• La fuite de Jacob

     
     
    La fuite de Jacob

    Quand Esaü revint de la chasse, il apprit ce qui s'était passé, il entra alors dans une grande colère.

    Il se calma et en pleurant il s'approcha de son père et lui dit : "N'avez-vous donc qu'une bénédiction ? bénissez-moi aussi, mon père."

    Isaac attristé lui répondit : "Je ne le puis, mon fils, tu as perdu tes droits de fils aîné, tu serviras ton frère."

    L'indignation d'Esaü augmenta et il se promit de tuer son frère quand Isaac serait mort.

    Rébecca, effrayée de ces menaces, engagea Jacob à quitter la maison paternelle. Isaac conseilla à son fils d'aller en Mésopotamie, chez son oncle Laban.

    Jacob partit après avoir reçu la bénédiction de son père.

    Le soir, voulant se reposer, il mit une pierre sous sa tête et s'endormit.

    La fuite de Jacob

     

     

    Il vit en songe une échelle posée sur la terre et dont le sommet touchait le ciel.

    Des anges y montaient et en descendaient et au-dessus d'eux le Seigneur lui apparut et lui dit : "Je suis le Dieu d'Abraham et d'Isaac, je te donnerai la terre sur laquelle tu reposes, ta postérité sera aussi nombreuse que la poussière de la terre."

    Lorsque Jacob se réveilla, il fut rempli d'effroi et s'écria : "Que ce lieu est terrible, c'est ici la maison de Dieu et la porte du ciel."

    Il se leva, prit la pierre qu'il avait mise sous sa tête et l'élevant comme un monument, il répandit de l'huile pour la consacrer à Dieu.

    Puis il continua son voyage en Mésopotamie.
    Jacob, reconnaissant envers le Seigneur et n'ayant rien à lui offrir, lui consacra la pierre sur laquelle il s'était reposé.

    Dieu accepta son offrande et le bénit.
     
    ← Retour (La Bible)