• Le signe de croix

     
     
    Le signe de croix



    Le signe de croix



    Le signe de croix est un des gestes les plus fondamentaux de la prière chrétienne. Toujours fait au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, il rappelle en même temps :

    - la mort sur la croix et la résurrection du Christ
    - la profession de foi Trinitaire.

    La personne qui fait « son signe de croix » exprime sa foi au Dieu trinitaire. (La Sainte Trinité : Le père, le fils, le Saint Esprit)


    Le signe de croix



    En pratique :
    Tracer une croix sur soi se fait avec la main droite en touchant successivement le front, le sternum, l’épaule gauche, puis l’épaule droite et en prononçant à haute voix ou mentalement les mots : « Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit, Amen. »

    Au cours de la messe, trois temps où nous sommes invités à nous signer :
    - Au début de la célébration
    - A la fin lorsque le prêtre nous donne la bénédiction (il est justement intéressant de noter que ce signe de croix encadre la messe puisque nous l’effectuons au début et à la fin)
    - Avant l’écoute de l’Évangile, où nous nous signons avec le pouce sur le front, la bouche et le cœur : "Que cet Évangile pénètre mon intelligence pour que je le comprenne, ma bouche pour que je le proclame et mon cœur pour que je l’aime".

    Signification du signe de croix

    Comprendre le symbolisme de ce geste permet de le faire dans toute sa beauté :

    - Au nom du Père, sur le front parce que le cerveau, l’intelligence est là. Dieu se révèle d’abord comme le Créateur, celui qui fait exister les réalités visibles et invisibles. Dieu est Père parce qu’il enfante la vie.

    - Au nom du Fils, sur le ventre car c’est le lieu de naissance. Le Fils a pris chair dans le ventre de Marie. Dieu s’est fait homme. Dieu est né en humanité, Dieu s’est incarné. C’est aussi proche du cœur car le Fils a révèle amoureusement le Père.

    - Au nom du Saint-Esprit, sur les épaules, car c’est le lieu de la force et de l’équilibre. L’Esprit est la puissance de Dieu au bénéfice de notre humanité. L’Esprit est celui qui permet la communion des coeurs. L’horizontalité de ce geste traverse la verticalité de la relation du Père et du Fils. L’Esprit nous fait traverser la vie du Père et du Fils.

     

    Les autres signes de croix

    D’autres signes de croix se retrouvent dans le vie chrétienne. Voici quelques exemples :

    - Avant la lecture de l’évangile, lors d’une eucharistie, le prêtre trace avec le pouce, un signe de croix sur le livre, puis sur son front, sur ses lèvres et sur son cœur. Ce geste est repris par l’assemblée. Il exprime la volonté de chacun de voir son intelligence s’ouvrir à la Bonne Nouvelle, ses lèvres la proclamer et son coeur la recevoir vraiment.

    - La bénédiction du prêtre sur l’assemblée.

    - Le geste que les croyants font sur le cercueil lors des obsèques avec un rameau ou un goupillon plongé dans l’eau bénite.

    Tous ces signes de croix ont en réalité la même signification : dire notre foi et notre espérance au Dieu trinitaire. Faire le signe de la croix avec foi, respect et amour, c’est déjà être témoin de Jésus-Christ mort et ressuscité.

    Source : http://www.pasaj.ch/qu-est-ce-que-le-signe-de-croix-article257.html

    Le signe de croix

     

     

    Le signe de Croix, l'habit du Christ.

    Chaque matin, lors de mon réveil, avant même qu'un de mes pieds aient touché le sol, je m'habille du Christ, je fais le signe de Croix. Tout au long de la journée, pendant les offices mais également dans le jardin ou dans ma bagnole, je me signe. C'est mon habit, c'est l'habit du Christ.

    Le signe de croix n'est pas un geste magique ou une superstition, c'est véritablement mon union au Seigneur, au Père, au Fils et au Saint Esprit. Je porte sur mon vêtement une croix mais cette croix on peut me la prendre, je peux la perdre mais le signe de croix, n'est jamais perdu.

    Je repense à cette histoire que l'on m'a racontée récemment :

    "Dans les temps difficiles d'après-guerre, dans les pays de l'est communiste, un enfant portant une croix a été pris à partie dans la cour de récréation. Plusieurs de ses camarades s'acharnaient sur lui à coup de poings, à coups de pieds à cause de cette croix. Vient enfin le directeur de l'école qui a vu la scène. On est en droit de se dire que les coups vont enfin cesser. Mais c'est tout l'inverse qui se passe. Le directeur met une baffe gigantesque au petit garçon, lui arrache sa croix et la jette à terre. L'enfant, à terre lui-aussi, regarde son bourreau et fait le signe de croix. "Vous m'avez pris ma croix et vous l'avez jetée au sol, eh bien ce signe de croix, vous ne pourrez jamais me le prendre".

    J'imagine bien qu'il y a mille versions de cette petite histoire avec un pays différent, des circonstances différentes mais ce n'est pas important. Ce qui est important c'est la foi de cet enfant et son courage, sa confiance en Jésus et son signe fort de chrétien, le signe de croix.   

    Je pense aussi aux nombreuses croix gravées sur les murs des cellules dans les prisons. Les prisonniers traçaient ce signe sur le mur pour s'agenouiller devant et prier. Je pense aux petites croix fabriquées en diverses matières dans les camps pendant la guerre. 

    Chacun de ceux qui ont tracé ces signes sur le mur ou fabriqué des petites croix vous diront certainement que la plus belles des croix qu'ils avaient restait le SIGNE DE CROIX. 

    La croix était un instrument de torture du temps des romains. Jésus a accepté ce supplice, le pire de tous, le plus douloureux, le plus humiliant. La victoire cependant est celle-ci :

    CHRIST EST RESSUSCITÉ ! Il a vaincu la mort, il a vaincu le péché. La croix n'est plus signe de mort, mais signe de VIE parce que le Christ a vaincu la mort et anéanti le mal.  

    Le signe de croix est véritablement le signe du Christ, c'est le signe des enfants de Dieu. Lors d'un baptême, c'est le premier signe que le prêtre trace sur l'enfant ou le catéchumène:

    "La Communauté Chrétienne t'accueille avec joie, en Son Nom je te marque de la croix, le signe de Christ, notre Sauveur"

    Voilà donc comment commence la vie du chrétien. Et c'est de cette manière là que cette vie doit continuer. Nous pouvons nous marquer chaque jour de ce signe de Croix et nous vêtir du Christ Sauveur. 

    Le signe de croix se fait lentement, non pas un tout petit signe rapide et bâclé. Christ n'a pas bâclé Sa Passion. Il l'a vécue librement et jusqu'au bout. Aussi, quand je me signe, je le fais lentement et en grand. 

    Quand je me couche, je me signe une dernière fois en remettant ma journée au Seigneur. Je me laisse bénir une fois encore par le Seigneur.

    Que le Dieu Amour vous apporte à tous la joie et Sa Paix et qu'Il vous bénisse LE PÈRE, LE FILS ET LE SAINT-ESPRIT

    Source : http://free-in-jesus.over-blog.com/article-le-signe-de-croix-l-habit-du-christ-70390213.html

     


     

    ← Retour (Vie religieuse)