• Font Remeu

     
     

    Font Romeu

     

     

    Font Remeu

     

    L'ermitage de Font-Romeu fut construit à partir du XVIIe siècle, à l'emplacement d'une fontaine (d'où le nom de Font-Romeu, la fontaine du pèlerin) qui aurait fait l'objet d'un miracle : un taureau, grattant le sol de ses pattes, y aurait découvert une statue de la Vierge.

    En savoir plus : http://jeantosti.com/visiter/fontromeu.htm

     

    La légende

     

    Font Remeu

    Carte postale de Notre-Dame

     

    Voici le texte de la légende rapportée par le curé de Font-Romeu au XVIIIe siècle.

    "Un troupeau de gros bétail d'Odeillo était en dépaissance, sous la garde d'un bouvier. Or il arriva qu'un taureau s'esquivait fréquemment du reste du troupeau et se rendait auprès d'une fontaine, creusant avec feu le sol et poussant des beuglements extraordinaires. Le bouvier mettait tout en oeuvre pour le rappeler de peur qu'il ne s'égarât. 
    Poussé à bout, le bouvier allait un jour déchaîner contre lui sa fureur et ses coups lorsque, au sentiment de colère qui l'anime, succède la curiosité. Il observe alors le taureau et découvre dans la fontaine l'image de la Vierge que le taureau avait tant de fois signalé. Transporté de joie, il court vers la paroisse d'Odeillo annoncer le miracle. La communauté d'Odeillo rendit grâce à ce miracle en construisant une chapelle en ce lieu."

    Source : http://histoireduroussillon.free.fr/Thematiques/Batiments/Histoire/ErmitageFontRomeu.php

     

    Font Remeu

    Carte postale de Notre-Dame

     

    Le pèlerinage de Font Remeu : http://eglise-font-romeu.com/pelerinages.htm

    Statue et fontaine miraculeuses. 

    Fontaine et entrée latérale de la Chapelle de l'Ermitage de Font-Romeu

     

    Source photo : http://www.panoramio.com/user/31047/tags/Pyr%C3%A9n%C3%A9es?photo_page=5

     

    La fontaine de l'Ermitage de Font-Romeu

    Source photo : http://www.panoramio.com/user/31047/tags/Pyr%C3%A9n%C3%A9es?photo_page=5

     

     - La statue, dite de l'Invention, est toute de bois doré, haute de 66 centimètres, et porte l'Enfant sur ses genoux. Sculptée selon le type traditionnel des catacombes, elle a eu sans doute le visage noir à l'origine, mais on s'est efforcé de lui redonner depuis la couleur blanche de la peau.
    Chose curieuse, la paroisse d'Odeillo conserve une seconde statue, la Madone d'Odeillo, peut-être plus ancienne que la première, et s'en rapprochant beaucoup par le dessin. Une troisième image, enfin est substituée à la Vierge de l'Invention, lorsque celle-ci, selon l'ancienne coutume de sécurité, est rapporté chaque année, le 2 juillet, à la paroisse.

    Que la Madone d'Odeillo soit une copie de la statue de l'Invention ou qu'elle soit au contraire un original, il n'en est pas moins certain qu'au sanctuaire de Font-Romeu s'obtiennent des grâces. Les ex-voto en témoignent, qui garnissent en nombre incalculable les murs de la chapelle. Ils sont ces ex-voto, d'un pittoresque extrême : béquille, tableaux, chevelures de femmes et d'enfants, pieds ou mains de cire modelée. Tous correspondent à une guérison obtenue, soit par la prière seule, soit par l'immersion dans l'eau glacée de la piscine.

    C'était en effet la coutume des anciens pèlerins de se plonger à neuf reprises dans la fontaine qu'encastrent les murs du sanctuaire ou dans la piscine avoisinante. Tels les trois frères Escape qui, atteints de rougeole en 1542, entrèrent dans la piscine, malgré l'interdiction du médecin, et en sortirent guéris. Tel encore ce perclus de la Seu d'Urgel qui, à la neuvième immersion, retrouva l'usage de ses membres.
    Plus récemment, les guérisons de Mlle Larrieu, paralysée de la moelle épinière, en 1852, ou de l'abbé Pagny, atteint d'une extinction de voix par affection de poitrine et qui retrouva la voix en disant la messe, sont d'admirables exemples de l'intervention de Notre-Dame de Font-Romeu.
    A lire les ex-voto, on constate la reconnaissance des soldats de Crimée pour la protection obtenue. Un député espagnol, le général Pino est venu, lui aussi, en 1862, remercier la Vierge de l'avoir sauvé à Tétouan. Le curé d'Odeillo, enfin, M. Raymond, a été miraculeusement protégé alors qu'il roulait dans un précipice avec son ami M. Le Boy, directeur des douanes.

    Source : http://philippe.harambat.pagesperso-orange.fr/sanctuaires/fontromeu/font_romeu.htm

    En savoir plus : http://ermitagefontromeu.fr/la-chapelle/

     

     

    Font Remeu

    ← Retour (Les sources miraculeuses)