• Marguerite (20 juillet)

     
     

    Marguerite

    Fête : 20 juillet

     

    Marguerite (20 juillet)

     

    Pourquoi l'invoquer ?

    - Pour que l'accouchement se passe bien.

     

    Prière :

     

    † Sainte Marguerite,

    qui a été brûlée, éventrée, fouettée, déchirée,

    prie pour moi qui souffre aussi ;

    tu fis le vœu de venir en aide à toute femme enceinte qui t'invoquerait ;

    † Sainte Marguerite,

    assiste-moi dans mes douleurs d'accouchement,

    et que l'enfant sorte de moi sain et sauf aussi facilement que tu sortis des entrailles du diable.

    † Amen.

     

    Sainte Marguerite est la patronne des nourrices.

    Elle est née vers 250 à Antioche.

    Son père la chasse de la maison quand il apprend qu'elle s'adonne au christianisme.

    Un procurateur Olibrius arrive à Antioche et s'éprend d'elle. Il lui demande sa main, elle refuse, lui disant qu'elle s'est fiancée à Jésus.

    Olibrius envoie ses soldats s'emparer d'elle, et exige qu'elle l'épouse.

    Elle refuse encore. Olibrius la fait jeter dans un cachot puis la traduit en justice parce qu'elle est chrétienne.

    Sur un signe d'Olibrius, les bourreaux s'emparent d'elle. Ils la flagellent, lui déchirent les flancs avec des tenailles et des crocs.

    Dans la nuit le diable apparaît dans sa prison sous forme de dragon et l'avale ; mais Marguerite, avec la petite croix qu'elle porte au cou, trace un signe de croix sur le ventre du monstre qui éclate, et la libère avant de s'enfuir dans un jaillissement de flammes.

    Marguerite est livrée au supplice du feu, mais toujours en vain, tant qu'elle a la force de proférer des paroles, elle confesse sa foi.

    Olibrius donne l'ordre de la mener sur l'échafaud et de lui trancher la tête. Sainte Marguerite meurt le 20 juillet 275.

    Elle est l'une des saintes dont Jeanne d'Arc entendra la voix en gardant ses moutons à Domrémy.

    En savoir plus : http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/tome02/095.htm

    En savoir plus : http://www.imageson.org/document511.html

     

    ← Retour (Les saints guérisseurs)