• Les rameaux

     

     

     

    Les rameaux

     

    Les rameaux

     

    Le jour des Rameaux se trouve entre la mi-Carême et la Semaine Sainte.

     

    Le carême

     

    Les Rameaux tombent le dernier dimanche avant Pâques, ils marquent l'entrée de Jésus-Christ dans Jérusalem monté sur un âne et le début de la semaine sainte.

    Acclamé comme un héros Jésus-Christ avait été accueilli par la foule qui agitait des palmes et des branchages en criant "Hosanna".

    Les branchages toujours verts sont des symboles d'immortalité et de gloire. 

     

    Le carême

    Ce jour là, le prêtre bénit des rameaux (branches de buis) qui seront déposés sur les tombes ou dans les maisons pour protéger du mal.

     

     


     

    Les rameaux de l'année précédente sont brûlés et bénis la veille du mercredi des Cendres, ces cendres sont utilisées dans la cérémonie du Mercredi des Cendres pour tracer une croix sur le front des fidèles.

     

    Les rameaux

     

    La cérémonie des Rameaux est née au IVè siècle à Jérusalem.

    L'usage des rameaux n'est arrivé en Europe qu'au IX ème siècle. 

     

    La participation à la fête des rameaux

    la participation à la fête des Rameaux c'est pour ces participants l'occasion d'entendre le récit émouvant de la passion de Jésus, d'avoir la possibilité d'établir une relation personnelle avec le Christ et un contact avec une communauté chrétienne nombreuse et vivante.

    Cette fête  commémore en effet à la fois deux évènements qui semblent bien contrastés  :

    - l'entrée solennelle de Jésus à Jérusalem,

    - et d'autre part sa passion et sa mort sur la croix.  

    Cette fête des rameaux, dont le nom est "Dimanche des rameaux et de la passion" est  le VI° dimanche de carême et début de la "Semaine sainte".

    En y participant, nous aurons conscience d'entrer dans la grande semaine qui est tendue vers la résurrection du Seigneur. 

    Le texte évangélique de l'entrée de Jésus à Jérusalem.

    Evangile des Rameaux - Mathieu 21 / 1 - 9

    Quand ils approchèrent de Jérusalem et arrivèrent en vue de Bethphagé, au mont des Oliviers, alors Jésus envoya deux disciples en leur disant : " Rendez-vous au village qui est en face de vous ; et aussitôt vous trouverez, à l'attache, une ânesse avec son ânon près d'elle ; détachez-la et amenez-les-moi. Et si quelqu'un vous dit quelque chose, vous direz : "Le Seigneur en a besoin, mais aussitôt il les renverra". "

    Ceci advint pour que s'accomplît l'oracle du prophète :Dites à la fille de Sion : Voici que ton Roi vient à toi ; modeste, il monte une ânesse, et un ânon, petit d'une bête de somme.

    Les disciples allèrent donc et, faisant comme leur avait ordonné Jésus, ils amenèrent l'ânesse et l'ânon. Puis ils disposèrent sur eux leurs manteaux et Jésus s'assit dessus. Alors les gens, en très nombreuse foule, étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d'autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient le chemin. Les foules qui marchaient devant lui et celles qui suivaient criaient : " Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! "

    Evangile des Rameaux - Jean 12 / 12 - 15

    Le lendemain, la foule nombreuse venue pour la fête apprit que Jésus venait à Jérusalem ; ils prirent les rameaux de palmiers et sortirent à sa rencontre et ils criaient : " Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur et le roi d'Israël ! "

    Jésus, trouvant un petit âne, s'assit dessus selon qu'il est écrit : Sois sans crainte, fille de Sion : Voici que ton roi vient, monté sur un petit d'ânesse.

    Source

    En savoir plus :

    A toi qui es venu chercher un rameau

     

     

     

    ← Vie religieuse