• Gietrzwalde : L'immaculée reine du Rosaire

     
     

    Gietrzwalde 

    L'immaculée reine du Rosaire

     

     

    Gietrzwalde : L'immaculée reine du Rosaire

     

    Le 3 juillet 1876, 3 fillettes de 8 ans déclarent avoir vu la Vierge dans un bois près de Marpingen.

    Les apparitions se poursuivaient et cessèrent le 3 septembre 1877.

    Ce jour là, la Vierge dit : "Priez beaucoup, je reviendrai lors des temps difficiles".

    D'autres apparitions surviennent à Gietrzwalde.

    Elles commencent le 27 juin 1877.

    La Vierge apparaît à Justyna Szafrynska, 13 ans et à Barbara Samulowska 12 ans.

    La Vierge apparaissait pour demander conversion et pénitence pour les péchés. Le message de Marie fut un message de grand espoir pour la population souffrante, car à l’époque, bien que la Pologne ne figurait même pas sur la carte de l’Europe, Marie donna ses messages en polonais courant.

     

    La première apparition du 27 juin 1877

     Le mercredi 27 juin 1877, Justyna Szafrynska revenait avec sa mère de l’église du village après avoir réussi son examen de catéchisme en préparation à sa première communion. C’était le soir. La cloche de l’église sonnait l’Angélus. Justyna vit la Sainte Vierge avec à sa gauche l’Enfant Jésus.

    La deuxième apparition du 28 juin 1877

     Jutyna Szafrynska et Barbara Samulowska virent « la Merveilleuse Dame ». La Vierge apparut au-dessus d’un arbre qui se trouvait près de l’église. Elle était assise sur un trône avec l’Enfant Jésus et était entourée d’anges. L’Enfant Jésus tenait dans sa main un globe lumineux surmonté d’une croix. Les anges couronnaient la Sainte Vierge.

    La troisième apparition du samedi 30 juin 1877.

    Justyna demanda : « Que désirez-vous Sainte Vierge ? »

    Marie répondit : « Je souhaite que vous puissiez prier chaque jour le chapelet. »

    La quatrième apparition du dimanche 1er juillet 1877

    Les enfants de la paroisse de Gietrzwald faisaient leur première Communion. Au cours du chapelet, Justyna demanda : « Qui êtes-vous ? »
    La Vierge répondit : "Je suis la très Sainte Vierge Marie Immaculée ! »

    La cinquième apparition du 3 juillet 1877

    Jutyna et Barbara demandèrent à la Vierge : "Les malades qui viendront ici seront-ils guéris ?"

    La Sainte Vierge répondit : "Il y aura un miracle. Après ce miracle, les malades seront guéris".

    Peu après la Vierge ajouta : "Demandez aux malades de réciter le Rosaire".

    La sixième apparition du 28 juillet 1877

    A la question concernant de fausses promesses, la Sainte Vierge répondit : "La personne qui fait de fausses promesses ne mérite pas d’aller au Ciel, cette personne est induite en erreur par Satan".

    La septième apparition du 1er août 1877

    Barbara demanda : "Est-ce qu’il y aura bientôt des prêtres pour les paroisses ?"

    La Sainte Vierge répondit : "Si les gens prient avec assiduité, les persécutions contre l’Eglise cesseront et les paroisses retrouveront des prêtres".

    La huitième apparition du 8 septembre 1877.

    Vers 7h du soir, la Vierge bénit la source et dit : "Maintenant les malades peuvent prendre cette eau pour leur guérison".

    La neuvième et dernière apparition du 16 septembre 1877.

    Vers 5h du soir, la Vierge se bénit elle-même dans la petite chapelle et bénit ensuite toutes les personnes qui l’avaient demandé.

    Elle dit : « Priez le chapelet avec grande dévotion ! 


    Le 10 septembre 1967, le cardinal de Pologne, Stefan Wyszynski couronna le tableau représentant la Sainte Vierge.

    Le 2 février 1970 le pape Paul VI accorda le titre de Basilique à l’église de Gieterzwald (Basilica Minor).

    Les apparitions de la Sainte Vierge furent reconnues par le Saint Siège en 1977.

    Reconnaissance

    Les visionnaires furent persécutées par le gouvernement local.

    Le comité théologique et médical examina les filles et la teneur du message, tout fut trouvé normal.

    1945 : Le sanctuaire est confié à l’Ordre des chanoines réguliers du Latran.

    Le 10 septembre 1967, au nom du pape Paul VI, les cardinaux S. Wyszynski et C.Wojtyla (qui deviendra le pape Jean Paul II), couronnent solennellement l’image sacrée.

    Le 11 septembre 1977, cent ans après les apparitions, l’évêque de la région déclare l’authenticité des apparitions avec l’accord du primat et du saint Siège.

     

     

    ← Retour (Les apparitions de la Vierge)