• Légendes, coutumes et croyances populaires : Lessive

     

     

    Légendes, coutumes

    et croyances populaires

     

    Lessive

       

     

    Il faut éviter de la faire pendant la semaine des Rogations et de l'octave de la Toussaint, si on veut, croient les habitants de Cornimont, de Labresse, de Thiéfosse et de Raon-aux-Bois, qu'il n'y ait pas bientôt une bière ou cercueil dans la maison.

    A Sapois, à Gerbamont, au Val—d’Ajol, on se garderait bien de faire cette opération domestique le jour du vendredi-saint (l) , pendant l'octave de la Fête-Dieu et pendant les Rogations dans l'appréhension aussi d'un semblable malheur (2).

     

    (l) Ma mère ! ma mère ! si vous m'en croyez, vous ne ferez pas la buée (lessive) le vendredi , qui fait de la lessive le vendredi cuit dans l'eau le sang de notre Seigneur.  (De La Villemarqué, Chants populaires de la Bretagne, volume II, 4e édition.)

    (2) Les lessives sont prescrites dans le pays de Gex pendant les Rogations et pendant la semaine sainte, par la crainte de voir partir la tête de la maison c'est-à-dire le chef de la famille. (M. Depéry) A Valenciennes, on dit que Dieu maudit les personnes qui font la lessive le jour du vendredi saint (Hécart).

     

     

     

    Dans les environs de Commercy , lorsque quelqu'un meurt, on fait une lessive après pour blanchir le linge qui lui a servi, parce que, croit-on, si on mettait ce linge avec celui du ménage, ou la lessive tournerait, ou il en résulterait quelque maladie (Lerouge, Glossaire lorrain).

    S’il pleut le jour qu'on lave une lessive, c’est un signe certain que le maître de la maison ou les amoureux de ses filles ne sont pas très fidèles et on dit alors, qu’ils, méritent d'être mis à la cheminée afin d’y être fumés comme des jambons.

    Source : Livre "Traditions populaires, croyances superstitieuses, usages et coutumes de l'ancienne Lorrainepar Nicolas Louis Antoine Richard

     

     Légendes, coutumes et croyances populaires