébrait la messe, le prêtre, le père Elie Van Der Acker, renversa le calice par inadvertance.

    Miracle Eucharistique Hollande Boxtel-Hoogstraten 1380

     

    Comme la consécration avait déjà eu lieu, ce vin n'était plus simplement du vin, mais il était devenu le sang du Christ.

    Prêtre pieux, le père Elie n'avait cependant pas une foi une granit pour croire à ce point à cette vérité.

    Il regretta ce qui était arrivé mais, au moment de prendre le purificatoire pour éponger le vin renversé sur le corporal et sur la nappe d'autel, quelque chose d'absolument incroyable se produisit sous ses yeux.

    Il avait en effet consacré du vin blanc, mais le liquide qui était sorti du calice était rouge. Très rouge. Un rouge sombre, comme du sang.

    Le prêtre fut bouleversé, mais il ne voulut pas alerter ses fidèles.

    Il tenta de nettoyer le corporal et la nappe d'autel tachés de rouge, en vain.

    Il décida alors de finir rapidement la messe pour s'empresser de nettoyer l'autel.

    Mais cette tache rouge était indélébile.

    Le prêtre frotta tant et plus le corporal et la nappe d'autel, mais ce rouge, au lieu de s'atténuer, devenait toujours plus vif.

    Il les emporta à la sacristie et tenta de les laver à grande eau, avec du vinaigre et de la cendre. Rien à faire !

    Finalement, pour éviter curiosité et discussions, craignant d'être sanctionné pour sa négligeance, il enferma le tout dans une cassette en  bois qu'il cacha chez lui.

    Tout cela demeura secret jusqu'à sa mort, vraisemblablement en 1380.

    Le père Elie Van der Acker ne révéla ces faits qu'au confesseur qui lui apportait le viatique.

    Il lui révéla aussi où il avait caché le corporal et la nappe tachés de sang.

    Les deux reliques furent retrouvées.

    Tout ce qu'avait raconté le prêtre à son confesseur au moment de mourir fut vérifié et correspondit parfaitement aux recherches qui furent entreprises.

    Le légat apostolique du pape Urbain VI en Hollande en fut informé et il ordonna une enquête.

    Miracle Eucharistique Hollande Boxtel-Hoogstraten 1380

     

    Miracle Eucharistique Hollande Boxtel-Hoogstraten 1380

     

    Au terme de celle-ci, le cardinal signa un décret autorisant le culte de ces reliques.

    L'église saint Pierre de Boxtel devient un lieu de pèlerinage.

    De nombreux fidèles s'y rendaient pour vénérer le "Précieux Sang". Mais ce culte fut entravé par la suite avec la diffusion de l'hérésie calviniste.

    On cacha les reliques.

    Miracle Eucharistique Hollande Boxtel-Hoogstraten 1380

     

    En 1652, elles furent placées dans l'église sainte Catherine à Hoogstraten.

     Source

    En savoir plus :

    http://www.ifora.nl/bloed/default.asp?id=6&m=6

    http://www.therealpresence.org/eucharst/mir/french_pdf/MIRACLE-FR-boxtel.pdf

    http://www.brabantscentrum.nl/Heilig-Bloedprocessie-houdt-het-bijna-droog/artikel/

    http://www.bloedprocessie.nl/geschiedenis.html

     

    ← Les miracles eucharistiques