• Le Laus : la basilique

     
     

     

    Le Laus 

    la basilique

     

    LE LAUS

     

    La basilique contient :

     

    • la chapelle de Bon-Rencontre
    • la statue de marbre qui a été couronnée
    • la lampe à huile
    • le tombeau de Benoîte
    • les 14 tableaux racontant la vie de Benoîte
    • la statue Notre-Dame des Grâces que l'on porte en procession
    • la chapelle absidiale « la Rotonde » qui contient le portrait de Benoîte.

     

    LE LAUS

    La basilique Notre-Dame du Laus

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le Laus : la basilique

     


    La chapelle de Bon Rencontre


    LE LAUS

     

    Cette chapelle a été construite en 1640 par les habitants du Laus afin de leur éviter d'aller jusqu'à Saint-Étienne. C'est dans cette chapelle que Benoîte Rencurel a vu la Vierge au lendemain de l'apparition de Pindreau, fin septembre 1664.

     

    Cette chapelle a subi de nombreuses transformations depuis. En 1780, la façade de la petite chapelle est remplacée par un fronton avec deux colonnes. L'autel actuel date de 1823.

    C'est dans cette chapelle que la Vierge Marie apparaît à Benoîte Rencurel à la fin septembre 1664, sur la gauche de l'autel.

     

    Le Laus : la basilique

     

    La statue de marbre qui a été couronnée

    LE LAUS

     

    Cette statue est l'œuvre du sculpteur Honoré Pela, né à Gap. Elle date de 1716. Cette vierge est taillée dans le marbre de Carrare. Elle représente Marie, Mère de Dieu et des hommes. 

    Benoîte a prié à ses pieds au cours de ses deux dernières années de vie terrestre.

    L'auteur de l'œuvre, Honoré Pela, l'a offerte au sanctuaire en remerciement à la Vierge pour la grâce des bonnes odeurs qu'il avait reçue ici.

    Le 23 mai 1855, 40 000 personnes dont 600 prêtres se sont rassemblés à l'appel de l'évêque de Gap et en présences de nombreux évêques. La statue de la Vierge Marie a été couronnée au nom du pape Pie IX.

    Les parfums du Laus

    (Source : Livre "Une laïque missionnaire Benoîte Rencurel de Marie-Agnès Vallart Rossi)

    Les parfums appartiennent à ces gestes de délicatesse et de tendresse de la Vierge.

    Les pèlerins sentent des parfums, des bonnes odeurs autour ou à proximitié du Laus : dans l'église mais aussi sur Benoîte Rencurel "Son corps et tout ce qu'elle porte sent parfaitement ces célestes odeurs"

    C'est à partir de Pâques 1666 que sont signalés de plus en plus fréquemment les parfums du Laus : parfums de fleurs, de rose et de lilas, de violettes, que nul ne peut véritablement définir.

    Le témoignage de François Grimaud est conservé dans un manuscrit :

    Au temps Pascal 1666, le jour où Mgr Marion, évêque de Gap, vint avec ses familiers célébrer la Messe du Laus. François Grimaud reçut une véritable onction spirituelle. Et tous les témoignages expriment la même joie, la même impression d'une présence profonde.

    Qui bénéficie de ces parfums ?

    Benoîte reçoit, vit cette grâce sensible.

    Les pèlerins, les habitants du Laus, les prêtres en sont témoins, sentent eux-mêmes les parfums dans l'église après une visite ou une apparition mariale.

    Il y a eu un merveilleux exemple lors de l'embaumement de l'église du Laus, pendant près de 2 mois, du 24 mars à la fin mai 1690, après une apparition de la Vierge Marie.

    Une magnifique Vierge à l'Enfant en marbre blanc du sculpteur Honoré Pela en témoigne dans la basilique. L'artiste l'a donnée au Laus en 1716.

    Un ex-voto est inclus dans le mur gauche du sanctuaire de l'Église sur la face extérieure, nord-ouest :

    "A la plus grande gloire de Dieu

    la première fois que j'entrai dans cette église

    iu sentis une si suave odeur

    qu'il m'obligea de faire présent de cette Vierge de marbre

    avec l'obligation du R.P. prieur de faire dire chaque soir en perpétuité un Salve Regina pour mon âme.

    Honoré Pela de Gap."

     

    Le Laus : la basilique

     

     

    La lampe à huile

    LE LAUS

     

    LE LAUS

     

     

    Le Laus : la basilique

     

    La lampe à huile brille en permanence dans le sanctuaire.

    L'huile est le moyen choisi par Marie pour accorder des grâces : guérison corporelle ou grâce spirituelle.

    Cette huile est liée à la grâce sensible attachée au sanctuaire : il s'agit des « parfums exaltants qui provoquent une joie si soudaine que les bénéficiaires en gardent une impression profonde et sont encouragés à mieux prier. » Benoîte respirait ces parfums lorsqu'elle voyait Marie et en restait toute imprégnée. C'est pour avoir senti ces odeurs que le sculpteur Pela fit don de la statue.

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le Laus : la basilique

     

    La Vierge Marie avait annoncé à Benoîte : "L'huile de la lampe de la chapelle, si on en prend et qu'on s'en applique, et si l'on a recours à son intercession et qu'on a la foi, on sera guéri".



    En savoir plus : http://lalumierededieu.eklablog.com/les-sources-miraculeuses-le-laus-p32330

    LE LAUS

     

    La première guérison par l'huile est enregistrée par François Grimaud, le 5 juin 1667 :

    Le notaire de Saint-Julien de Beauchesse dit être venu le 23 juin 1666 et avoir apporté une fiole d'huile qu'il a versée sur l'œil de sa petite fille âgée de deux ans et demi. Elle avait sur l'œil une tache que lui avait laissée la petite vérole. Le lendemain, chacun constate sa guérison totale.
    C'est le début de l'usage de l'huile au Laus rapporté dans tout le manuscrit de François Grimaud. (Source : Livre "Une laïque missionnaire Benoîte Rencurel de Marie-Agnès Vallart Rossi) 

    Le tombeau de Benoîte

     

    Le Laus : la basilique


    À l'entrée du chœur, se trouve une pierre tombale au niveau du sol sur laquelle est gravé : « Tombeau de la sœur Benoîte morte en odeur de sainteté 1718 ».

    À sa mort, Benoîte fut inhumée dans le cimetière près de l'église, puis son corps fut ensuite transporté dans ce caveau.

    La Vierge Marie avait dit à Benoîte : "Vos ossements feront des miracles".

    Cette tombe se trouve derrière l'autel, à l'avant de la chapelle de Bon Rencontre.

    On y lit l'inscription : "Tombeau de la Sœur Benoîte, morte en odeur de sainteté, 1718".

    Les 14 tableaux racontant la vie de Benoîte

     

    Le Laus : la basilique

     

    Les murs de la basilique sont couverts de très grands tableaux qui retracent la vie de Benoîte :

     

    1. L'enfance de Benoîte

     

    Le Laus : la basilique

     

    Née le 16 septembre 1647, Benoîte est touchée par la mort de son père lorsqu'elle a seulement 7 ans. Quand elle a 12 ans, sa mère la place comme bergère. Son bon cœur se manifeste cependant toujours : elle est capable de se priver de nourriture pour donner son pain à ceux qui ont encore moins qu'elle.

    2. Le miracle de l'épisode des deux muletiers

     

    Le Laus : la basilique

     

    Un jour, Benoîte, poursuivie par des charretiers qui voulaient abuser d'elle, s'enfuit vers un marécage et ne s'enfonça pas, alors que ses poursuivants s'y enfoncèrent. On y a vu un signe de protection divine pour cette fille choisie par Marie pour une mission grandiose.

    3. L'apparition de saint Maurice

     

    Le Laus : la basilique

     

    Au début de mai 1664, alors qu'elle garde son troupeau au sommet de la montagne qui surplombe son village, Benoîte rencontre un vieil homme. Se présentant comme Saint Maurice, il annonce à Benoîte qu'elle verra bientôt la Mère de Dieu.

    4. Les premières apparitions

     

    Le Laus : la basilique

     

    Au-dessus du village de Saint-Etienne, en mai 1664, une belle dame apparaît à Benoîte. La bergère du Laus est éblouie par la beauté de cette dame et de l'enfant qu'elle tient dans ses bras.

    5. L'apparition de Pindreau

     

    Le Laus : la basilique

     

    Après un mois de silence, la Vierge apparaît à Benoîte resplendissante de lumière sur les pentes du lieu dit Pindreau.

    C'est le 29 septembre 1664. Marie annonce à la bergère :

    "Si vous voulez me voir, allez au Laus. Vous m'y verrez souvent dans une chapelle d'où s'exhaleront de bonnes odeurs".

    6. La chapelle de Bon-Rencontre

     

    Le Laus : la basilique

     

    Sur l'autel poussiéreux de la chapelle du Laus, la bergère voit "Dame Marie", qui lui annonce "j'ai demandé le Laus à mon Fils pour la conversion des pécheurs, et il me l'a accordé".

    7. Les guérisons du Laus

     

    Le Laus : la basilique

     

    Ce tableau représente Benoîte, témoin d'une guérison à la porte de Bon Rencontre. Beaucoup d'autres pèlerins ont obtenu des guérisons de tous ordres, surtout par l'onction de l'huile de la lampe du Tabernacle.

    8. Benoîte et les pécheurs

     

    Le Laus : la basilique

     

    Benoîte encourage les pèlerins à se confesser ; une mission qu'elle accomplira tout au long de sa vie, soutenue par le charisme qu'elle reçoit : celui de lire dans les consciences.

    9. L'épisode des deux couronnes

     

    Le Laus : la basilique

     

    Lors d'une vision, Sainte Barbe et Sainte Catherine de Sienne présentent à Benoîte deux couronnes. Pour parvenir à la couronne de gloire, elle est invitée à choisir de s'unir à Jésus par la couronne d'épines.

    10. La vision du Christ en Croix, devant la croix d'Avançon

     

    Le Laus : la basilique

     

    De 1669 à 1679, Benoîte voit cinq fois le crucifié sur la croix d'Avançon, qui se trouve actuellement dans la chapelle du Précieux Sang, à l'entrée du hameau du Laus.

    11. Benoîte reçoit la communion, donnée par des anges

     

    Le Laus : la basilique

     

    Pendant 19 ans, Benoîte est mise de côté par des prêtres ne croyant pas en elle. Ils vont jusqu'à lui refuser la communion ; mais les anges lui apportent la Présence du Christ dans l'Eucharistie.

    12. Marie montre à Benoîte le Paradis

     

    Le Laus : la basilique

     

    Benoîte est gratifiée, au soir du 15 août 1698, de la vision du paradis. Cette vision donnera à Benoîte de la force et de la joie dans ses épreuves.

    13. Mort de Benoîte

     

    Le Laus : la basilique

     

    Benoîte meurt le 28 décembre 1718, son visage s'éclairant de joie au dernier moment.

    14. La cérémonie du couronnement, le 23 mai 1855

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le 23 mai 1855, 40 000 personnes dont 600 prêtres se sont rassemblés à l'appel de l'évêque de Gap et en présences de nombreux évêques. La statue de la Vierge Marie a été couronnée au nom du pape Pie IX.

     

    La statue Notre-Dame des Grâces que l'on porte en procession

     

    LE LAUS

     

    À l'arrière de la chapelle de Bon-Rencontre, la statue de Notre-Dame des Grâces se trouve dans une baie vitrée sur un petit autel. Cette statue, de 75 centimètres de hauteur, se trouvait sur l'autel principal avant d'être remplacée par la statue de marbre.

    La tradition indique que Benoîte l'aurait reçue de marins marseillais.

    Chaque année, elle est portée en procession. 

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le Laus : la basilique

     

    Le Laus : la basilique

    Le Laus : la basilique

     

    La chapelle absidiale "La rotonde" qui contient le portrait de Benoîte

     

    Le Laus : la basilique

     


    La basilique a été agrandie en 1845 par la construction de cette chapelle absidiale.

    Au-dessus de l'un des autels de cette chapelle, se trouve le portrait authentique de Benoîte.

    Il est l'œuvre d'un peintre sicilien et date de 1688.

    Le sanctuaire Notre-Dame du Laus : 

    http://www.notredamedulaus.com/

     

    LE LAUS 

    Le Laus (05)

    Benoîte Rencurel et les apparitions 

    La basilique Notre-Dame du Laus

    La lampe à huile

    Pindreau

    La chapelle du Précieux Sang

    Le col de l'Ange

    La maison de Benoîte à partir de 1673

    La maison natale de Benoîte

    L'oratoire du couronnement

    La chapelle du vallon des Fours

    La chapelle saint Maurice à Valserres

    La chapelle des roses à Valserres

    La chapelle de Notre-Dame des sept douleurs

    La chapelle des anges

    L'hôtellerie

    Les prêtres

    Prière (utilisation de l'huile du Laus)

    Prière du Laus

    Prière pour demander la béatification de Benoîte

    Notre-Dame-du-Laus à Philipsburg