• L'ascension

     
     

     

     

    L'ascension

    L'ascension

     

     

    L’Ascension célèbre l’entrée du Christ dans la gloire de Dieu, c’est-à-dire la fin de Sa présence visible sur terre et Son entrée dans le royaume de Dieu.

    Ce quarantième jour après Pâques, le Christ apparaît une dernière fois à ses apôtres.

    Il renouvelle sa promesse : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint- Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

    Après ces paroles, ils le virent s’élever et disparaître à leurs yeux dans une nuée » (Actes des Apôtres I, 8-9).

    Ainsi s’achève le temps des rencontres du Ressuscité avec ses disciples. Cependant, selon sa promesse, Il sera toujours avec eux, mais d’une présence intérieure : ils ne le verront plus de leurs yeux.

    Le Christ ne cesse pas d’inviter les hommes à Le suivre : dans la foi, ils doivent apprendre à lire les signes de Sa présence et de Son action, en particulier dans la célébration de l’Eucharistie.

    La fête de l’Ascension, l’une des plus importantes du calendrier, complète celle de Pâques et prélude à la Pentecôte, célébrée dix jours plus tard.

    (Le texte provient de : http://www.eglise.catholique.fr/)

    Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 16,15-20.

     
    Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création.
    Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné.
    Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais ; ils parleront un langage nouveau ;
    ils prendront des serpents dans leurs mains, et, s'ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s'en trouveront bien. »
    Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s'assit à la droite de Dieu.
    Quant à eux, ils s'en allèrent proclamer partout la Bonne Nouvelle. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l'accompagnaient. 

    En savoir plus : http://reflexionchretienne.e-monsite.com/rubrique,54-la-fete-de-l-ascension,399846.html 

    SIGNIFICATION DE L'ASCENSION DU CHRIST AU CIEL    

    Cette fête est une grande fête liturgique. 

    La fête de l'ascension de Jésus-Christ est une " fête d'obligation ", comme Noël, l'Assomption et la Toussaint, c'est à dire que l'on doit aller à la messe le jour de l'Ascension quoique ce ne soit pas un dimanche.

    1. La montée du Christ au ciel dans les évangiles et les Actes des apôtres        

    La montée de Jésus-Christ au ciel nous est rapportée par l'Évangile et surtout par les Actes des apôtres.

    Selon Luc (24/50-53), Jésus envoie ses apôtres à Béthanie et il les bénit.

    Tandis qu'il les bénissait il se sépara d'eux et fut emporté au ciel.

    S'étant prosternés devant lui, ils revinrent à Jérusalem en grande joie. 

    La finale de l'évangile de Marc rapporte l'évènement de la montée de Jésus au ciel et en donne le sens : "Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et il s'assit à la droite de Dieu" (Mc16/20)

    Selon les actes des apôtres (Act 1/3,8-11) Jésus s'est montré vivant après sa passion pendant 40 jours  (Act 1/3) puis il leur dit "Vous allez recevoir une force celle de l'Esprit saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins jusqu'aux confins de la terre".

    Quand il eu dit cela, ils le virent s'élever, puis une nuée vient le soustraire à leur regard.

    Et comme ils étaient là les yeux fixés au ciel pendant qu'il s'en allait, voici que leur apparurent deux hommes vêtus de blanc qui leur dirent "Hommes de Galilée, pourquoi restez vous ainsi à regarder le ciel ? Celui qui vous a été enlevé viendra de la même manière dont vous l'avez vu partir vers le ciel". Alors du mont des oliviers ils s'en retournèrent à Jérusalem. (Act 1/8-12) 

    L'évangile de Mathieu ne parle pas de la montée de Jésus-Christ au ciel, mais il se termine par cette parole de Jésus : "Je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde". (Mt 28, 20) 

     Plutôt que la montée au ciel du Christ, il marque sa présence parmi les hommes après son départ le jour de l'Ascension. Jésus demeure avec nous.       

    2. La signification de l'Ascension du Christ au ciel  

    La signification de l'Ascension est spirituelle.

    La montée du Christ au ciel avec son corps n’est pas un « voyage dans l’espace ». 

    Les homélies de l'Ascension donne la  vraie signification de l'Ascension et corrige l'image folklorique de la montée au ciel. Le cosmonaute communiste Gagarine a dit qu'il n'avait pas trouvé le Christ dans le ciel. D'ou l'importance des homélies de l'Ascension pour corriger cette représentation

    Montée de Jésus-Christ au ciel

    Le nom vient d’un mot latin "ascensio" qui veut dire monter, s’élever.

    La signification de l'Ascension est évidente pour les Juifs nourris de l’Écriture. " Monter aux Cieux ", c’est entrer dans la Gloire de Dieu, c’est exprimer visiblement tout ce qui est réalisé par la Résurrection. 

    La nuée a un caractère symbolique ; elle représente la présence divine.

    La montée de Jésus au ciel a un préliminaire dans l'Ancien Testament, c'est la montée d'Elie au ciel sur un char de feu, ce qui le fait échapper à la mort. (2 R 2,1-19) .

     C'est aussi son départ de sa vie terrestre.

    C'est la dernière apparition de Jésus-Christ à ses disciples après sa résurrection.

    Selon l'évangile de saint Luc et les Actes des apôtres, Jésus est parti vers le ciel.

    Montée de Jésus vers le Père

    Dans l'évangile de Jean, Jésus avant sa passion a un autre langage, il dit : "Je vais vers le Père". Il ne va pas dans dans un lieu le ciel, mais vers une personne son Père.

    Le matin de sa résurrection Jésus dit à Marie de Magdala : " Ne me retiens pas. Je ne suis pas encore monté vers le Père"

    FETE DE LA MONTEE DE JESUS AU CIEL 

    1. Date de l'Ascension, date de la fête du jeudi de l'Ascension

    La date de l'Ascension, la date de la fête du jeudi de l'Ascension du Christ est quarante jours après le dimanche de Pâques.

    C'est le jeudi de la sixième semaine après Pâques.

    La fête de Pâques étant mobile, elle l'est aussi.

    C’est depuis le IVème siècle que l’Eglise a fixé cette date de l'Ascension 40 jours après Pâques. En Italie, en Espagne, au Portugal et en Grande-Bretagne la célébration est reportée au dimanche qui suit. 

    2. Histoire de la fête de l'Ascension du Christ  

    Historiquement, la fête de la montée de Jésus-Christ au ciel n'est apparue que vers la fin du IIIe siècle et ne s'est généralisée que dans le dernier quart du IVe siècle, entre 375 et 400,  se distinguant alors de la fête de la Pentecôte  avec laquelle elle fut d'abord confondue.

    C'est Eusèbe, évêque de Nicomédie, qui la mentionna pour la première fois comme une fête particulière.

    A Rome au Moyen Age, le jeudi de l'Ascension comportait deux processions : le matin on allait de Saint Pierre à la basilique du Latran et en fin de matinée on allait du Latran à un sanctuaire hors de la ville.      

    MESSE DE LA FÊTE DE L'ASCENSION

    1. Liturgie de la messe   

    La messe de l'Ascension du Seigneur est une messe solennelle.

    Elle a lieu le jeudi de l'Ascension et il y a habituellement dans les paroisses une messe anticipée le mercredi soir.

    La prière eucharistique de la messe, ainsi que la bénédiction finale, sont propres à la liturgie de la messe du jeudi de l'Ascension. 

    Cette fête du jour de l'Ascension se célèbre avec des ornements blancs. 

    Avant la réforme liturgique, c'était à la messe du jeudi de l'Ascension qu'on éteignait le cierge pascal ou même qu'on l'enlevait solennellement du sanctuaire. 

    Maintenant c'est après la Pentecôte.

    Le cierge pascal, qui était dans le sanctuaire pendant le temps pascal, est placé auprès des fonts baptismaux.

    2. Sens de la messe

    Les prières de la messe du jour de l'Ascension de Jésus-Christ mettent en valeur la signification de l'Ascension.

    Elles expriment  notre participation à la montée du Christ au ciel comme le montre la prière d'ouverture de la messe  : « Dieu qui élèves le Christ au-dessus de tout, ouvre-nous à la joie et à l'action de grâce, car la montée au ciel de ton Fils est déjà notre victoire : nous sommes les membres de son corps, il nous a précédés dans la gloire auprès de toi, et c'est là que nous vivons en espérance. » 

    3. Lectures de la  messe

    En première lecture de la messe de l'Ascension, on a toujours le récit des Actes des apôtres sur l'évènement de la montée au ciel (Act 1/1-13).

    L'évangile de la messe de l'Ascension varie sur le cycle de 3 ans, ce qui fait que les sujets d'homélies du jour de l'Ascension sont assez divers.

     4. Homélies de l'Ascension, de la messe de l'Ascension   

    Les homélies de l'Ascension, les homélies de la messe de l'Ascension sont différentes selon les années A, B et C parce que les lectures de la messe de l'Ascension sont différentes. 

    Mais actuellement les homélies de l'Ascension commentent souvent cette parole " Pourquoi restez vous ainsi à regarder le ciel ? " 

    Les homélies de l'Ascension ne la présentent pas comme une évasion vers le ciel des problèmes terrestres. Car le Mystère risque d'apparaître comme une évasion. D'ou l'importance des homélies de l'Ascension pour donner sur ce point, comme la représentation du ciel, une idée juste.

    Source

     

     

     

     

     

    ← Retour (Vie religieuse)