• LESCURE

     
     
    Lescure
    Notre-Dame de la Visitation
     


    Jean Paillé est né à Chambon sur la commune de Paulhac.

    En 1717, Jean Paillé était un berger du petit village de Lescure (Auvergne, Cantal). Ce jeune homme de 18 à 20 ans, était dévoué à la Vierge Marie. Il avait l’habitude de conduire son troupeau au Puech-de-Besse et là, agenouillé au pied de la Croix antique, chaque jour, il récitait son chapelet.

     

      LESCURE

    Le 2 juillet 1717, la Sainte Vierge lui apparaît et lui dit qu’elle veut être honorée en ce lieu d’une manière particulière. Il faut lui bâtir une chapelle qui portera le nom de Notre-Dame de la Visitation.

    "Tu feras bâtir en ce lieu une chapelle où viendront se prosterner des milliers de pèlerins pour demander les uns la santé du corps, les autres la paix de l'âme, et tous, le bonheur du ciel."

    La vision se renouvela plusieurs fois et la Vierge Marie faisait toujours la même recommandation.

    Jean, lui dit un jour : "Mais, Sainte Vierge, on ne voudra pas me croire". La Vierge Marie répondit : "Insiste auprès des habitants de Lescure et à la fin, ils t'écouteront".

    Jean, commença à raconter les visions de la Vierge et les désirs exprimés par elle, mais on le ridiculisa. 

    Alors, le jeune homme construit de ses mains un oratoire avec des pierres sèches et y introduit une statuette trouvée au pied de la Croix à la suite de la première apparition. Il fallut beaucoup de courage à Jean Paillé pour rester fidèle à sa mission.

    Il se mit au travail, organisa les corvées, et, peu à peu, une église remplaça le modeste oratoire.

     

    Le pèlerinage à Notre Dame de la Visitation.

     

    LESCURE

     

    En 1725, les habitants de Lescure et du voisinage, témoins des faveurs que Marie accordaient à celles et à ceux qui venaient y prier, remplacèrent l'oratoire par une chapelle qui existe encore aujourd'hui et sert de chœur à l'église actuelle.

    En 1765, un ouvrier de Murat, sculpta les 3 retables qui décorent le sanctuaire.

    La nef de cette église fut érigée 20 ans plus tard.

    En 1724, Mgr d’Estaing du Saillans, évêque de Saint-Flour, délégua son vicaire général pour lé bénédiction de la nouvelle église. Elle fut dédiée à Notre-Dame de la Visitation, en souvenir de la date de l’apparition. En effet, à cette époque, le 2 juillet était le jour de la fête de la visitation. 

    Plus de 3000 pèlerins la nuit en plein air. Le pèlerinage était né. Il allait se développer.

    En 1793, survint la Révolution, le sanctuaire fut vendu et adjugé au district de Tanavelle. Les habitants le rachetèrent. Il ne restait quasiment rien du sanctuaire. Deux petites cloches avaient été cachées par des fidèles et les profanateurs avaient respecté la statue de la Vierge.

    En 1804, M. Vidalenc, vicaire-général de Saint-Flour, fit ériger l'église Notre-Dame de Lescure en chapelle vicariale.

    L'église actuelle fut consacrée en 1869 et la statue miraculeuse fut couronnée le 14 juin 1934 par Monseigneur Lecœur, évêque de Saint-Flour.

     

    ← Retour (Les apparitions de la Vierge)