• Jude, frère de Jésus

     
     

    Jude, frère de Jésus

     

    Jude (Ἰούδα) est un personnage qui apparait dans les évangiles selon Matthieu (Mt 13,55) et selon Marc (Mc 6,3), où il est cité dans l'entourage de Jésus de Nazareth parmi les « frères » de ce dernier, avec Jacques le Juste.

    Frère de Jésus

    Il y a un débat, essentiellement dans l'exégèse confessionnelle, concernant la nature du lien familial entre les « frères de Jésus » et ce dernier, la tradition catholique en faisant un cousin et la tradition orthodoxe un proche parent, tandis qu'une partie de l'exégèse retient l'acception première du lien fraternel.

    La lecture traditionnelle catholique, fondée sur la croyance plus tardive en la virginité perpétuelle de Marie, à la suite de Jérôme de Stridon qui, le premier, argumente contre une « fratrie » au profit de « cousins », est de nos jour remise en cause par l'exégèse contemporaine qui elle, à l'instar de l'exégète catholique John P. Meier, conteste cette acception qui n'apparaît jamais dans la version grecque de l'Ancien Testament dans lequel le terme adelphos marque exclusivement le lien fraternel de sang ou de droit.

    Jude et Thaddée

    Jude est parfois identifié à l'apôtre Jude Thaddée, et à l'auteur de Épître de Jude, une des épîtres catholiques du Nouveau Testament, dont l'auteur se dit « Jude, serviteur de Jésus Christ, frère de Jacques » (Ju v 1) (peut-être Jacques le Juste, autre frère de Jésus).

    Ses descendants sont cités dans deux passages de l'Histoire ecclésiastique d'Eusèbe de Césarée :

    • HE 3, 19 et 20
    « Le même Domitien ordonna de détruire tous les Juifs qui étaient de la race de David : une ancienne tradition raconte que des hérétiques dénoncèrent les descendants de Jude, qui était, selon la chair, frère du Sauveur, comme appartenant à la race de David et parents du Christ lui-même. C'est ce que montre Hégésippe quand il s'exprime en ces termes :
    « II y avait encore de la race du Sauveur les petits- fils de Jude qui lui-même était appelé son frère selon la chair : on les dénonça comme descendants de David. l'evocatus les amena à Domitien ; celui-ci craignait la venue du Christ, comme Hérode. L'empereur leur demanda s'ils étaient de la race de David ; ils l'avouèrent ; il s'enquit alors de leurs biens et de leur fortune : ils dirent qu'ils ne possédaient ensemble l'un et l'autre que neuf mille deniers, dont chacun avait la moitié; ils ajoutèrent qu'ils n'avaient pas cette somme en numéraire, mais qu'elle était l'évaluation d'une terre de trente-neuf plèthres, pour laquelle ils payaient l'impôt et qu'ils cultivaient pour vivre.
    Puis ils montrèrent leurs mains et, comme preuve qu'ils travaillaient eux-mêmes, ils alléguèrent la rudesse de leurs membres, et les durillons incrustés dans leurs propres mains, indice certain d'un labeur continu. Interrogés sur le Christ et son royaume, sur la nature de sa royauté, sur le lieu et l'époque de son apparition, ils firent cette réponse, que le règne du Christ n'était ni du monde ni de la terre, mais céleste et angélique, qu'il se réaliserait à la fin des temps, quand le Christ venant dans sa gloire jugerait les vivants et les morts et rendrait à chacun selon ses œuvres. Domitien ne vit rien là qui fût contre eux ; il les dédaigna comme des gens simples, les renvoya libres et un édit fit cesser la persécution contre l'Eglise. Une fois délivrés, ils dirigèrent les églises, à la fois comme martyrs et parents du Seigneur, et vécurent après la paix jusqu'au temps de Trajan. »
    • HE 3, 32
    « Le même auteur (Hégésippe) nous apprend encore que d'autres descendants de Jude, l'un de ceux qu'on disait frères du Seigneur, vécurent jusqu'au temps du même règne de Trajan, après avoir, sous Domitien, rendu témoignage à la foi chrétienne ainsi que nous l'avons déjà noté. Voici ce que nous raconte cet écrivain :
    « Ils vont donc servant de guides à chaque église en qualité de martyrs et de parents du Seigneur. Grâce à la paix profonde dont l'église entière jouissait alors, ils vivent jusqu'à Trajan. » »

    Divers

    Dans le Livre d'Urantia publié en 1955, il est dit que Jude est le 7ème enfant de Marie et Joseph. Né en l'an 5, il est donc à la fois frère de Jésus (aîné d'une famille de 8 enfants) et de Jacques, (puîné de Jésus).

    Source

     

    ← Les personnages de la bible