• Le baptême

     
     

     

    Le baptême


    Le baptême


    Qui peut recevoir le baptême ?

    - Tout bébé non encore baptisé peut recevoir le sacrement du baptême, à moins qu'il n'ait atteint l'âge où il vaut mieux attendre le catéchisme.
    - Un enfant en âge de scolarité peut également recevoir le sacrement du baptême. (catéchisme)
    - Un adulte peut aussi recevoir le sacrement du baptême.

    Qu'est ce que le sacrement du baptême ?

    Le mot « baptiser » vient du mot grec “baptizein”qui signifie « plonger ». A l'origine, le baptême était en effet pratiqué par immersion tandis qu'aujourd'hui, le baptême catholique se limite à verser de l'eau bénite sur le front. (Baptême par aspersion)

    A l'origine le baptême était principalement célébré au moment de Pâques, aujourd'hui il peut être célébré tout au long de l'année.

    Le baptême marque  l'entrée dans l'Église, la nouvelle naissance, la participation à la mort et à la résurrection du Christ, l'accueil de l'Esprit saint et la filiation divine.

    Le baptême efface de l'homme le péché originel pour les enfant qui se font baptiser, et efface les péchés personnels commis avant le baptême, pour les plus grands.

    La condition préalable pour recevoir le baptême, c'est la foi :

    - Celle des parents pour les plus petits,

    - La sienne, pour les plus grands.

     

    Les symboles du baptême catholique :

    - L'accueil : C'est entrer dans la maison de Dieu, rejoindre les Chrétiens.

    - Le signe de croix sur la tête de l'enfant : C'est le signe du Christ.

    - Liturgie de la parole : C'est l'écoute de la parole de Dieu.

    - L'imposition des mains : Le célébrant, avec une imposition des mains ou une onction d'huile, prie afin de donner la force de Dieu à l'enfant. L'aide de Dieu l'accompagnera toujours.

    - L'eau : Le célébrant bénit l'eau qui symbolise les forces du mal (la mer déchaînée, les eaux du déluge) mais qui renvoie aussi à la victoire du Christ sur la mort. L'eau évoque également la promesse de Jésus de donner une “eau vive” qui étanche pour toujours la soif de l'homme.

    - Le saint-chrême : Le célébrant répand cette huile parfumée. Saint Paul explique que les chrétiens doivent respirer la “bonne odeur du Christ”. Le nom Christ vient du même mot que saint-chrême. Le Christ a reçu l'onction de Dieu, il est le messie, le “sauveur” attendu.

    - La profession de foi : C'est renoncer au mal.

    - La lumière : La remise du cierge allumé au cierge pascal, car le Seigneur donne la lumière : “Maintenant vous êtes devenus lumière dans le Seigneur” (Ep5,8). Voilà pourquoi le baptême est aussi appelé “illumination”. Celui qui le reçoit doit marcher dans la lumière du Christ.

    - Le vêtement blanc : La remise du vêtement blanc au baptisé symbolise le don de la vie nouvelle dans le Seigneur car, dit Saint Paul, “vous avez revêtu le Christ” (Ga 3,27). Ce vêtement est blanc comme celui du Christ transfiguré (Lc 9,29)

     

    Anciennes coutumes

    L'imposition du sel

    Autrefois, lors du baptême, le prêtre imposait le sel.

    Le prêtre bénit le sel, s'il n'a pas été béni auparavant.

    Le sel étant béni, il en prend et en met un peu dans la bouche de l'enfant, en lui disant : "Reçois le sel de la sagesse".

    Il récite une troisième prière puis il le couvre et exorcise le prince des ténèbres, lui ordonne de sortir de celui qui va recevoir le baptême...

    Source

    L'insalivation

    Le prêtre versait un peu de sa salive sur les oreilles de l'enfant. Il les ouvrait à la parole de Dieu.

    Source

    ← Retour (Les 7 sacrements)