• Fille de Jaïre

     
     

    Fille de Jaïre

     

    Fille de Jaïre

     

     

    La fille de Jaïre désigne un personnage du Nouveau Testament.

    Elle est la fille du chef de synagogue Jaïre (ou Jaïrus).

    Elle est associée à l'un des miracles de Jésus, celui de la résurrection de la fille de Jaïre, décrit dans les évangiles synoptiques aux passages suivants : Marc 5 : 21-43, Matthieu 9 : 18-26 et Luc 8 : 40-56.

    Récit

    Cet épisode survient juste après l'exorcisme du possédé de Gerasa.

    Jaïre vient demander à Jésus de soigner sa fille mourante.

    Peu de détails sont donnés quant à l'identité de Jaïre.

    L'évangile selon Matthieu n'indique même pas son nom.

    Sa fonction exacte n'est pas non plus mentionnée de façon précise : le terme grec employé est άρχισυνάγωγος, ce qui désigne l'appartenance à un conseil de direction d'une synagogue ou bien la présidence momentanée d'une assemblée.

    Il porte un nom hébraïque, Ya'ir, qui signifie « il éclaire » ou « il réjouit ».

    Alors qu'il est un notable, il s'abaisse aux pieds de Jésus.

    Tandis que Jésus marche jusqu'à la maison de Jaïre, une femme malade parmi la foule, souffrant de perte de sang, tente de toucher son vêtement.

    Au moment où elle y arrive, elle est guérie.

    Pendant ce temps, la fille de Jaïre qui a douze ans, meurt, mais Jésus poursuit son chemin jusqu'à la maison et la ramène à la vie, ou selon ses mots, la réveille, en lui ordonnant de se lever.

    Dans le récit de Marc, la phrase en araméen est « Talitha koum », traduite en grec par ταλιθα κουμ ce qui signifie « Jeune fille, lève-toi, je te le dis ».

    Texte

    Évangile selon Matthieu, chapitre 9, versets 18 à 26 (traduction d'après la Bible Louis Segond) :

    « Tandis qu'il leur adressait ces paroles, voici, un chef arriva, se prosterna devant lui, et dit : Ma fille est morte il y a un instant ; mais viens, impose-lui les mains, et elle vivra. Jésus se leva, et le suivit avec ses disciples. Et voici, une femme atteinte d'une perte de sang depuis douze ans s'approcha par derrière, et toucha le bord de son vêtement. Car elle disait en elle-même : Si je puis seulement toucher son vêtement, je serai guérie. Jésus se retourna, et dit, en la voyant: Prends courage, ma fille, ta foi t'a guérie. Et cette femme fut guérie à l'heure même. Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef, et qu'il vit les joueurs de flûte et la foule bruyante, il leur dit : Retirez-vous ; car la jeune fille n'est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. Quand la foule eut été renvoyée, il entra, prit la main de la jeune fille, et la jeune fille se leva. Le bruit s'en répandit dans toute la contrée. »

    Source

     

    ← Les personnages de la bible