• Le Jourdain

     

     

    Le Jourdain

     

     

     

    Le Jourdain ( en arabe نهر الأردن Nahr al-Urdun qui veut dire descendre et en hébreu ירד Yarad, mais aussi נהר הירדן, Nehar haYarden qui veut dire la Rivière de la Peine, du Jugement) est un fleuve du Moyen-Orient, qui a donné son nom à la Jordanie, à la Cisjordanie et à la ville de L'Isle-Jourdain en France.

    Du mont Hermon à la mer Morte, le Jourdain s'écoule sur 360 km et sa vallée est la plus basse du monde puisqu'il rejoint la mer Morte à l'altitude de 392 m sous le niveau des océans.

    Géographie

    Né dans les montagnes libanaises, sur le flanc occidental de l'Hermon (ses deux sources principales sont le Dan et le Baniyas), il traverse les lacs Houlé et de Tibériade puis se jette dans la mer Morte.

    Son cours, que l'on mesure depuis sa source la plus lointaine, celle d'Hâsbeiyâ au Liban, suit une direction nord-sud presque rectiligne, correspondant à la dépression de Ghor.

    Peu avant son embouchure, il arrose la ville de Jéricho.

    C'est le seul cours d'eau notable de cette région.

    Depuis 1948, il sert en partie de frontière entre Israël et la Jordanie.

    Le Jourdain mesure 360 km de long.

    Son principal affluent, le Yarmouk, sépare la Syrie de la Jordanie.

    Archéologie

    Carte de Madaba, du VIe siècle, représentant le Jourdain avec l'indication de Bethabara et l'embouchure dans la mer Morte

     

    Au début des années 2000, des archéologues jordaniens ont pu repérer l'endroit probable où les chrétiens localisaient le baptême du Christ. Ils ont mis au jour les vestiges de trois églises. L'une d'entre elles comportait un escalier qui descendait dans l'eau.

    Aménagements

    L'eau du fleuve sert en particulier à l'irrigation du Néguev. Un barrage a été établi en aval du lac de Tibériade, qui alimente une centrale électrique et régule le cours du fleuve.

    L'utilisation toujours plus grande de l'eau du Jourdain à des fins d'irrigation est à l'origine d'une diminution importante de son débit, diminution qui est une des causes principales de la réduction de la superficie de la mer Morte, laquelle a perdu près du tiers de sa surface au cours des 50 dernières années.

    La poursuite de cette diminution pose un risque majeur, tant écologique que géostratégique, dans une région à l'histoire déjà agitée.

    Religion

    Le Jourdain est mentionné plusieurs fois dans la Bible. C'était un lieu important pour les prophètes de l'Ancien Testament (le Tanakh). C'est l'une des limites de la Terre Promise aux Hébreux menés par Moïse.

    Cependant, Moïse lui-même ne traversa jamais le Jourdain et mourut sur le mont Nébo, laissant à Josué le devoir de mener les hébreux en Canaan.

    Entre la conquête de la Judée par Pompée et la dissolution des royaumes juifs en l'an 70 de notre ère, une peur eschatologique s'est emparée de certains juifs, croyant imminente l'arrivée du Messie ou la fin du monde, qui formèrent plusieurs sectes; sadducéens, zélotes, pharisiens et notamment les esséniens, ascètes qui vivaient près du Jourdain et qui ont probablement eu une certaine influence sur Jean le Baptiste, qui prêchait et baptisait sur les rives du Jourdain.

    Les pèlerins chrétiens de toutes les confessions se rendent au Jourdain, lieu où Jean le Baptiste a baptisé le Christ et où il a prêché.

    Dates clés

    • -1513 avant notre ère : Moïse conduit les Hébreux vers la Terre promise « de miel et de lait » ou pays de Canaan. Il meurt sur la rive du Jourdain en 1473 av. J.-C. sans être entré en Canaan.
    • 29 de notre ère : Jean baptise Jésus au gué de Beth Abara.
    • 29 - 33 de notre ère : le Christ effectue la plupart de ses prédications non loin des rives du lac de Tibériade où il a marché sur l'eau selon les évangiles.
    • 1947 : depuis le plan de partage de la Palestine de l'ONU, la rivière est un enjeu politique. Après la guerre de 1947 - 1949, l'État hébreu en occupe les sources.
    • 1967 : la guerre des Six Jours permet à Israël de s'emparer de son cours aval, ligne de cessez-le-feu et du Golan qui en verrouille les sources Est.
    • 1981 : le parlement israélien, la Knesset, entérine l'annexion du plateau syrien.

    Source