• Les pardons en Bretagne

     
     

     

     

    Les pardons en Bretagne

    Les pardons en Bretagne


    Les pardons ont lieu dans des églises ou chapelles.

    Le pardon est l'expression de la dévotion populaire à un saint particulier,  à qui l'on demande grâce.

    Chaque année, le pardon rassemble les fidèles et des touristes qui viennent chercher le pardon de leurs fautes, exécuter un vœu ou demander des grâces.

    La messe est suivie ou précédée :

    - D'une procession avec bannières, reliques, croix, statues de saints portées par des hommes ou des jeunes filles parfois en costumes,
    - D'un cortège de pèlerins et prêtres chantant des cantiques en breton.

    Autrefois, il était courant de faire le chemin pieds nus, à jeun et en silence. La cérémonie s'achèvait par une fête avec danses traditionnelles, musiques, jeux traditionnels et un bon repas campagnard.

    La cérémonie des pardons de la mer diffère un peu puisque, une fois la procession arrivée au port : clergé, enfants et reliquaires embarquent sur un bateau.

    Le prêtre procède alors à la bénédiction de tous les bateaux du port : pardon de Saint-Jacques, à Locquirec (Finistère), bénédiction des Courreaux à Groix (Morbihan).

     

    Les pardons en Bretagne


    D'autres pardons, surtout dans le Morbihan, comportent des feux de joie (tandad) aux réminiscences païennes: une statue d'ange portant un cierge allumé descend du clocher par un filin et allume un bûcher.

     

    Les pardons en Bretagne

    Les pardons en Bretagne

    Feu de joie (tandad)

    Certains pardons suivent de longs itinéraires appelés troménies (tro minihy : en Breton signifie tour du monastère) comme la Grande Troménie de Locronan qui, tous les 6 ans, suit un parcours de 12 kilomètres ponctué de chapelles votives improvisées.

    Les pèlerins parcourent un territoire sacré, jalonné par des croix ou des bornes.

     

    Les pardons en Bretagne

    En savoir plus, d'autres pardons : http://angespyrophores.site.voila.fr/ste.html
    La fontaine

    La fontaine, très fréquente près des chapelles, tient une place importante dans les pardons. Elle est soigneusement nettoyée à l'intention des pèlerins qui veulent bénificier de son eau bienfaisante.

    On dénombre plus de mille fontaines sacrées en Bretagne.

    Elles tiennent une place à part dans les rites. On leur prête des vertus curatives pour presque tous les maux.

    Parmi les pratiques observées, nombre d'entre elles rappellent les rites celtes : on se frotte certaines parties du corps, on trempe un vêtement, on puise l'eau, on y jette d'offrandes, épingles, pièces de monnaire, petites vroix...

     

    Les pardons en Bretagne


    Tro-Breiz, "le tour de Bretagne"

     

    Les pardons en Bretagne

     

    Le Tro Breiz est un pèlerinage Breton. Il existe depuis le Moyen âge.

    Le Tro Breiz fait passer le pèlerin dans les sept cathédrales des Saints fondateurs de la chrétienté bretonne (Nantes et Rennes sont exclues, car elles ont été fondées par les gallo-romains).

    Il est dans le vieux Saint-Michel-en-Grève, une voie romaine qui d’après les anciens mène au ciel. Mais il faut la suivre jusqu’au bout et à travers les sept évêchés de l’Eglise armoricaine. Cette voie romaine, aujourd’hui oubliée et si peu respectée (on peut y marcher des heures sans rencontrer personne) était autrefois une sorte de voie sacrée, c’était celle du Tro-Breiz.

    En cas d'empêchement majeur, le pélerin peut désigner un remplaçant dont c'est même parfois le métier.

    On venait ainsi vénérer :

    Les pardons en Bretagne


    Ce parcours de plus de 500 km s'effectuait à pied, en 30 jours à raison de 20 km par jour.

    Au XVIème siècle, plusieurs milliers de personnes partaient, chaque année, pour le tro breiz.

    Selon la croyance populaire, si un Breton n'avait pas effectué son Tro Breiz de son vivant, il devait l'effectuer après sa mort... mais en avançant tous les 7 ans de la longueur de son cercueil.

    Le Tro Breiz fut abandonné à la fin du  Moyen âge. Puis, il fut remis au goût du jour à la fin du 20ème siècle.

    Cet itinéraire spirituel et culturel permet aujourd'hui de découvrir le patrimoine religieux breton.
    Les moyens de transport ont cependant changé. Si certains continuent à le faire à pied, d'autres optent pour le vélo, le cheval, la voiture, ou même le car.


    En savoir plus : http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.trobreiz.com/presentation/images/02_carte.jpg&imgrefurl=http://www.trobreiz.com/index.php&usg=__aDE4ObsljcI2ABjf3-dBPOb7TGs=&h=240&w=320&sz=24&hl=fr&start=3&um=1&itbs=1&tbnid=DB6IcUmRMH_8gM:&tbnh=89&tbnw=118&prev=/images%3Fq%3Dtro%2Bbreizh%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26tbs%3Disch:1

    L'origine du pardon

    L'origine du pardon provient de la division des paroisses en quartiers, appelés "frairies" ou confréries, dans lesquels les gens se devaient aide et assistance.

    Chaque confrérie se mettait sous la protection d'un saint et bâtissait sous son vocable une chapelle qui était le centre spirituel du quartier.

    Une ou deux fois par an, les habitants se réunissaient pour refaire l'unité de la confrérie et se donner le pardon des déchirures et des affronts. C'était une fête religieuse (confessions, messes, vêpres, procession et feu de joie) qui se terminait par une fête populaire. Ce n'est donc pas la dévotion à un saint plus ou moins légendaire, encore moins une source réputée miraculeuse qui se trouve à l'origine des pardons. Mais la coutume de ces pardons est la raison d'être de la plupart des chapelles dont la Bretagne est constellée.


    Les pardons insolites

    - Le pardon des sept saints, pardon islamo-chrétien de Vieux-Marché (Côtes d'Armor), créé en 1954, symbolise le rapprochement de l'Islam et de la Chrétienté avec des messes catholiques et Fahtiya (prière musulmane). Il a lieu le dernier dimanche de juillet.

     

    Les pardons en Bretagne


    - Le 15 août, lors du pardon de la Madone des Motards à Porcaro (Morbihan), créé en 1979, le recteur procède à la bénédiction des motos. En 1995, quelque 6.000 motos ont été bénies.

     

    Les pardons en Bretagne


    - Le dimanche de Pentecôte lors du pardon de Bourg blanc à la chapelle Saint Urfold, les pélerins passent à genoux sous l'arcade du  tombeau de Saint Urfold pour implorer la protection du Saint et guérir leurs rhumatismes.

    Hervé, après avoir été un disciple du moine Martianus (ou Harchian), aurait été vivre près de saint Urfol, oncle probable de saint Hervé.

    Son neveu, saint Hervé, eut par révélation connaissance de la mort de saint Urfol et se mit en route vers l’oratoire de son oncle.

    Il s’y prosterna pour prier et au cours de son oraison, le sol trembla si fort que tous ceux qui étaient avec lui furent jetés à terre ; la terre s’ouvrit et de cette ouverture sortit une odeur suave et odoriférante.

    Saint Hervé, ayant, par ce miracle, connu et trouvé le tombeau de son oncle l’accommoda de pierres et le lieu devint bientôt le cadre de miracles. C’est sûrement là l’origine du culte qui est encore rendu à saint Urfold à Bourg-Blanc.

    En savoir plus sur saint Hervé : http://lalumierededieu.eklablog.com/saint-herve-abbe-en-bretagne-568-p276862

    En savoir plus sur la chapelle Saint Urfold de Bourg Blanc :

    http://lalumierededieu.eklablog.com/bourg-blanc-la-chapelle-saint-urfold-p280775

    Les pardons en Bretagne

     

    Les pardons en Bretagne

    - Le pardon de Plouguerneau. Le 15 août, un pardon particulier se déroule à Plouguerneau : Le pardon des petits Saints. En cette occasion, les plouguernéens se partagent des statuettes en bois composant le défilé qui parcourt la commune toute la journée, de chapelle en chapelle.
     

    Les pardons en Bretagne

     

    En savoir plus : http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://img70.imageshack.us/img70/2640/vly7080.jpg&imgrefurl=http://forum.photographierlabretagne.com/viewtopic.php%3Ft%3D586%26sid%3D2b75c4673600b4c11091fac4ade9f5e1&usg=__351qh1p1CuEss_E-sHWIRyxbwbM=&h=626&w=467&sz=103&hl=fr&start=5&sig2=t9lVNXRkVwrm5O7eo_-95Q&um=1&itbs=1&tbnid=5q4ArLLwSkEfsM:&tbnh=136&tbnw=101&prev=/images%3Fq%3Dpardon%2Bplouguerneau%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26tbs%3Disch:1&ei=398MTKW9B8O-4gbG6I1i

    Les principaux pardons

    • Troisième dimanche de mai : pardon de Saint-Yves à Tréguier (22)
    • Dernier dimanche de juin : pardon de Saint-Pierre et Saint-Paul à Plouguerneau (29)
    • Dernier dimanche de juin : pardon de Sainte-Barbe, au Faouët (56)
    • Premier dimanche juillet : pardon Notre-Dame de Bon-Secours, à Guingamp (22).
    • Premier dimanche de juillet : pardon de Notre-Dame du Roc, à Montautour (35)
    • Deuxième dimanche de juilllet : petite Troménie, à Locronan (29).
    • 26 juillet : pardon de Sainte-Anne d'Auray, à Sainte-Anne d'Auray (56)
    • Quatrième dimanche de juillet : pélerinage islamo-chrétien, au Vieux-Marché (22)
    • Premier dimanche d'août : pardon de la Saint-Guénolé, à Batz-sur-Mer (44).
    • 15 août : pardon de Querrien, à Loudéac (22).
    • 15 août : pardon Notre-Dame de la Clarté, à Perros-Guirec (22).
    • 15 août : pardon Notre-Dame de la Joie, à Penmarch (29).
    • 15 août : Troménie de Haute-Bretagne, à Bécherel (35)
    • 15 août : pardon de la Vierge, à Mont-Dol (35)
    • 15 août : pardon de la Mer, à Saint-Suliac (35)
    • 15 août : pardon Notre-Dame de Quelven, à Guern (56)
      Troisième dimanche d'août : pardon Notre-Dame de La Tronchaye, à Rochefort-en-Terre (56)
    • Dernier dimanche d'août : pardon de Sainte-Anne-la-Palud, à Plonévez-Porzay (29)
    • Dernier dimanche d'août : pardon de La Baule, à La Baule (44)
    • Premier dimanche de septembre : pardon de Notre-Dame du Folgoët, au Folgoët (29)
    • 7-8 septembre : pardon de Notre-Dame du Roncier, à Josselin (56)
    • 8 septembre ou dimanche le plus proche : pardon de Notre-Dame de Grande Puissance, à Lamballe (22)
    • Première quinzaine de septembre : pèlerinage de Notre-Dame de La Peinière, à Saint-Didier (35)
    • Troisième dimanche de septembre : pardon de Notre-Dame du Voeu, à Hennebont (56)
    • Premier week-end d'octobre : pardon de Notre-Dame des Marais, à Fougères (35).

     

    Vidéo des pardons : http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/RNC9609162220/la-saison-des-pardons.fr.html