• Lisieux : La cathédrale Saint Pierre

     
     

     

    Lisieux
    La cathédrale Saint Pierre
     
     

     

    Lisieux : La cathédrale Saint Pierre

     

    La cathédrale Saint-Pierre est un monument de style gothique. Si la présence d’une cathédrale est supposée depuis le VIe siècle, l’église visible de nos jours fut certainement construite entre 1160 et 1230, à l'initiative de l'évêque Arnoul.

    Dès le départ, l’architecte conçut des voûtes d’ogives quadripartites et des arcs-boutants. Ce qui en fait l’un des premiers édifices gothiques de Normandie.

    La nef, assez austère, s’inspire du style gothique d’Île-de-France tandis que les dernières parties édifiées au XIIIe siècle (le chevet, la tour-lanterne ou la façade occidentale) relève du style normand.

     

     

    Lisieux : La cathédrale Saint Pierre


    On dit qu'Henri, comte d’Anjou et duc de Normandie, futur roi d'Angleterre, et Aliénor d'Aquitaine s'y sont mariés en 1152.

    L'évêque Pierre Cauchon, dont le nom reste attaché au procès de Jeanne d'Arc, y est enterré en 1442.

    La cathédrale actuelle n’est  pas le monument d’origine. En 538, est cité le premier évêque de Lisieux, Theudobaudis (Thibaut). La présence d’un évêque suppose dès cette époque du Haut Moyen âge l’existence d’une cathédrale.

    Au XIe siècle, l’évêque Herbert (1026-1049) entreprend la reconstruction mais ne peut pas la terminer,puis son successeur Huges d'Eu (1049-1077, cousin de Guillaume le Conquérant) la termine et la dédicace à l'apôtre Saint Pierre.
     
    A l'occasion de la cérémonie de la dédicace et pour combattre une épidémie, il fait venir de Bourges les reliques de Saint Ursin; ces dernières resteront à Lisieux. Un vitrail de la Cathédrale lui est dédié.

    La cathédrale du XI° siècle remplace l'ancienne basilique en partie démolie par les Vikings.

    En 1136, à la suite d'une querelle de succession entre deux petits enfants de Guillaume le Conquérant, les armées de Geoffroi PLANTAGENET attaquent la ville de Lisieux et les chevaliers bretons, chargés de la défendre, se retirent sur les collines avoisinantes après l'avoir incendiée. Une partie de la Cathédrale est alors détruite.

    L'Evêque Arnoul, Archidiacre de Sees, entreprend la reconstruction en 1143 avec ses fonds personnels mais, en 1166, il doit recueillir des fonds du diocèse et, en 1182, Arnoul se retire sur PARIS et les travaux s'interrompent brusquement.

    Entre 1185 et 1202, les travaux reprennent avec les Evêques Raoul de Varneville et Guillaume de Rupierre, qui vont terminer la nef, le transept et les deux premières travées du Choeur. C'est à cette époque que l'on découvre à Paris et à Mantes le système des arcs-boutants qui sont utilisés pour la première fois en Normandie à Lisieux.

    En 1204, l'Evêque JOURDAIN DU HOMMET reprend les travaux et son successeur, Guillaume de Pont de l'Arche termine la Cathédrale par la Tour Lanterne, les portails latéraux et les tours de la façade occidentale. En 1226, un incendie ravage les parties hautes de l'édifice.

    Au cours de la guerre de Cent ans, par deux fois les Anglais envahissent Lisieux et les habitant trouvent refuge à la Cathédrale. Un puits, retrouvé lors des fouilles de 1919 fournit l'eau aux assiégés. Aucun travail n'est entrepris malgré le délabrement de l'édifice, et vers 1387, Guillaume d'Estouteville et le Chapitre se mettent d'accord pour créer la "fabrique", organisme chargé de pourvoir aux réparations urgentes.

     

    Lisieux : La cathédrale Saint Pierre

     

    C'est à la cathédrale Saint Pierre que Thérèse assistait à la messe, le dimanche avec son père, et ses sœurs.

    LA CHAPELLE DE LA VIERGE


    Le fameux évêque de Lisieux, Pierre Cauchon (1432-1442), s’attacha aussi à marquer son empreinte à Lisieux même s’il résidait plutôt à Rouen ou à Paris. Il reconstruisit la chapelle de la Vierge, située à l’extrémité est de l’église. De style flamboyant, elle est remarquable par sa profondeur (17,20 m) et par ses 9 grandes verrières. La gothique atteint là son idéal : les vides qui l’emportent sur les pleins, les murs.

    Avant de devenir sainte, la petite Thérèse aimait venir s'y recueillir et c'est dans la chapelle de la Vierge que se décida sa vocation.

    Une statue du sculteur Lambert RUCKY et une inscription dans une chapelle du chœur rappellent l’endroit où la famille était exactement placée pendant les offices religieux. C’est ici que la future sainte eut la révélation de sa mission : sauver l’âme des pécheurs.
     

    Lisieux : La cathédrale Saint Pierre

     

    On peut voir le confessionnal où Thérèse aimait rencontrer son confesseur.

      

    Lisieux : La cathédrale Saint Pierre

     

     

    Le père de Thérèse, Louis Martin, offrit le maître-autel du chœur.

      

    Lisieux : La cathédrale Saint Pierre

     

    L'ORGUE :

    Le grand orgue de la cathédrale Saint-Pierre de Lisieux a été offert par Jean Herbet FOURNET, industriel et ancien Maire de la Ville de Lisieux.

    Oeuvre du célèbre facteur d'orgue Aristide Cavaillé-Coll, cet orgue a été inauguré en 1874, et devait originairement être installé au Palais des Congrès d'Amsterdam, ce qui explique l'exceptionnelle qualité  des matérieux employés et ses particularités: la machine Barker du grand orgue réalisée en acajou, la console à trois claviers et pédaliers orientée vers la nef, le cornet de 8 rangs qui peut se sélectionner au sommier par le tirage individuel des 8 registres pour des démonstrations acoustiques.

    Il s'agit d'un orgue de 49 jeux, l'un des chefs d'oeuvre de la facture moderne.

     

    Lisieux : La cathédrale Saint Pierre


     

    Classé Monument historique  pour sa partie sonore en 1972, il a été entièrement restauré en 1986.


    Le 17 Mars 1554, la grande tour s'effondre détruisant dans sa chute une partie des voûtes de l' église. De 1556 à 1559, on reconstruit les voûtes et, en 1579, les maçons commencent à réparer la tour. Les travaux vont durer 22 ans.

    En 1840, avec l'appui de GUIZOT, Ministre de l'Intérieur, la Cathédrale Saint Pierre de Lisieux est classée Monument historique.

    (Le texte provient de : http://www.amis-cathedrale-lisieux.com/)


    Lisieux : La cathédrale Saint Pierre



    Lisieux : La cathédrale Saint Pierre

    Lisieux : La cathédrale Saint Pierre

    Diaporama de la Cathédrale Saint Pierre

     

     

    ← Retour (Les lieux saints)

     

    Les lieux saints

    Lisieux (14) :

     

    Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

    - La basilique Sainte Thérèse

    La crypte de la basilique

    Le chemin de croix et les tombes des parents de Sainte Thérèse

    Le cinéma de la basilique

    Le centre d'accueil pastoral (devant la basilique)

    Le campanile de la basilique

    Le dôme de la basilique

    La cathédrale Saint Pierre

    Le carmel

    Le parcours thérésien (Carmel)

    Les Buissonnets

    Le diorama (musée ce cire)

    Le cimetière

    Le pèlerinage

    Les autres lieux