• Filles de la Charité divine

     Filles de la Charité divine

     

     

    Portrait de Franziska Lechner

     

    Les filles de la Charité divine (en allemand : Töchter der Göttlichen Liebe) forment une congrégation religieuse catholique de droit pontifical fondée en 1868. Elles signent F.D.C.

    Historique

    Couvent de Breitenfurt, appartenant à la communauté de Vienne

     

    La congrégation a été fondée en Autriche, le 21 novembre 1868 par la vénérable Franziska Lechner (1833-1894), avec le soutien de l'archevêque de Vienne. Elle se diffuse rapidement dans les pays de langue germanique et en Europe centrale. Elle s'ouvre à l'Angleterre à partir de 1913, ainsi qu'aux États-Unis.

    Ses constitutions élaborées par Anton Steiner et le père jésuite Stoger obtiennent l'approbation diocésaine, le 18 mai 1882 et le Decretum laudis, le 18 août 1897. Il y avait, à la mort de Mère Lechner en 1894, six cents religieuses dans trente communautés.

    Les martyres de la Drina, assassinées en 1941, appartenaient à la congrégation des filles de la Charité divine.

    Activité et diffusion

    Les filles de la Charité divine suivent la règle de saint Augustin et leurs constitutions propres. Elles se consacrent à l'éducation et à l'instruction chrétiennes de la jeunesse, au soin des malades à l'hôpital et à domicile, et à toute collaboration paroissiale.

    Elles sont actives aujourd'hui en Albanie, en Autriche, en Bosnie-Herzégovine, en Croatie, en Hongrie, au Kossovo, en Pologne, en Slovaquie, en République tchèque, en Ukraine, ainsi qu'en Bolivie, au Brésil et aux États-Unis.

    Leur maison généralice est à Grottaferrata, près de Rome.

    Selon l'Annuaire pontifical de 2010, la congrégation comptait alors 1 194 religieuses dans 167 maisons.

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Filles_de_la_Charit%C3%A9_divine