• Le Saint Sacrement

     
     

     

     

    Le Saint Sacrement

     

    L'adoration eucharistique

     

    1. Sens de l'adoration du Saint sacrement

     L'adoration du Saint sacrement consiste dans la contemplation du Christ présent dans l'eucharistie.

    C'est un dialogue intime avec Jésus.

    Prier devant le Saint sacrement exposé sur l'autel, c'est porter un regard de foi sur Jésus Christ réellement présent.

    C'est demeurer longuement en une conversation spirituelle, une adoration silencieuse et une attitude d'amour. C’est un face à face avec le Christ. « Je l’avise et il m’avise » répondit simplement un paroissien du saint Curé d’Ars qui l’interrogeait sur ses nombreux et longs temps d’adoration.

    Jean-Paul II  témoigne de l'adoration : " Il est bon de s'entretenir avec Lui et, penchés sur sa poitrine comme le disciple bien-aimé (Jn 13,25), d'être touchés par l'amour infini de son cœur. Bien des fois, […] j'ai fait cette expérience et j'en ai reçu force, consolation et soutien ! " 

    - L'adoration du Saint sacrement s'enracine dans la célébration de la messe et elle en est le prolongement.  Par sa présence eucharistique, le Christ reste au milieu de nous comme celui qui nous a aimé et s'est livré pour nous. -

    Dans l'Église orthodoxe et dans le protestantisme, l'adoration du Saint sacrement n'existe pas, c'est une dévotion catholique.

    2. Comment faire l'adoration ?

    "Lorsque nous sommes devant le Saint-Sacrement, au lieu de regarder autour de nous, fermons nos yeux et notre bouche, ouvrons notre cœur, le Bon Dieu ouvrira le sien ; nous irons à lui, il viendra à nous, l'un pour demander et l'autre pour recevoir.

    Ce sera comme un souffle de l'un à l'autre". (Curé d'Ars). Fais silence en toi.

    Fais taire toutes les voix qui sont en toi, ne cours plus après les pensées inutiles. Tes "problèmes, tes préoccupations, tes angoisses, ne les garde pas pour toi, mais offre-les à Jésus. Sachons entrer dans le silence intérieur en parlant cœur à cœur avec Jésus comme avec un ami". 

    - Pour faire l'adoration du Saint sacrement, tu peut aussi choisir un verset de psaume, une phrase évangélique, une petite prière simple. Répète-là avec le cœur, doucement et continuellement jusqu’à ce qu’elle devienne ta prière, ta supplication. 

    Source : http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/priere_saintsacrement.htm#Sens%20adoration

    En savoir plus : http://prierecatholique.free.fr/fiches/10saintsacrement.html

     

    L'adoration du Saint Sacrement

    (Livret distribué dans les églises, texte du Père Daniel Mischier -religieux du Saint Sacrement-)

    DANS LE DYNAMISME DE L'EUCHARISTIE

    Le Corps et le Sang du Seigneur

    présents sur la table de l'Eucharistie,

    sous les signes du pain et du vin,

    te rappellent la Cène du Seigneur.

     

    Au soir de sa vie,

    Il nous laissa le Mémorial

    du don de lui-même

    à son Père et aux hommes

     

    A l'Eucharistie,

    les chrétiens célèbrent ce Mémorial

    de la Pâques du Christ.

     

    En l'attardant auprès du Seigneur,

    dans un intense climat de prière,

    tu prolonges la célébration de la Pâques,

    et tu accueilles la vie

    qu'Il ne cesse de te donner.

     

    Aujourd'hui, comme jadis, le Christ

    demeure au milieu de nous,

    dans sa Présence eucharistique,

    comme Celui qui nous a aimés

    et s'est livré pour nous.

     

    En rendant grâce au Père,

    tu reconnais le Don du Christ

    qui ne cesse de répandre la vie de Dieu

    dans les membres de ton Corps.

     

    En Lui offrant ta vie et celle du monde,

    tu reçois de Lui Son Esprit

    qui te renouvelle.

     

    En intercédant pour la paix, la justice

    et le salut du monde,

    tu es fortifié pour vivre ta mission

    dans l'esprit d'amour du Christ

    qui donne sa vie au monde.

     

    En accueillant le Don de la Réconciliation,

    tu favorises une vie de communion

    avec le Christ et tu t'engages à le rayonner

    par toute ta vie.

     

    Contemplant le Seigneur que tu as célébré,

    tu t'empresseras d'imprégner le monde

    du même esprit d'amour,

    et tu deviendras le témoin du Christ

    au cœur de la communauté humaine.

    1. FAIRE MÉMOIRE

    "Nous rappelons ta mort, Seigneur ressuscité, et nous attendons que tu viennes."

    Commence ce temps d'adoration en faisant mémoire de la mort et de la résurrection du Seigneur.

    Au rythme de la respiration, redis, lentement, aussi longtemps que tu le désires, les Paroles de Jésus sur le pain et sur le vin :

    Ceci est mon Corps, livré pour vous.

    Ceci est mon Sang, versé pour vous.

    Laisse-toi imprégner, habiter, toucher, par toute l'énergie d'amour de Ses Paroles.

    Heureux les invités au repas du Seigneur.

    C'est le mystère de Pâques, la mort et la résurrection du Seigneur qui vient sauver, libérer les hommes.

    Seigneur, tu nous aimes...

    Seigneur, tu te donnes...

    Seigneur, tu nous sauves...

    2. ÉCOUTE DE LA PAROLE DE DIEU

    "Je suis le Pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim et celui qui croit en moi n'aura jamais soif" Jn 6.35

    Le Pain de vie et la Coupe de salut déposés sur la table de l'Eucharistie, sont une invitation permanente à rechercher la parole qui donne la vraie vie et à faire croître la foi en nous.

    Ouvre maintenant le Livre de la Parole de Dieu : Évangile de Jean, chap. 6, 13. 1-21 ; 18-20, ou encore l'Évangile de dimanche dernier. Relis lentement ces passages de l'Écriture.

    Ne réfléchis pas sur ces paroles, mais rejoins le Christ qui parle. Accueille-Le. Il s'agit d'une Personne vivante qui veut réaliser une relation d'Alliance avec toi.

    Seigneur, Ta Parole m'assure Ta Présence. Elle me comble de joie, la joie d'être visité et sauvé.

    Ta Parole est force, nourriture, chemin, vérité et salut.

    3. ACCUEIL DE L'ESPRIT DE DIEU

    "Accorde à tous ceux qui vont partager ce pain et boire à cette coupe d'être rassemblés par l'Esprit Saint en un seul Corps."

    Par la prière à l'Esprit Saint, le pain et le vin offerts deviennent le Corps et le Sang du Christ.

    L'Esprit Saint, également, transforme l'assemblée réunie pour l'Eucharistie, faisant d'elle le Corps du Christ.

    Prends le temps d'offrir ta vie, tes joies et tes peines, ton travail et la terre entière à Dieu le Père. L'Esprit de Dieu les façonnera selon Son désir.

    Offre aussi, tes frères et tes sœurs, les hommes qui partagent ton existence, les pauvres et les petits, les mal-aimés et les isolés, les réfugiés et les chômeurs, les victimes de l'injustice et de la violence. L'Esprit de Dieu suscitera en ton cœur, dans tes paroles et tes gestes, un élan d'amour, de paix et de solidarité.

    Viens, Esprit de Dieu, sanctifie nos offrandes et ton peuple rassemblé.

    4. RENDRE GRÂCE AU PÈRE

    "Vraiment, Père, il est juste et bon de Te rendre grâce."

    La communauté rassemblée a besoin d'intérioriser le Don qui l'a enrichie.

    En consacrant le pain et le vin, en le donnant à ses disciples, Jésus "prononce la bénédiction", une prière de louange et de remerciement. Car, dans Son sacrifice, le Père a renoué Son Alliance avec nous.

    Entre maintenant comme à la célébration, dans les sentiments de joie que Jésus a exprimés dans sa prière de gratitude au Père.

    Rends grâce au Père, en communion avec le Christ, pour les merveilles qu'Il réalise dans le cœur des pauvres, pour Sa présence d'amour qui sauve, pour le Don de Sa vie.

    Toi, le Dieu vivant et vrai, Toi, le Dieu de bonté,

    Toi, le Dieu rédempteur, loué sois-tu !

     

    L'EUCHARISTIE

    (Livret distribué dans les églises, texte : communauté du Grand Saint Bernard)

    L'Eucharistie aiguise la FAIM

    "Je suis le Pain de vie. Qui vient à moi n'aura jamais faim ; qui croit en moi n'aura jamais soif." (Jn 6.35)

    Dans le Notre Père, nous demandons :

    "Donne-nous notre pain de ce jour."

    Notre pain de vie est le Christ.

    Il est nôtre. Il est le pain de ceux qui constituent le Corps du Christ.

    Pour obtenir ce Pain, nous prions tous les jours, nous ne voudrions pas à cause d'une faute grave être obligés de nous abstenir de la Communion.

    Nous demandons donc tous les jours de recevoir notre pain c'est-à-dire le Christ, pour demeurer et vivre en Lui

    et de ne pas nous écarter de sa grâce et de son corps.

    (St Cyprien)

     

    "Il a soif que tu aies soif de Lui" (St Augustin)

    "Devant le Saint Sacrement, nous fermons les yeux et ouvrons notre cœur.

    Le Seigneur ouvrira le sien, nous irons à Lui.

    Il viendra à nous, l'un pour donner, l'autre pour recevoir ; ce sera comme un souffle de l'un à l'autre." (St Curé d'Ars)

     

    L'Eucharistie construit L'UNITÉ

    "Qui mange ma chair demeure en moi et moi en lui." (Jn 6.56)

    Ceux qui reçoivent l'Eucharistie sont unis plus étroitement au Christ. Par là même, le Christ les unit à tous les fidèles en un seul corps : l'Église. Nous disons que l'Eucharistie fait l'Église.

    "Si vous êtes le Corps du Christ et ses membres, c'est votre sacrement qui est placé sur la table du Seigneur, vous recevez votre sacrement.

    Vous répondez "Amen" (Oui, c'est vrai) à ce que vous recevez et vous y souscrivez en y répondant. Tu entends ce mot "Le Corps du Christ" et tu réponds : "Amen". Sois donc un membre du Christ pour que soit vrai ton Amen." (St Augustin)

    "Comme ce pain rompu, autrefois disséminé sur les collines, a été recueilli pour n'en faire plus qu'un, rassemble ainsi ton Église des extrémités de la terre en ton Royaume." (Didachée)

    "Celui qui communie se perd en Dieu comme une goutte d'eau dans l'océan. On ne peut les séparer." (St Curé d'Ars)

    L'Eucharistie appelle à la SAINTETÉ

    "Nul ne peut venir à moi si le Père qui m'a envoyé ne l'attire." (Jn 6.44)

    "Jésus me demande de le manger avec le désir de me sauver. Un désir ardent. Voilà ce qu'il me demande après l'avoir demandé aux Apôtres.

    - Mais Seigneur ! Ce n'est pas possible. Il y a un malentendu. Tu vois bien qui je suis.

    - Non, il n'y a pas de malentendu,je te demande.

    - Je n'ose pas.

    - N'aie pas peur de toutes tes souillures passées ou présentes, de tes obscurités, de toutes ces choses-là : c'est Moi qui te prends dans mes bras, qui te serre contre mon cœur.

    - Mes péchés...

    - Oui, je les connais, tes péchés.

    - Mais ils ne peuvent pas être pardonnés.

    En réponse, Jésus me serre plus fort contre lui." (Cardinal Charles Journet)

    "Mon Seigneur et mon Dieu

    ôte de moi ce qui me sépare de Toi.

    Mon Seigneur et mon Dieu,

    donne-moi ce qui m'attire à Toi.

    Mon Seigneur et mon Dieu,

    prends-moi à moi et donne-moi tout entier à Toi." (St Nicolas de Flüe)

    L'Eucharistie chante la JOIE

    (Action de Grâces)

    "Le Seigneur Jésus, la nuit où Il fut livré, prit du pain et après avoir rendu grâces, le rompit et dit : ceci est mon corps livré pour vous, faites ceci en mémoire de moi." (I Cor. 11.23)

    "O table de bénédiction, table garnie de nourritures solides. Table plus immense que toute douceur, plus délectable que toute nourriture et Table que le Christ a préparée pour ses amis.

    O nourriture de notre pèlerinage, qui attire les voyageurs sur les sommets des vertus. O pain vivant engendré du ciel, fermenté dans le sein de la Vierge Marie, cuit sur le gibet de la Croix, déposé sur l'autel, caché sous les espèces sacramentelles confirme mon cœur dans le bien et assure mes pas dans le chemin de la vie." (St Thomas d'Aquin)

    PRIÈRE

    45e congrès eucharistique international (Séville 7-13 juin 1993)

    Père nous te disons merci.

    C'est toi qui nous donne Jésus

    comme Lumière des peuples.

    En souvenir du don de tout lui-même,

    il nous a laissé le sacrement de l'Eucharistie.

    Nous pouvons alors te présenter

    son offrande parfaite

    et nous offrir avec lui.

    Nous pouvons aussi

    communier au Pain qui fortifie l'amour

    et nous assure la Vie.

    Nous pouvons adorer la présence du Ressuscité

    et nous laisser toucher par la puissance

    de son Esprit.

    Père, pour tant de joies, merci.

    Aide-nous à puiser dans ce don si précieux

    l'audace d'annoncer la Bonne  Nouvelle

    de ton amour

    et le courage de vivre en solidarité avec tous

    par le Christ, notre Seigneur.

    Amen.

     

    Le Saint Sacrement

     

     

    Sainte Croix

     

    Sainte Croix

     

    Sainte Croix

     

    Sainte Croix

     

     

     

     

     

    ← Retour (Les dévotions)