• Les Saintes reliques : Les Saintes épines

     

     

     

    Les Saintes épines

     

     

     

    La Sainte épine de Saint-Etienne

     

    Les Saintes reliques : Les Saintes épines

     

    Saint Louis vint accueillir en août 1239 à Villeneuve-l'Archevêque, la relique de la Sainte Couronne d'épines qu'il avait acquise de l'empereur Baudouin de Constantinople. Il construisit pour elle la Sainte Chapelle.

    Accompagné de Gautier, archevêque de Sens, et de Bernard, évêque du Puy, il remit à celui-ci une épine de la couronne en l'honneur de la Vierge et du culte insigne qui lui était rendu par l'église du Puy. La Sainte Epine était accompagnée d'une lettre de saint Louis au Chapitre du Puy.

    Sauvée de l'incendie de 1793 par un prêtre du diocèse du Puy, la relique fut apportée à Saint-Etienne où il s'était retiré, et donnée par lui à la paroisse Notre-Dame. Le reliquaire est l'œuvre d'Armand-Calliat, de Lyon. Il est placé depuis 1954 dans la chapelle de la Croix.

    Désormais c’est à l’église Sainte Marie de la Visitation et dans sa Grande Chapelle du Magnificat que le reliquaire est présenté de façon permanente et la Sainte Relique peut être vénérée.

    Les Amis de l’église Sainte Marie de la Visitation

    Les remerciements Merci beaucoup aux Amis de l'église Sainte Marie de la Visitation pour cette information

     En savoir plus :

    http://www.amis-esmv.fr/devoilement-sainte-epine-histoire2.php

     

     

     

    La Sainte épine de Courgis

     

    Les Saintes reliques : Les Saintes épines

    La Sainte Epine de Courgis fut rapportée de Jérusalem par les croisés. D’abord déposée au chateau de Girondelles dans les Ardennes par Godefroy de Bouillon, elle fut apportée à Courgis par Edmée de Geresmes, dame de Girondelles, héritière du chateau de Courgis, qui espérait la mettre à l’abri des invasions trop nombreuses dans les Ardennes. Elle fit don de la Sainte Relique à l’abbé Nicolas Chaumard alors curé du village, en 1633. Ce dernier la soumit tout de suite à la vénération publique et ce faisant, outrepassait ses droits. Dénoncé à l’officialité d’Auxerre, il fut contraint de répondre a une enquète. Laquelle conclut à l’authenticité de la relique de Courgis. Des miracles avaient même eu lieu.

    Source : http://catholique-sens-auxerre.cef.fr/spip1.9/Courgis-La-sainte-epine.html

     

    La Sainte épine de Grandfuel

    La Sainte épine se trouve dans un reliquaire de l'église Saint-Sauveur à Grandfuel.

     

    La Sainte épine au British museum de Londres

     

    Les Saintes reliques : Les Saintes épines

     

    Le reliquaire de la Sainte Épine conservé au British Museum, à Londres, a probablement été créé à Paris dans les années 1390 pour le duc Jean de Berry afin d'abriter une relique de la Sainte Couronne. Il est conservé depuis 1898 au British Museum, suite à un don de la part de Ferdinand de Rotschild. Il est un des rares joyaux de la très riche Cours des Valois de la fin du quatorzième et du début du quinzième siècles à avoir été conservé jusqu'à nos jours. Le reliquaire est richement décoré d'or, de pierres précieuses et de personnages émaillés en ronde bosse.

     

    La Sainte épine de Solesmes

    En savoir plus :http://bonneber.over-blog.com/article-la-sainte-epine-48079189.html

     

    La Sainte épine de l'abbaye de Saint Maurice (Suisse)

     

    Les Saintes reliques : Les Saintes épines

     

    Elle a été offerte par saint Louis, roi de France, qui a détaché celle-ci de la couronne d'Epines du Christ.

     

    La Sainte épine de l'abbaye de Grandselve

    Le reliquaire de la Sainte-Epine aurait été offert au retour de la croisade, en 1251, par Alphonse de Poitiers, comte de Toulouse et frère de saint Louis. Il est constitué d'une tour en vermeil couverte d'un dais en cuivre doré et couronnée d'une flèche amovible.

     

    La Sainte épine de la Cathédrale de Clermond Ferrand

    Dans la cathédrale de Clermond Ferrand se trouve le reliquaire abritant la Sainte Épine qui fut offerte par Saint Louis en 1262, à l’occasion du mariage de son fils dans la cathédrale (scène représentée sur un vitrail du mur nord).

     

    La Sainte épine de la Basilique Saint-Sernin à Toulouse

    Le reliquaire de la Sainte épine se trouve dans la crypte supérieure de la basilique Saint-Sernin de Toulouse.

    La relique est un don d'Alphonse de Poitiers, dernier comte de Toulouse, qui l'obtint de son frére le roi Saint Louis ( 1251 ).
    D'abord conservée dans une " châsse ou image de bois ", la Sainte Epine, protégée par un tube de cristal, fut placée au XVI° s. dans un reliquaire en argent, en forme de pyramide entourée par trois anges portant les instruments de la passion.
    Détruit à la Révolution, il fut remplacé par le reliquaire actuel représentant un petit temple, encadré par deux anges adolescents portant la lance et l'éponge.
    Cette œuvre fut exécutée à Toulouse, en 1816, par Louis III Samson.
    Au siècle dernier, elle fut placée dans un grand reliquaire, de forme octogonale, en cuivre doré, ouvrage de Poussielgue-Rusand en 1880.

     

    La Sainte épine de l'église Saint Matthieu de Perpignan

    Le 8 mars 1671 les reliques furent remises dans la nouvelle église, dont la fameuse relique des Saintes-Epines. Ces reliques venaient de Philippe III, roi de France mort à Perpignan en 1285. Elles ont été mises dans un reliquaire du XIXe siècle.

    À droite de l’entrée, dans la chapelle des Saintes Épines, de style baroque avec une coupole à lanternon, sont conservées quatre épines de la couronne de Jésus. Les croisades, St Louis, son fils Philippe III qui meurt au XIII° siècle en léguant les précieuses épines à l’église la plus proche, St Mathieu le Vieux.

     

    La Sainte épine de Reims

    Parmi ces reliquaires du Palais du Tau de Reims, on peut citer le talisman de Charlemagne, cadeau du calife Haroun ar-Rachid. Ce bijou en or, émeraude, perles et saphirs contenant une épine de la vraie Croix, a été trouvé au cou de l'empereur quand il a été exhumé, en 1166. Il est au palais depuis 1919.

     

    Les Saintes reliques : Les Saintes épines

     

     

    La Sainte épine de Pavie

    La sainte épine se trouve dans l'église Saint Jacques.

     

    Les Saintes reliques : Les Saintes épines

     

    La Sainte épine de Libourne

    L'église Saint Jean-Baptiste possède une relique : la Sainte-Epine.

    C'est une épine de la couronne du christ que Charlemagne aurait donné à l'église Saint Thomas de Libourne lors d'une lutte qu'il soutint contre Hunald, duc d'Aquitaine. Elle fut ensuite transférée solennellement à l'église Saint Jean le 5 Avril 1609, qui fut un dimanche de la passion.

    Elle peut se voir durant les Journées du Patrimoine.

     

     

     

    D'autres épines

    Un site Web « Gazeteer des reliques et des images miraculeuses » énumère :

    • La Belgique : Église paroissiale de Weverlgham : une partie de la couronne des épines
    • La Belgique : Gand, rue L'église de Michael : une épine de la couronne des épines
    • La France : Notre-Dame de Paris : une partie de la couronne des épines, maintenant exempte d'épines, a montré le premier vendredi de chaque mois et de tout le vendredi dans prêté (bon vendredi y compris)
    • L'Allemagne : Cathédrale de Trier : une épine de la couronne des épines
    • L'Italie : Rome, Santa Croce dans Gerusalemme : une épine de la couronne des épines
    • L'Italie : Rome, Santa Prassede : une petite partie de la couronne des épines
    • L'Italie : Pise, Spedali Riuniti di Santa Chiara : une branche avec des épines de la couronne des épines
    • L'Italie : Naples, Santa Maria Incoronata : un fragment de la couronne des épines
    • L'Italie : Ariano Irpino, Cathédrale : épines de tho de la couronne des épines
    • L'Espagne : Oviedo, Cathédrale : cinq épines (autrefois huit) de la couronne des épines
    • L'Espagne : Barcelone, Cathédrale : une épine de la couronne des épines
    • L'Espagne : Séville, Iglesia de la Anunciación (Hermandad del Valle) : une épine de la couronne des épines
    • Le Royaume-Uni : Stanbrook Abbaye, Worcester : une épine de la couronne des épines
    • Le Royaume-Uni : Université de Stonyhurst, Lancashire : une épine de la couronne des épines

     

    Les Saintes reliques : Les Saintes épines

    Message d'Antonio

    Je suis très passionné de reliques et j'ai écrit un livre (2 volumes) sur les Saintes Épines (en italien) :

     

    http://www.edizionisegno.it/libro.asp?id=1252 

    http://www.edizionisegno.it/libro.asp?id=1253 

     

     

    ← Retour (Les Saintes reliques)