• Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     
     

     

    Le plan d'Aups
    La grotte Sainte Marie-Madeleine
     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     


    La grotte Sainte Marie-Madeleine.

    Selon la légende : En Palestine, les tout premiers chrétiens furent persécutés dès le Ier siècle.

    Selon une fameuse tradition, un groupe d'entre eux furent condamnés à être abandonnés en Méditerranée, sur une barque sans voile ni rames. Parmi eux se trouvait Sainte Marie-Madeleine.

    Cette frêle embarcation, laissée à la dérive au gré du vent, aurait finalement accosté en Provence sans encombres.

    Marie-Madeleine aurait prêché le christianisme à Marseille, avant de se retirer dans une grotte du massif de la Sainte-Baume où elle aurait vécu les 30 dernières années de sa vie.

    On dit que depuis la grotte, des anges élevaient Sainte Marie-Madeleine quotidiennement jusqu'au sommet de la montagne pour qu'elle y prie (7 fois par jour).
     
    Un pilier, ou pilon, y fut construit en 1463 pour marquer l'emplacement. Il servit de socle à une statue de la sainte.
     
    En 1618, on construisit une chapelle sur ce lieu précis. De forme cubique et munie d'un auvent, cette chapelle existe toujours, maintenue en bon état grâce à des restaurations opérées en 1795 et en 1835.
    Elle quitta la Sainte Baume pour mourir auprès de saint Maximin, l'un des 72 disciples, dans la petite bourgade où il avait construit son oratoire et qui porte aujourd'hui son nom. Il ensevelit la sainte dans un sarcophage d'albâtre.

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine



    Sainte Marie-Madeleine :
    Cette femme est celle dont le Christ a chassé sept démons. Une fois purifiée, elle devient avec les douze et quelques autres femmes, disciples de Jésus-Christ, notre Seigneur.
     
    Elle est une des rare disciples à se tenir au pied de la croix, versant toutes ses larmes à celui qui s’offre sur le bois de la croix.
     
    Au matin de Pâques, Sainte Marie-Madeleine reconnaît dans le jardinier, le Christ ressuscité.
     
    Il lui demande d’annoncer à ses apôtres qu’il est ressuscité, ce qui lui vaut le titre d’apôtre des apôtres.
     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

    Entrée de la forêt domaniale de la Sainte Baume

    Pour rejoindre la grotte Sainte Marie-Madeleine, il faut traverser la forêt domaniale de la Sainte Baume.

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

    Le chemin du canapé
     
    On peut aller au sanctuaire par deux chemins :
     
    - Le chemin des roys (plus facile d'accès)
    - ou le chemin du canapé (plus abrupt).

    Pour l'aller, nous avons pris le chemin du canapé.
    Et pour le retour nous avons emprunté le chemin des roys
    (emprunté par Saint-Louis, le pape Clément V, Philippe VI Valois, Charles IV de Luxembourg, le roi René, Catherine de Médicis, Charles IX, etc...).


    Le chemin des Rois a été aménagé à la fin du XIVème siècle lors de l’installation des Dominicains au Couvent Royal de Saint Maximin et à l’hôtellerie de la Sainte-Baume. Jusqu’à la construction en 1897 de la départementale 80, ce chemin fut le seul accès au plateau du Plan-d’Aups depuis Nans.

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

    L'oratoire de Miette

    A la croisée des chemins, il y a un vieil oratoire : c’est Monseigneur Jean Ferrier, archevêque d’Arles qui a fait ériger les oratoires du Chemin des Roys vers 1516.

    Des 7 oratoires d’origine, il n’en reste que 4. Ils ont été érigés en 1516 par l’Archevêque d’Arles.

    Le premier s’intitule « Sainte Marie Magdeleine à Béthanie » (il est surnommé l’oratoire de Miette).
     
    Le second, au carrefour des Trois Chênes, s’intitule « Sainte Marie Magdeleine au Calvaire ».

    Le troisième, « Sainte Marie Magdeleine au Saint Sépulcre », est au carrefour des chemins de la grotte, du Saint Pilon et de l’Hostellerie.

    Le dernier, juste avant le col du Saint Pilon se nomme « Sainte Marie Magdeleine dans le jardin du Saint Sépulcre ».


    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

    Les 150 marches qui mènent au sanctuaire
     

    Puis nous arrivons aux 150 marches que le Père Vayssière (gardien du sanctaire au début du sièce) a fait construire en mémoire aux 150 Ave du Rosaire.

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     

     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     

    Le plan d'Aups : la grotte Sainte Marie-Madeleine

     → Page 2

     

     Cliquez sur les titres pour en savoir plus

    Les lieux saints

    Plan d'Aups (83) :

     

    - L'hôtellerie

    - La grotte Sainte Marie-Madeleine

    - Le chemin de consolation

    - La chapelle du Saint Pilon

     

    ← Retour (Les lieux Saints)